• Commerce - artisanat

Une carte de fidélité multicommerces pour faire vivre les commerces de proximité

Dans la communauté de communes de l'île d'Oléron (17), les clients sont incités à privilégier les commerces de proximité en cumulant des points avec leurs achats dans une trentaine de commerces adhérents. Ces points sont ensuite convertis en euros, utilisables sous forme de bons d'achat auprès de ces mêmes enseignes. Son déploiement, raconte La Gazette dans un article consacré à cette initiative financée par le FEADER et qui a "vraiment créé une dynamique collective" entre les commerçants, s'est accompagné de la création d'un site Internet, d'une application mobile et d'une page Facebook.

Lire la suite

Ouvrir un Food Truck : la règlementation et les étapes

Le Food Truck est une activité en plein essor, y compris en zones rurales. Son ouverture n’est pas simple : en plus d’accomplir toutes les étapes de la création d’entreprise, l’entrepreneur doit obtenir plusieurs autorisations et suivre des formations obligatoires pour être en conformité avec la législation. Le site Internet Le coin des entrepreneurs propose un guide pratique sur la question.

Lire la suite

Sauxillanges (Puy-de-Dôme) n'est pas New York, mais crée son magasin autogéré

Après la fermeture de la dernière épicerie de la commune (1225 habitants), des habitants ont refusé cette fatalité et créé l’Alternateur en septembre 2017, un magasin autogéré par près de 70 bénévoles, ouvert tous les jours. Le magazine en ligne Reporterre décrit le fonctionnement de l'association et du magasin (inspiré d'une initiative lancée à Brooklyn), le soutien de la population et les liens avec les producteurs locaux.

Lire la suite

Développer l’économie éphémère pour des territoires plus accueillants

Camions épicerie, restaurants saisonniers, marchés forains, kiosques... Le modèle est aujourd'hui revisité par les pop-up stores, food trucks, camions itinérants... Les usages sont diversifiés, l’esthétique est contemporaine, et le numérique constitue un vecteur de visibilité et de promotion. Ces occupations commerciales provisoires permettent de proposer des services, de tester des marchés, et participent à l’animation et l’hospitalité des territoires. "Mais pour que cette économie s’insère positivement dans son environnement, son accueil doit être organisé", affirme l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France dans une note sur le sujet.

Lire la suite

Un exemple de dynamisation de la filière des métiers d’art dans l’esprit de l’ESS

Biot (10 200 habitants dans les Alpes-Maritimes) souhaite renforcer la présence des métiers d’art sur son territoire, qui compte actuellement une centaine de créateurs. C’est un moyen pour la commune de redynamiser son centre-ville et de renforcer son attrait touristique. Une association, préfiguration d'une société coopérative d'intérêt collectif (SCIC), a été montée, et sa première action a porté sur la commercialisation des œuvres : une boutique coopérative expose depuis le printemps 2017 une sélection de 26 créateurs locaux. La Gazette raconte comment un groupe d’élus, d’artisans d’art et d’artistes a créé ce projet, visant à terme la construction d'une maison des métiers d’art.

Lire la suite