• Commerce - artisanat

Une épicerie alimentaire, sociale, solidaire, durable...

A Lallaing (6 200 habitants, Nord), l’association Du miel sur mes tartines est installée depuis 2016 dans une ancienne caserne des pompiers mise à disposition par la municipalité. Les personnes en situation de précarité financière ont accès à une épicerie originale, à la fois magasin solidaire (produits alimentaires secs et frais collectés auprès de supérettes proches et marchandises achetées à des producteurs locaux), tremplin vers l'insertion, outil de lutte contre le gaspillage alimentaire et lieu d'animation territoriale. Car chaque adhésion est corrélée à un projet individuel d'amélioration des conditions de vie ou d'épanouissement personnel. Les adhérents peuvent également s'investir dans des ateliers (cuisiner les denrées non écoulées, fabriquer ses produits d'entretien, faire des pâtisseries…). L'association s'est aussi lancée dans une opération du projet alimentaire territorial de la communauté d'agglomération du Douaisis consistant à accompagner 15 familles dans un changement de comportements alimentaires. Le Centre ressource développement durable (Cerdd) détaille cette initiative.

Lire la suite

Plateforme d'e-commerce mutualisée en Livradois-Forez, pour promouvoir l'achat local

Initiée en 2016 pour faire face aux problèmes de vacance commerciale et initier les commerçants aux possibilités d'Internet, la plateforme achetezenlivradoisforez.fr fédère les commerçants et artisans locaux. Pour 19 € par mois, elle est ouverte aux commerçants et associations locales qui bénéficient en retour d’un panel d’outils pour commercialiser leurs produits et services. Porté au départ par trois communes du PNR du Livradois-Forez, cet outil qui veut favoriser une dynamique de consommation locale devrait s’élargir à d’autres villes du parc. Un projet financé par les communes, le FEDER et la CCI. "Pour la livraison des marchandises, rapporte Territoires conseils qui consacre un article à cette initiative, le site propose un système de "click and collect" (achat en ligne, retrait en magasin), particulièrement adapté aux zones rurales où les frais de livraisons et le manque de point-relais dissuadent certains internautes d’acheter en ligne."

Lire la suite

Développement de bars et restaurant autogérés

Des bars autogérés en coopérative, où les co-gérants sont élus par les serveurs et les cuisiniers tout en percevant le même salaire, qui proposent bière artisanale et alimentation locale... Cela se passe dans la région lyonnaise. Deux bars, le Court-circuit et le Bieristan, sous forme de Scop, ont créé l'association GrEnADe (Groupement d'Entreprises Alternatives en Développement) qui commence à essaimer ce modèle en proposant des formations professionnelles. Un article de Bastamag décrit l'historique de ces démarches, et rapportent que deux projets de ce type sont en préparation dans la région : un dans le périurbain (Rhône), un autre en rural (en recherche d'un lieu).

Lire la suite

Installation d'une cordonnerie en moyenne montagne

Village propose le portrait de Tatane et Godillot, entreprise de cordonnerie et de création de chaussures installée en 2016 à Saint-Michel-de-Chabrillanoux (384 habitants, Ardèche). Un projet testé en coopérative d'activité, financé par crowdfunding et fonds propres, désormais logé dans l'ancien bureau de Poste du village, racheté par un particulier, et hébergeant l'association La RiPoste, qui accueille un atelier de linogravure, un autre de feutre artisanal, une salle de transformation alimentaire et une activité de portage de projet. La cordonnerie fonctionne avec des points relais dans trois communes voisines, et en "déambulation" en caravane sur des marchés ou des évènements culturels.

Lire la suite

Auvergne-Rhône-Alpes : des aides pour les artisans

L’aide apportée par la région s’articule autour de trois axes : un prêt artisan à taux 0 (opérationnel à partir du 2 mai 2018, dans le cadre d'un partenariat avec la Banque populaire et la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat), des aides directes aux artisans et commerçants (mises en place dès 2017), un contrat région artisan (aide à la transformation numérique...). A noter que l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat et le Groupe Banques Populaires et Caisses d’Épargne ont signé le 6 mars 2018 un partenariat national autour d’un dispositif, dénommé Pacte Artisan, comportant notamment la mise à disposition d’une enveloppe de 1 milliard € de crédits moyen-long terme dédiée au financement des artisans.

Lire la suite