• À propos
  • Organisation

Organisation interne et gouvernance

Cap Rural est une opération mise en œuvre depuis 20 ans par l’établissement public d’enseignement agricole Le Valentin (Bourg-lès-Valence) au titre d’une des missions de l’enseignement agricole : l’animation rurale.

Cap Rural est financé par la Région, l’État, les fonds européens et, depuis 2015, les cotisations de ses usagers. Le budget annuel moyen (fonctionnement et activités) est de 900 000 euros.

Onze salariés, recrutés spécifiquement par Le Valentin, conduisent l’opération. Ils sont tous spécialistes du développement local et de la professionnalisation (information, échange d’expérience, formation, appui méthodologique) pour permettre aux professionnels du développement rural d’être à l’aise dans les missions qui leur sont confiées. Certains ont aussi un domaine d’expertise thématique : l’agriruralité, l’Europe, la construction d’offres d’activités, la coopération, l’ingénierie de développement…

L’équipe travaille en synergie pour proposer des services en continu et une soixantaine de sessions collectives par an (de formation, d’exploration de pratique, de décryptage…).

L’activité de Cap Rural est raisonnée avec une commission ad hoc qui se réunit deux à trois fois par an. Elle est composée d’élus, de directeurs et de professionnels du développement d’associations, d’intercommunalités ou de PNR et de représentants des financeurs. La composition et les comptes-rendus de la commission Cap Rural se trouvent plus bas.

L’instance formelle de délibération est le conseil d’administration de l’établissement public.

Cap Rural est dirigé par Anne Carton.

Composition et comptes-rendus de la Commission

L’activité de Cap Rural est raisonnée avec une commission ad hoc qui se réunit deux à trois fois par an. Elle est composée d’élus, de directeurs et de professionnels du développement d’associations, d’intercommunalités ou de PNR et de représentants des financeurs.

A lire ici : la composition et les comptes-rendus de la commission depuis sa mise en place en 2014.

Lire la suite

Edito 2015 de la Commission

S’inscrire dans le contexte des espaces ruraux d’aujourd’hui

La place des espaces ruraux dans le développement régional et national est de plus en plus questionnée par la métropolisation, la taille croissante des agglomérations et des communautés de communes, y compris les plus rurales, et par la raréfaction des crédits publics. Il est ainsi crucial que les acteurs ruraux gardent leur capacité d’agir localement pour créer des richesses (sociale, monétaires…) et maintenir les populations et les activités. Ils doivent pour cela entretenir un dialogue équilibré entre les territoires, notamment avec l’urbain, et s’interroger sur les enjeux du rural et les attentes des habitants, des usagers et des forces vives.

Lire la suite