• Forêt et filière bois

Un "webdoc" dédié à l'avenir d'un massif forestier

Landes 2050 est un webdocumentaire financé par la région Aquitaine qui interroge les futur(s) possible(s) pour la forêt des Landes à l’horizon 2050. "Comment chacun de nous peut-il se représenter la forêt de demain ? Ce web-documentaire nous donne à voir et à comprendre les potentialités du développement de la ressource forestière du Massif des Landes". L’objectif est de traduire des travaux scientifiques de prospective sur les enjeux de la forêt et de rapporter les divers points de vue des acteurs afin "de forger, au delà des positions de principe, un avenir mieux compris et mieux partagé". A découvrir : des vidéos présentant les quatre scénarios prospectifs, des photographies, des entretiens, un fonds documentaire...

Lire la suite

Des lunettes à monture en bois fabriquées en Ardèche

A Saint Victor, en Ardèche, l'entreprise Woodlun’s s’est montée en total autofinancement, la commune voisine de Quintenas ayant mis à disposition un local pour en faire un atelier. On y fabrique des montures de lunettes 100 % artisanales en bois à partir d'essences différentes (noyer, merisier, hêtre, frêne...), toutes les feuilles de bois étant le fruit du recyclage, issues de chutes ou de surstocks mais provenant toutes de la région Rhône-Alpes. Il faut neuf feuilles de bois, de 0,5 à 1,5 mm, découpées au laser, qui sont ensuite collées entre elles (avec une colle 70 % naturelle), puis pressées et cintrées. Après séchage, l’usinage et les finitions minutieuses se font à la main puis une cire naturelle est appliquée (mélange de cire d’abeille et d’huiles végétales). Pour obtenir une paire de lunettes, dix étapes de fabrication sont nécessaires, de la découpe au cirage. Pour les lunettes correctrices, deux opticiens ardéchois et un lyonnais sont partenaires ; le client choisit sa monture, l’opticien taille le verre et fait le montage. La gamme comporte une dizaine de modèles.

Lire la suite

Chiffres clés de la forêt privée en France

Le pôle économie de Forêt Privée Française (marque regroupant au niveau national le Centre national de la propriété forestière, Forestiers privés de France et l'Union de la coopération forestière française) publie un document actualisé sur les chiffres clés de la forêt privée. Alors que la forêt est le premier maillon d’une filière d’avenir, quel est l’état de la forêt privé et quelle est place de celle-ci pour s'assurer de sa capacité à mobiliser le bois pour des projets ?

Lire la suite

Faire de la filière forêt-bois un atout pour la France

Un rapport du Sénat dévoilé le 8 avril 2015, fondé sur une enquête demandée à la Cour des comptes par la commission des finances du Sénat à la fin de 2013, accuse la politique forestière française d’être "sans stratégie, sans pilote et sans résultats". Des recommandations sont également formulées, au nombre desquelles rapprocher les interprofessions, recomposer et renouveler la forêt française, ne plus faire du bois énergie une priorité mais soutenir davantage le bois d'œuvre.

Lire la suite

Après lecture de 250 rapports d’expertise sur la forêt et le bois depuis 1984, quoi de neuf ?

Une mission du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) a été chargée d’élaborer une synthèse des quelque 250 rapports d’expertise sur la forêt et le bois produits depuis 1984, dont 50 depuis 2006. Trois objectifs ont été fixés à ce travail : mettre en évidence les convergences significatives de ces rapports ; recenser les recommandations qui ont été partiellement ou totalement prises en compte ; identifier celles qui n’ont pas reçu de suite et pour lesquelles la mission estime important de les mettre en œuvre. L’analyse fait ressortir trois grandes thématiques : la forêt et la valorisation de ses atouts et potentialités ; l’outil industriel et la valeur ajoutée de la transformation du bois ; la gouvernance dans une véritable logique de filière. Les mêmes constats sont faits depuis longtemps et, pour l’essentiel, les grandes questions restent pendantes : la forêt française est sous-exploitée ; l’investissement forestier est insuffisant ; l’outil industriel valorise mal les bois français ; le déficit commercial reste très élevé ; la filière forêt-bois est encore virtuelle. La mission a également identifié sept recommandations majeures pour l’avenir de la filière.

Lire la suite