• Villes et campagnes

Signature d'un premier contrat de réciprocité ville-campagne

Ces contrats, nés en 2014 dans le cadre des Assises des ruralités, expérimentés sur quatre "ensembles" à partir du comité interministériel aux ruralités du 13 mars 2015, ont été formalisés pour la première fois le 4 novembre 2016 par une signature entre Brest métropole et le Pays de Centre Ouest Bretagne. Ce nouveau type de partenariat de l’action publique locale a pour objectif de dépasser les logiques d’opposition entre territoires en encourageant les complémentarités et les coopérations entre espaces ruraux, périurbains et urbains. Les contrats de réciprocité peuvent être étendus à tous les territoires volontaires, dans le cadre de la clause de revoyure des contrats de plan État-Région 2015-2020.

Lire la suite

Qu'est-ce que la France des marges ?

À l'occasion de la parution d'une nouvelle question intitulée "La France des marges" aux programmes de l'agrégation externe de géographie et du CAPES d'histoire et de géographie, Géoconfluences et le Portail National d'Histoire et de Géographie proposent un dossier de ressources utiles pour l'étude de ce territoire. A découvrir notamment : le texte d'accompagnement du jury du CAPES d'histoire et de géographie et de nombreuses publications numériques en accès libre de géographes et de sociologues, ces derniers aidant à mieux comprendre et maîtriser les notions de marges, marginaux marginalité et marginalisation. On y trouve pêle-mêle des ressources sur la pauvreté, le périurbain, l'habitat, des indicateurs, l'innovation territoriale, le tourisme, l'aménagement, les espaces naturels, les territoires ruraux en marges...

Lire la suite

La France mettra à l'honneur le rural et le péri-urbain à la Biennale de Venise

C'est le projet "Nouvelles Richesses" de Frédéric Bonnet, Grand Prix d'urbanisme 2014 et auteur du rapport "Aménager les territoires ruraux et périurbains" remis cet hiver au gouvernement, qui a remporté le concours pour représenter le projet français retenu pour l'édition 2016 de la Biennale de Venise. "Toutes ces dernières années, quand on parlait d'architecture, il n'était question que des grands projets phares des grandes métropoles : Grande Bibliothèque, Grand Louvre, Grand stade... J'ai voulu cette fois que l'on parle du reste, a déclaré l'architecte, de ces petites opérations bien faites susceptibles de changer la vie, partout, dans les bourgs, les villages, les banlieues et tout ce péri-urbain délaissé." La scénographie du projet "Nouvelles Richesses" sera fondée autour d'expériences réelles de territoires confrontés à l'architecture "ordinaire", au travers de 22 opérations photographiées.

Lire la suite

Quitter la précarité parisienne pour tenter de se reconstruire un avenir à Aurillac

En Île-de-France, après avoir payé leur loyer, 350 000 ménages sont en grande précarité. Plus d’un quart des SDF ont un emploi. Tous les jours, le Samu Social paye 30 000 nuits d’hébergement pour des sans-domiciles. A Paris, un logement social est libre une fois tous les vingt ans alors qu’à Aurillac, il est libre une fois tous les cinq ans. Forts de ces constats, l’association Aurore, qui vient en aide à 15 000 mal-logés ou SDF en Île-de-France, et la société Polygone, bailleur social à Aurillac, ont élaboré un partenariat pour une expérimentation sociale. Aurore a proposé à une dizaine de familles ou d’individus isolés d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs… Polygone s’engage de son côté à trouver un logement accessible aux candidats au départ et mobilise son réseau pour décrocher un emploi. Un film documentaire condense deux ans dans les pas de ces personnages qui veulent se relever et de ceux qui les soutiennent. Les territoires ruraux ou à faible densité, forts de leur parc immobiliers, sont-ils en première ligne pour inventer et proposer des micros-solutions qui pourraient être généralisées ?

Lire la suite

Des actions pour l’avenir des territoires périurbains

C’est ce qu’a annoncé la ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité le 12 novembre 2015, à l’occasion de la rencontre-débat "Vivre et habiter le périurbain, aujourd’hui et demain" organisée par le ministère avec l’appui du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET). Après les banlieues, avec le NPNRU, le monde rural avec le comité interministériel à la ruralité, c’est au tour du périurbain d’être mis sur le devant de la scène, celui-ci pouvant d’ailleurs recouper les deux premières thématiques. Parmi la série de mesures annoncées : la création d’un "lab du périurbain", plateforme pour recenser, valoriser et diffuser les projets innovants et initiatives remarquables dans ces territoires ; l’organisation d’ateliers territoriaux de l’ingénierie périurbaine dès 2016 afin de faire émerger des projets en mutualisant les initiatives et les savoir-faire des différents acteurs ; l’élaboration de conventions cadres sur le développement et l’innovation avec les principaux acteurs territoriaux ; le lancement d’une mission sur la revitalisation des petits commerces en centres-villes et en centres-bourgs. A noter : si vous souhaitez contribuer aux travaux d’exploration et de réflexion sur les territoires périurbains et leurs habitants que conduisent le ministère et le CGET, un formulaire est en ligne !

Lire la suite