• Être en veille et se former
  • Vu, lu pour vous
  • Des médiathèques conçues comme tiers-lieux

Des médiathèques conçues comme tiers-lieux

Grenay (Nord-Pas-de-Calais) est la ville de moins de 10 000 habitants la plus pauvre de France. La commune a cependant fait le pari d'y construire une médiathèque "d'un nouveau genre populaire", pensée en pôle multiservices, comme l'écrit Service Public Territorial, le magazine du centre national de la fonction publique territoriale, dans un dossier consacré aux politiques temporelles. De son côté, Landeda (3600 habitants, Finistère) a rénové le bâtiment qui accueillait la mairie et la bibliothèque pour accueillir une nouvelle médiathèque/ludothèque pensée comme un "tiers lieu pour la commune où toutes les générations peuvent se rencontrer", rapporte le réseau de collectivités bretonnes BRUDED dans une fiche d'expérience.

La Médiathèque-Estaminet

Un lieu de 1300 m2 aux multiples activités...

On y trouve : une salle dédiée au spectacle vivant, un cyber-centre, un espace pour livres, CD, DVD proposés au public adulte et une seconde zone rassemblant les collections dédiées aux plus jeunes ainsi que les services jeunesse et petite enfance, avec des permanences PMI, un guichet pour les inscriptions au centre de loisirs et à la cantine et deux bureaux pour la mission locale.

On y trouve également un jardin avec balançoire et transats, une table de ping-pong et un baby-foot, une cuisine qui permet de proposer une petite restauration rapide ou encore un studio d’enregistrement.

... qui repose sur le concept de "tiers lieu"

Dédié à la vie sociale de la communauté, il se rapporte à des espaces où les individus peuvent se rencontrer, se réunir et échanger de façon informelle. Les horaires d’ouverture sont très amples, au moins 44 heures par semaine, et peuvent grimper potentiellement jusqu’à 53 heures, si l’on inclut les temps de garderie, dès 7h15 le matin. À l’entrée, un long bar de quinze mètres accueille l’usager.

Ouverte en juin 2015, la Médiathèque-Estaminet a réussi à faire quadrupler le nombre d’emprunteurs.

A lire :

La médiathèque-ludothèque Écume des Mers

Contexte et réalisation

Auparavant, la mairie et la bibliothèque, régie alors par une association qui embauchait une bibliothécaire à temps partiel, occupaient le même bâtiment. La mairie s’est déplacée de quelques centaines de mètres dans un ancien presbytère. Elle a décidé de mutualiser plusieurs équipements, en fermant une salle informatique et en dissolvant l’association de la bibliothèque pour créer un espace comprenant médiathèque et ludothèque. Aujourd’hui, tout est revenu en régie communale directe, avec l’aide d’une vingtaine de bénévoles.

La conception du bâtiment a été pensée pour créer de nombreux espaces modulables selon les besoins et les envies : un sas d’accueil, une grande salle principale, une petite salle "multi média" et un petit bureau pour la médiathécaire ; un espace détente avec un mur d’exposition et un petit salon avec possibilité de consommer gratuitement des boissons chaudes (avec accès à une terrasse en bois) ; la ludothèque.

A noter que la rénovation de ce bâtiment a été l’occasion pour la municipalité de créer plusieurs logements sociaux.

Le tiers lieu

L’écume des mers accueille des animations très diverses proposées par toute personne ou organisme qui en fait la demande. La seule exigence est que cette animation soit inscrite dans un projet porté par la médiathèque. On y trouve ainsi des expositions, des soirées animations, un atelier bricolage, des conférences...

L’Écume des mers, inaugurée en juillet 2016, est ouverte 19 h par semaine en période scolaire et un peu plus pendant les vacances. En 2016-2017, le nombre d’abonnés est de 1 100 personnes pour 3600 habitants que compte la commune.

A lire : Écume des Mers, une médiathèque-ludothèque "tiers lieu", BRUDED, juin 2017

Mots-clés: emploi, culture, logement, enfance, tiers-lieux, jeunesse, services, Collectivités