• Urbanisme, foncier

Urbanisme participatif : bâtir ensemble des communautés actives

Bâtir ensemble des communautés actives est le titre d'une publication, diffusée en novembre 2017 par le Réseau Quartiers verts (partenariat entre le Centre d’écologie urbaine de Montréal, le Toronto Centre for Active Transportation et Sustainable Calgary), portant sur des solutions qui favorisent les transports actifs et la participation citoyenne dans les quartiers. La publication illustre 12 initiatives, dont deux en milieu rural : une expérience de "rue conviviale" ("complete street") et une autre de village "marchable". On y trouve une synthèse des actions effectuées, des apprentissages et des "bonnes" pratiques qui en émergent.

Lire la suite

Face à la densification, le choix de la "division parcellaire qualitative"

Pour la révision de son PLU, la commune de Bouloc (4320 habitants, Haute-Garonne) a décidé d'associer ses habitants au-delà d'une action de participation classique. Elle a retenu la démarche "Bimby" ("Build in my backyard"), invitant tous les propriétaires d'une parcelle bâtie, pour la création raisonnée de nouveaux espaces d'habitats individuels et collectifs urbanisés. Récit de cette expérience dans l'hebdomadaire La Gazette.

Lire la suite

La concertation dans les démarches d'urbanisme

La concertation constitue un volet incontournable de l'ensemble des démarches portées par les collectivités, notamment d'urbanisme. Selon les objectifs des élus, selon les moyens disponibles, selon le type de projet, il existe différents degrés d'implication des publics et chaque démarche doit être adaptée au contexte local. Afin de pouvoir éclairer élus et techniciens sur les démarches et outils pouvant nourrir leurs documents d’urbanisme en élaboration, Territoires Conseils a repéré plusieurs territoires innovants et rassemblé dans un document des initiatives de démarches collaboratives de PLUi et de SCoT qui ont permis de faire évoluer les projets d'urbanisme et ont facilité la compréhension et l'implication de tous.

Lire la suite

Des "fronts urbains" pour contenir l’étalement et dialoguer entre territoires

Le front urbain se traduit à la fois par une limite, dans le sens où il exprime la volonté de contenir l'étalement urbain, et par un espace de lien, entre l'espace bâti et l’espace ouvert, l'espace urbain et l'espace naturel, agricole ou forestier, où dialoguent la ville et la campagne. "Cet espace de transition nécessite une attention particulière dans les projets, et une réflexion à l’échelle de la planification", prévient l'Institut d'aménagement et d'urbanisme (IAU) d'Ile de France dans une note expliquant comment positionner ces fronts urbains dans une démarche de territoire.

Lire la suite