• Être en veille
  • Vu, lu pour vous

Vu, lu pour vous :

Chaque semaine, nous épluchons la presse spécialisée et nous écumons Internet pour sélectionner les informations qui seront utiles aux agents de développement rural :

  • actualités du développement rural,
  • expériences menées dans différents domaines,
  • guides et conseils méthodologiques,
  • appels à projets et procédures de financement...

Toutes les informations présentées ici sont accompagnées de leurs références. Et n'engagent bien sûr que leur auteur !

Ambition ÉCO : un site unique pour les entreprises d'Auvergne-Rhône-Alpes

Lancé fin 2018, Ambition ÉCO est à la fois un portail d'information et un guichet unique du soutien de la Région aux entreprises. Ce guichet recense l'ensemble des outils de financement et d'accompagnement de la Région en direction des entreprises en lien avec l'agence Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises et les autres partenaires économiques régionaux : Bpifrance, chambres consulaires, partenaires bancaires et fonds d'investissements, Business France, incubateurs, organisations patronales, réseaux initiatives et entreprendre, acteurs de l'Économie sociale et solidaire…

Lire la suite

Innovations dans la construction d'un système alimentaire plus durable

Un ouvrage rassemble les actes de la 4e Journée des innovations pour une alimentation durable (Jipad) organisée en 2018 par les étudiants du mastère IPAD (Innovations et politiques pour une alimentation durable) de Montpellier SupAgro, au cours de laquelle chaque étudiant a présenté une innovation. La publication détaille sa genèse et son développement ; analyse en quoi elle est susceptible de répondre aux enjeux d'un développement durable des systèmes alimentaires ; évalue ses impacts (avérés ou potentiels) et identifie les éventuelles controverses associées ; essaye de repérer les opportunités ou obstacles éventuels d'une plus grande diffusion de cette innovation. Ces innovations sont regroupées dans cinq thématiques : nos déchets ont de la ressource ; quand les circuits de distribution se réinventent ; l'alimentation comme levier d'insertion sociale ; les acteurs publics, piliers d'un changement politiquement durable ; l'action collective au service de l'innovation.

Lire la suite

Quelles orientations pour la Banque des Territoires ?

Lancée fin mai 2018, la Banque des Territoires réunit désormais en une structure unique les interventions de la Caisse des Dépôts en faveur des territoires, et prend forme en région à travers l'ouverture de nouvelles antennes ou le programme Action Cœur de Ville qui en est l'une des premières concrétisations. Dans une longue interview, son directeur précise l'articulation de cette structure avec les organismes de subvention (Anah, Anru, Ademe… amenées à faire partie de l'Agence nationale de cohésion des territoires [ANCT]) ou les autres organismes de prêt et d'investissement ("Bpifrance finance les entreprises, nous nous finançons les territoires"). "Pour nous, l'ANCT offre un intérêt évident : elle apportera un poids politique pour faire émerger les projets des territoires (...). Nous, notre rôle, c'est d'accompagner ces projets. Pour autant, il faut que ces projets soient construits. Et l'État a aussi son rôle dans l'émergence d'un projet." Selon lui, la déconcentration des décisions d'investissement renforcera l'intérêt pour de petits projets (jusqu'à 1 million € d'investissement). À la question "quel serait votre "rapport d'étonnement" par rapport au fonctionnement ou aux difficultés des collectivités aujourd'hui ?", il répond "pour moi, c'est vraiment le besoin d'ingénierie. Les financements sont là, ils sont disponibles (...). En revanche, les montages - et pas seulement les montages financiers -, l'ingénierie, la complexité des projets, font que parfois les élus sont démunis."

Lire la suite

"Demain, des villes made in crowdfunding ?"

Titre évident pour le site Internet Demain la ville qui examine dans un article comment, "avec l'économie de partage et le développement des démarches participatives, les citoyens ont désormais l'habitude de mettre la main à la pâte, mais aussi à la poche, pour soutenir les projets qui font sens pour eux." Outre un état des lieux du crowdfunding immobilier, l'article s'arrête sur ce mode de financement pour le développement de projets solidaires, alternative au recours à l'emprunt bancaire (ex : le fonds de dotation Les Petites Pierres, "première plateforme participative pour l'accès à un habitat modeste en France"). Il en présente également certaines opportunités pour les collectivités.

Lire la suite

Bonheur rural, malheur urbain ?

Une note du Centre pour la recherche économique et ses applications (CEPREMAP) montre que pour la plupart des indicateurs de bien-être (satisfaction dans la vie, bonheur, sens et valeur…) pour la France, la relation avec le nombre d'habitants est globalement décroissante, mais que les villes moyennes (20 000 à 100 000 habitants) font figure d'exception avec un niveau de mal-être particulièrement prononcé. La note pointe ainsi les atouts du cadre de vie rural, la solitude des petites villes et l'effet limité du revenu. Un de ses auteurs a par ailleurs donné une conférence à l'automne 2018 intitulée "Le bien-être subjectif au service du développement local", dans laquelle il indique comment les collectivités locales peuvent utiliser ces métriques dans la conduite de leurs actions.

Lire la suite

Le paysage associatif français en 2018

L'ouvrage "Le paysage associatif français - Mesures et évolutions" sortira en 2019, mais la co-auteur et chercheuse Viviane Tchernonog (CNRS Université Paris 1) en livre certaines données. A savoir : une augmentation annuelle du nombre d'associations due à l'augmentation du nombre de petites associations de bénévoles ("les associations employeuses ont désormais tendance à baisser légèrement, signe d'un mouvement de concentration qui s'opère") ; pour la première fois dans son histoire, le secteur associatif a vu son budget stagner dans la période récente ; autre rupture dans l'histoire des associations avec des financements publics en léger recul (baisse des subventions et hausses des commandes publiques) ; et dès lors une croissance annuelle moyenne assez rapide de la privatisation des ressources.

Lire la suite

Panorama des Pôles territoriaux et des Pays 2018

Au 1er janvier 2018, 262 territoires de projet (Pays, PETR) structuraient le territoire national, un nombre qui "continue de diminuer" écrit Maire info. Ces territoires organisés couvrent 70% du territoire métropolitain et concernent 45% de la population française. Un panorama, réalisé par l'ANPP, s'arrête sur les caractéristiques de ces territoires de projet, les coopérations avec leurs composantes (communes et EPCI) et partenaires (métropoles, PNR et pôles métropolitains), les contractualisations avec les régions et l'État, les actions en lien avec LEADER, le développement durable, la planification... et enfin propose un focus sur leur animation (ingénierie, budget et conseil de développement).

Lire la suite

Faciliter l’émergence et le développement des projets locaux de transition par l’innovation sociale et les dynamiques collectives

Ce sujet était exploré du 6 au 9 juin 2018 à Nantes, en résonance avec le programme partenarial Transition Énergétique & Sociétale (TES), qui "fait l’hypothèse de l’importance de faire émerger des projets locaux portés par des collectifs d’entreprises, d’agriculteurs, d’habitants, en articulation avec des politiques publiques locales engagées". Deux thèmes principaux ont été abordés lors de ces journées : comment se caractérisent les innovations sociales et les dynamiques collectives au sein des projets locaux ? Et quel est le rôle de la collectivité et de l’État pour favoriser l’émergence de ces innovations sociales et faire qu’elles se multiplient ? A partir de sept ateliers menés en parallèle, 11 propositions ont émergé, dont quatre faisant le plus consensus et deux propositions le plus dissensus. Toutes dressent des pistes intéressantes pour les territoires.

Lire la suite

Associations : faut-il changer de statut juridique ?

Une association peut se transformer en société coopérative (SCIC ou SCOP) ou en fondation reconnue d’utilité publique (FRUP). Pour le président de la Fondation Crédit coopératif et du Labo de l’ESS, "changer de statut ne règle pas les problèmes d’un coup de baguette magique" (par exemple pour avoir des produits supérieurs aux charges ou des administrateurs impliqués). Alors quand changer de statut, pour quoi et comment ? Juris Associations propose un dossier pour accompagner la réflexion.

Lire la suite