• Être en veille et se former
  • Vu, lu pour vous

Vu, lu pour vous :

Chaque semaine, nous épluchons la presse spécialisée et nous écumons Internet pour sélectionner les informations qui seront utiles aux agents de développement rural :

  • actualités du développement rural,
  • expériences menées dans différents domaines,
  • guides et conseils méthodologiques,
  • appels à projets et procédures de financement...

Toutes les informations présentées ici sont accompagnées de leurs références. Et n'engagent bien sûr que leur auteur !

Un outil pour évaluer les projets d’écologie industrielle et territoriale

Depuis les années 2010, les projets d’écologie industrielle et territoriale (EIT) sont de plus en plus nombreux du fait de la multiplication d’appels à projets régionaux. L'association Orée a initié en 2014 ELIPSE, un premier référentiel national pour l’évaluation des performances des démarches d’EIT, devenu plateforme en ligne en décembre 2016 pour permettre une utilisation aisée du référentiel. ELIPSE est un outil notamment de pilotage stratégique et d’amélioration continue pour tous porteurs de projet d’EIT et de capitalisation pour situer les initiatives les unes par rapport aux autres, valoriser les bonnes pratiques, et suivre les progrès de l’EIT dans un cadre commun.

Lire la suite

Alimentation et développement durable : plusieurs publications

Au cours de ces derniers mois, plusieurs centres de ressources et acteurs institutionnels ont publié des documents portant sur l'"alimentation durable" et les "systèmes d’alimentation [ou "alimentaires"] durable territorialisés". Ceux-ci s'adressent selon les cas aux acteurs publics et privés et présentent les enjeux et défis d'une agriculture et d’une alimentation durables, des notions clés, des analyses de projets et donnent des clés pour entamer des projets alimentaires territorialisés.

Lire la suite

La question d'un développement territorial à plusieurs vitesses dans le débat public

"Brexit au Royaume-Uni, élection de Donald Trump aux États-Unis, montée de l’extrême droite en France, aux Pays-Bas ou encore en Allemagne : ces événements récents présentent pour point commun d’avoir été largement présentés comme les conséquences politiques du décrochage des territoires urbains les plus anciennement industrialisés et de ceux, plus ruraux, qui seraient restés à l’écart des flux de l’économie globale." Dans un contexte de politisation de la question du déclin territorial, et sous le titre "Villes en décroissance", la revue Métropolitiques consacre un dossier qui cherche d'une part à reposer les termes du débat autour des territoires en décroissance, afin de "prendre des distances vis-à-vis des débats simplistes sur l’avènement d’un développement territorial à deux vitesses", et d'autre part à présenter les contraintes et les opportunités qu’apporte la décroissance urbaine.

Lire la suite

Outils et méthodes pour une gestion de projets collaboratifs en ligne

Quels outils collaboratifs de gestion de projets et quelle méthodologie ? C’est une double question essentielle pour les structures qui élaborent en ligne des projets. L'Unité Régionale de Formation à l’Information Scientifique et Technique (URFIST) de Bretagne et des Pays de la Loire met à disposition des ressources en ligne issues d'un stage intitulé "Utiliser des outils collaboratifs de gestion de projets". Ces ressources associent des aspects méthodologiques à mettre en place pour une gestion de projet en ligne réussie et fait un focus sur une sélection d’outils avec des tutoriels complets sur les solutions. L’URFIST présente également un large panorama de plus de 100 ressources sur les outils collaboratifs en ligne.

Lire la suite

"Mangeons 24" : une SCIC pour l'alimentation locale

Lancée à l’initiative de la chambre d'agriculture avec les collectivités locales et le soutien du département de la Dordogne, la Société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) Mangeons 24 met en relation une cinquantaine de producteurs du Périgord et des restaurants collectifs (cantines scolaires, Ehpad) pour favoriser l’approvisionnement en produits agricoles locaux. Avec trois salariés (dont l'un est mis à disposition par la chambre d’agriculture), Mangeons 24 assure la centralisation des demandes et des offres, transport et stockage, livraison, facturation et gestion administrative… Un article de Territoire conseils décrypte cette initiative, qui peine encore à atteindre l'équilibre financier.

Lire la suite

Une accorderie étend son action aux communes alentours

Fin 2016, on comptait une trentaine d’accorderies en France, des associations qui reposent sur un système d’échange de services et de compétences sous forme de monnaie "temps" entre habitants d’un même territoire. Début 2014, l’accorderie de Surgères (6 800 habitants en Charente-Maritime) démarrait son activité à l'initiative d'habitants dans un local mis gratuitement à disposition par la commune. Elle regroupe aujourd’hui plus de 380 membres, et depuis 2015 s’est étendu aux villages voisins. Territoires conseils retrace l'historique de cette accorderie, qui emploie aujourd'hui deux salariés.

Lire la suite

Clusters, territoires et lien rural/urbain : deux nouvelles publications

Le projet "Clusters, territoires et lien rural/urbain", porté par France Clusters, est lauréat de l’appel à propositions "Mobilisation Collective pour le Développement Rural" (MCDR) porté par le Réseau Rural Français. Il défend l’idée que des clusters et de leur lien avec le territoire peuvent naître des innovations en faveur du développement rural et s’intéresse tout particulièrement au lien urbain-rural. Des guides de bonnes pratiques sont élaborés, dont deux viennent d'être publiés. Le premier, "Lieux d’innovation, lieux physiques de mutualisation de services et coopération rural/urbain", porte sur les lieux d’innovation, au sens de lieux physiques de mutualisation de services au profit d’entreprises (formes des lieux, types de services, étapes et conditions de mise en œuvre...). Le second, "Clusters et territoires locaux", vise à présenter des formes d’animation économique du territoire et de coopération entre les Pays / Pôles territoriaux et le tissu entrepreneurial local.

Lire la suite

L’urbanisme transitoire : aménager autrement

L’urbanisme transitoire englobe toutes les initiatives qui visent, sur des terrains ou bâtiments inoccupés, à réactiver la vie locale de façon provisoire, lorsque l’usage du site n’est pas encore décidé, ou le temps qu’un projet se réalise. "L’ouverture des possibles sur ces sites suscite innovation, créativité et, souvent, mixité des usages, ferment d’une ville ouverte, co-construite et répondant aux besoins de ses habitants, actifs, étudiants, etc.", écrit l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France sur ce sujet. Dans cette note, illustrée principalement d'exemples intéressants repérés en ville, on y trouvera également un décryptage des projets, de leurs acteurs, usages et échelles, ainsi que l'ensemble des règles juridiques encadrant l’occupation temporaire. Cette note pointe encore la naissance de nouveaux métiers, dont celui d’animateur de lieux d'urbanisme transitoire.

Lire la suite

Trois expériences de reconquête de friches industrielles et agricoles

Dans un dossier consacré à "Ces territoires en déclin qui ne se résignent pas", La Gazette s'arrête sur la reconquête de friches industrielles et agricoles dans trois territoires : une ancienne usine est transformée en lieu culturel pour une compagnie d'art de la rue à Saint-Pierre-des-Corps (15 500 habitants en Indre-et-Loire) ; une plaine agricole polluée devient une forêt à Pierrelaye (8 200 habitants dans le Val d'Oise) ; des manufactures de cuir abandonnées donnent lieu à l'ouverture de nouveaux services (musée, médiathèque, crèche...) et l'occasion d'un "contrat culturel local" à Graulhet (12 100 habitants dans le Tarn).

Lire la suite

Ardèche : un nouveau fonds départemental pour la restauration du patrimoine rural associé à du financement participatif

Le Conseil départemental de l'Ardèche vient de mettre en place un fonds dédié à la sauvegarde du patrimoine rural emblématique public et privé, non protégé au titre des Monuments historiques. Ce dernier sera alimenté en partie par la redevance versée par l’exploitant de La Caverne du Pont d’Arc. Il servira à financer la restauration d'édifices et sites divers qui participent à l'identité du département (patrimoine en pierre sèche, hydraulique, industriel ou ferme traditionnelle). A noter que ce fonds s'articule avec du crowdfunding : les porteurs de projets sont invités à utiliser les plateformes de crowdfunding pour mobiliser les habitants de leur territoire, car l’intervention financière du Département sera conditionnée à l’adhésion d’une communauté d’habitants au projet de restauration.

Lire la suite