• Commerce - artisanat

Guide : développer le commerce de centre-ville

Face à la révolution numérique et aux nouveaux parcours d’achats des consommateurs, comment maintenir une offre commerciale en centre-ville ? C’est à cette question que s’attelle un guide réalisé par le Conseil du Commerce de France, organisation professionnelle réunissant fédérations et acteurs économiques du commerce. Le guide vise à outiller les équipes municipales pour mener des actions en faveur du commerce de centre-ville avec trois objectifs : évaluer l’offre commerciale de sa ville, faire du commerce un moteur d’activité et garantir un dialogue constructif entre la mairie, ses commerçants et les CCI. Les agents de développement peuvent y recourir pour utiliser des tableaux détaillant certaines actions : effectuer un diagnostic commercial de la ville, recenser les besoins des commerçants, recenser les besoins de la population, éviter les friches commerciales, favoriser la transmission des commerces, orienter les commerçants vers le partage de moyens… Même si certaines initiatives présentées ont été réalisées dans des villes d’envergure, elles peuvent servir d’inspiration pour des projets en zones rurales : boutique éphémères pour commerçants désireux de tester un produit ou un service pour une durée limitée, redynamisation d’un quartier grâce au droit de préemption commercial, regroupement des commerces sur un nouveau site, mise en place d’un drive des commerçants de la commune…

Lire la suite

Comment un restaurant bar tabac communal a vu le jour

La Grigonnais est une commune de Loire-Atlantique de 1500 habitants où, en 2014, la commune a rénové un local de caractère de 145 m² situé en plein cœur de bourg, afin d’y accueillir une activité de restaurant-bar-tabac. Le fonds de commerce "bar-tabac-presse" est confié à l’exploitant dans le cadre d’un contrat de location-gérance. L’activité de restauration créée fait pour sa part l’objet d’un bail commercial. Détails et explications de l’opération à retrouver sur une fiche réalisée par l’association Bretagne rurale et rurbaine pour un développement durable (BRUDED).

Lire la suite

Enquête sur les clients des "drives"

L'offre "drive" - passer commande sur Internet puis venir en voiture récupérer ses achats en un point permanent de retrait - est en expansion. Les nouveaux points de vente constituent un mode de distribution complémentaire au circuit traditionnel des supermarchés et hypermarchés et répond aux changements de comportement des consommateurs qui, en lien avec l'essor de l'internet haut débit, sont demandeurs de nouvelles facilités pour faire leurs courses alimentaires et domestiques. La Direction générale des entreprises (DGE) a réalisé une enquête auprès des clients des drives pour mieux connaître leurs caractéristiques et leurs motivations. Retrouvez ici les principaux résultats de l'enquête.

Lire la suite

Un dispositif entrepreneurial et d'insertion autour de la couture

En 2009, une porteuse de projet a monté à Nantes une structure d'insertion par la couture dédiée aux femmes. Le projet social de l'association s'articule sur deux dispositifs : un atelier qui propose le travail à façon et le service retouche (tant pour les habitants du quartier que pour des entreprises – ex : restaurateurs, services de la ville, sociétés de nettoyage...) et un atelier d'initiation et de perfection à la couture animé par des modélistes façonnières deux jours par semaine. Aujourd'hui, l'association Des femmes en fil, installée dans un ancien commissariat, emploie une quinzaine de personnes dont la moitié en insertion. Une initiative qui fait le lien avec les besoins et les compétences des habitants, l'insertion, la formation, l'artisanat, les collectivités locales, l'espace public, le commerce...

Lire la suite

Création et valorisation des savoir-faire dans la Loire : mode, chapeau et métiers d'art

A l'apogée de la Chapellerie, entre les deux guerres, Chazelles-sur-Lyon (5 222 habitants aujourd'hui), possédait 28 fabriques travaillant pour les grands noms de la mode et employant 2500 personnes. Puis la mode du chapeau périclita, relate Maires de France, et la dernière chapellerie chazelloise ferma ses portes dans les années 1990. Dans le cadre de la rencontre Innov'Rural 2012: pour un rural compétitif, consacrée à la création d'activité en milieu rural, une douzaine d'expériences avaient été présentées, dont la réhabilitation de l'ancienne usine chapelière de Chazelles-sur-Lyon pour redéployer un atelier-musée du chapeau, développer le centre de formation en mode-chapellerie, et soutenir les jeunes entreprises de la mode et des métiers d'art au sein d'une pépinière. L'ouverture du site était prévue pour l'année suivante. En 2014, le magazine Maires de France raconte comment le territoire a su relancer une filière, avec quelles synergies, quels acteurs et quel montage financier et dresse un bilan. Pour sa première année d'ouverture, la chapellerie a reçu 30 000 visiteurs !

Lire la suite