• Urbanisme, foncier

"Recycler pour transformer un territoire" : la reconversion architecturale et économique d'une ancienne filature

Ronchamp, 3000 habitants en Haute-Saône, dispose d'une filature bâtie au XIXème siècle et désaffectée depuis 2011. Sa reconversion se veut "un modèle d’architecture et d’urbanisme en milieu rural", selon un article du Moniteur. Le site abrite désormais le siège de la communauté de communes Rahin et Chérimont ainsi qu'une salle de répétition ; bientôt s'ajouteront une galerie d’expositions, une halle d’événements, une salle omnisports et une "cour des artisans", conformément à la double vocation économique et culturelle voulue par le nouveau propriétaire public. La colonne vertébrale de cet ensemble sera apportée par une voie verte, aménagée sur près de 2 kilomètres. Ce projet a été accompagné par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, très engagé sur la relation entre urbanisme et environnement en montagne.

Lire la suite

Un écoquartier en zone rurale réinvente les codes du lotissement

Orientées plein sud, coiffées de panneaux solaires, les maisons - à la liberté architecturale totale - sont bâties en bois, en briques, enduites de terre, isolées avec de la ouate de cellulose, du chanvre, de la paille, voire des plumes de canard, et bien souvent équipées de toilettes sèches. Ce lotissement écologique, situé en Ille-et-Vilaine à Hédé-Bazouges (2100 habitants), est l'un des tout premiers en France. Lancé en 2001 par la municipalité et sorti de terre en 2005, le lotissement des Courtils a été labellisé Écoquartier en 2013. Comptant une trentaine de maisons, les Courtils a bousculé les codes de construction en bannissant parpaings et PVC, et en imposant cuves de récupération d'eau de pluie et production d'eau chaude solaire, et marque également une rupture en matière d'aménagement paysager avec ses fossés drainant les eaux de pluie, ses haies bocagères, ses sentiers, le regroupement des garages.

Lire la suite

Wiki Bimby : une filière courte, libre et locale du renouvellement urbain

Initiée par des acteurs publics et privés sur le territoire d’une cinquantaine de collectivités en France, la démarche BIMBY se développe aujourd’hui au-delà des travaux de recherche publique qui l’ont vu naître. Le BIMBY, pour "Build In My BackYard", vise à encourager et accompagner les propriétaires de maison individuelle dans la division de leur terrain, en vue de vendre un lot à bâtir ou la construction d’un second logement sur leur parcelle. Si le concept constitue une réponse innovante à la crise du logement, conjuguant l’aspiration des Français à vivre en maison individuelle et les impératifs de densification des espaces urbains, elle permet un urbanisme en filière courte de production de logements (ex : la production d’une ou deux maisons sur un terrain issu de la division parcellaire n’intéresse pas la promotion immobilière et fait donc intervenir des professionnels locaux, générant richesse et emplois dans les territoires concernés). BIMBY est également l’une des premières démarches open source dans son domaine : support de cet urbanisme collaboratif, la plateforme WikiBimby a été mise en ligne durant l’été 2015 et met à la disposition de tous les résultats des opérations pilotes menées jusqu’ici. A lire également, un article très complet sur cette démarche et son actualité.

Lire la suite

Analyse d’opérations de portage foncier dans des territoires périurbains de Rhône-Alpes et d’Auvergne

Dans les territoires périurbains, l’urbanisation croissante se fait principalement au détriment des espaces agricoles. Associée à des enjeux environnementaux mais aussi alimentaires, la préservation de ces espaces est devenue un enjeu important. Dans ce contexte, des initiatives innovantes émergent, associant parfois au niveau local l’acteur public avec des associations citoyennes, des organisations non gouvernementales ou la profession agricole, afin d’expérimenter de nouveaux modes de sécurisation foncière à l’échelle des territoires. Ils reposent sur l’acquisition de la propriété foncière afin d’en contrôler son usage. Ces initiatives aux motivations initiales variées (mise en œuvre d’un projet agricole, produits de qualité, approvisionnement de proximité ou préservation de l’environnement) ont pour point commun le fait de renouveler la relation entre propriété et usage du foncier. Un article de l’'Institut de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea) présente une analyse de la mise en œuvre de ces opérations dites de "portage foncier", réalisée sur la base d’études de cas dans les régions Rhône-Alpes et Auvergne.

Lire la suite

Améliorer la construction et l'urbanisme en milieu rural : outils et méthode participatifs mis en place dans des PNR

Mairie-conseils livre le compte-rendu d'une réunion téléphonique organisée en 2014 sur la démarche "Créer le patrimoine de demain en stimulant une architecture durable locale" engagée par les PNR des Pyrénées Ariégeoises et des Vosges du Nord. La réunion a permis aux Parcs de présenter les outils mis en œuvre, notamment une malle pédagogique "urbanisme durable" et un programme de formation conçus pour les élus ; un conseil architectural sur le terrain proposé aux pétitionnaires dès l'amont de leur projet, avec la mobilisation d'une ingénierie spécifique ; des commissions pré-permis composées d'élus et de partenaires pour un débat collégial sur les projets avant dépôt avec le pétitionnaire ; des outils d'évaluation. Ce débat a illustré les possibilités d'associer élus et pétitionnaires au cœur des projets de construction, de partager une culture commune d’urbanisme durable, de mieux se représenter ce qu'impliquent la construction, l'urbanisme, le paysage, l'énergie dans les territoires, l’apport d’un conseil architectural… Retrouvez la présentation de la démarche, les questions et les réponses des participants.

Lire la suite