• Emploi

Publication de l'enquête annuelle de Pôle-Emploi "Besoins en Main-d'Œuvre" 2014

Chaque année, Pôle-Emploi adresse un questionnaire à plus de 1,6 million d'établissements afin de connaître leurs besoins en recrutement par secteur d'activité et par bassin d'emploi. L'enquête permet entre autres d'anticiper les difficultés de recrutement, d'améliorer l'orientation des demandeurs d'emploi vers des formations ou des métiers en adéquation avec les besoins du marché du travail, d'informer les demandeurs d'emploi sur l'évolution de leur marché du travail et les métiers porteurs. A retrouver pour la région Rhône-Alpes : les libellés des métiers et les prévisions d'embauche correspondantes exprimées par les employeurs, ainsi que les difficultés de recrutement et la part de contrat saisonnier pour chaque libellé de métier.

Lire la suite

Etude sur l'impact des télécentres

La Caisse des Dépôts, en partenariat avec l'Ecole normale supérieure (ENS) Cachan, a publié en mars 2014 une étude menée fin 2013 pour identifier et évaluer les externalités du télétravail en Ile-de-France, en particulier celles liées au télétravail en télécentre. Des résultats qui peuvent intéressés les agents de développement travaillant sur les questions de télétravail et d'espaces de coworking, et plus largement sur l'attractivité du territoire et la création d'emplois.

Lire la suite

Caractéristiques par sexe de l'emploi salarié en Rhône-Alpes

En Rhône-Alpes, le taux d'activité des femmes est passé de 62% en 1999 à 67% en 2010 (données très proches de la moyenne nationale). De plus en plus actives, les femmes n'exercent cependant pas dans les mêmes secteurs que les hommes, ni dans les mêmes métiers. Malgré une augmentation de la part des hommes dans les métiers réputés "très féminins", le dynamisme de ces métiers conduit à une stagnation de la ségrégation professionnelle. Les femmes sont plus diplômées que les hommes en Rhône-Alpes, mais elles occupent des postes moins qualifiés. À caractéristiques égales, elles ont deux fois plus de risques d'être déclassées que les hommes, c'est-à-dire d'occuper un poste d'un niveau de qualification inférieur à celui que le plus haut diplôme obtenu permettrait théoriquement d'occuper.

Lire la suite

Des crèches aident les parents à trouver un emploi

Afin de permettre aux parents de jeunes enfants sans activité professionnelle d'accéder au monde du travail, l'Institut d'Éducation et de Pratiques Citoyennes (IEPC) a créé un réseau de crèches en région Ile-de-France liant la garde des enfants et l'accompagnement professionnel. Il s'agit de permettre à des parents en grande difficulté sociale, le plus souvent des femmes seules, d'accéder à l'emploi tout en bénéficiant des solutions de garde de leurs jeunes enfants pendant leur formation, leurs stages ou leur travail. Pour faciliter cet accès à l'emploi, l'association propose un accompagnement spécialisé au sein des crèches pour aider les personnes et soutenir leurs démarches. Un professionnel suit très régulièrement les parents dans leur parcours d'insertion. A lire en détail : la fiche d'expérience réalisée par l'Agence des pratiques et initiatives locales (APRILES).

Lire la suite

Recruter : Le bassin d'emploi est le réservoir de la reconversion !

Faute de trouver les professionnels qualifiés dans le domaine de la métallurgie, le groupe Recaero, sous-traitant de l'aéronautique, forme désormais les personnes dont il a besoin après avoir posé l'hypothèse suivante : il existe forcément des personnes capables d'apprendre ces métiers parmi les demandeurs d'emploi de son bassin d'emploi. Pour produire des pièces à l'unité ou en très petite série pour des Airbus, il faut un haut niveau de compétence et d'autonomie de la part de chaque opérateur car il faut des professionnels très qualifiés et réactifs, capables de réaliser des pièces non récurrentes dans des délais très courts. Dans ces métiers en tension, les recrutements sont particulièrement ardus pour l'entreprise implantée en Haute-Ariège. Recaero a alors mis en place en 2007 un centre de formation interne pour recruter et former sur place, avec l'appui de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), de Pôle emploi et de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECTTE). Retour sur la méthode...

Lire la suite