• Développement local

Percée du télébénévolat, ou comment les bénévoles se sont appuyés sur le numérique pour développer ou initier de nouvelles pratiques pendant le confinement

Plusieurs partenaires au service des associations ont mené une enquête en avril-mai 2020 qui avait deux objectifs. Premièrement observer la façon dont les bénévoles se sont adaptés aux circonstances du confinement : comment ils se sont appuyés sur le numérique pour développer ou initier de nouvelles pratiques ; comment les circonstances ont favorisé la percée du télébénévolat (entendu, à l'image du télétravail, comme une manière d'intervenir bénévolement à distance, individuellement ou en groupe). Deuxièmement, éclairer les associations sur les perspectives offertes par le télébénévolat : comment faire entrer dans leur quotidien les habitudes acquises pendant le confinement ; comment impulser et accompagner de nouvelles pratiques s'appuyant sur les résultats de cette enquête et sur l'expérience d'autres associations. Les résultats sont en ligne.

Lire la suite

Vers une transition ordinaire, pour des acteurs du mouvement coopératif

Rassemblant des personnes issues de la pratique et de la recherche de trois territoires (Beauvaisis, Pays de Grasse et Paris), le collectif Travail Autonome, Coopérations et Innovation Sociale pour la Transition Écologique (TACITE) a construit sur 18 mois un dispositif permettant de partager un questionnement - que peu d'autres acteurs poseraient - sur les formes d'organisations du travail et de coopération dans les initiatives citoyennes pour la transition écologique et solidaire de type coopérative (PTCE, SCIC, CAE). Il livre un texte "qui ouvre sur une approche « ordinaire » de la transition. Ordinaire étant à prendre au sens de concret, pratique, quotidien, et non pas extraordinaire reposant sur une révolution, un changement de paradigme, un nouveau new deal. Bref une transition à notre échelle qui traite de l'émancipation des personnes engagées."

Lire la suite

Comment envisager les stratégies territoriales de transitions ?

"Engager des démarches de transition énergétique et sociétale, à l'échelle communale et intercommunale, devient pour les acteurs locaux une préoccupation croissante, renforcée par la crise sanitaire actuelle", estiment les acteurs de la recherche-action Transition Énergétique & Sociétal (TES). A partir de l'étude des Plans Climat-Air-Énergie Territoriaux (PCAET), ils proposent dans une note de synthèse une "démarche stratégique locale d'innovation sociale" : "la coopération y est au centre des changements à conduire, avec des enjeux qui relèvent de changement de posture, d'évolution des organisations et du pilotage des projets." Deux éléments paraissent capitaux : sept principes d'action à partager et huit actions structurantes à déployer, le tout s'inscrivant dans un processus général d'innovation.

Lire la suite

La crise accélératrice des dynamiques d'engagement dans les associations

Dans un texte intitulé "L'engagement bénévole en temps de crise sanitaire : bilan et enseignements", France Bénévolat tire et détaille quatre enseignements pour les dynamiques d'engagement face aux enjeux à venir : développer l'offre d'engagement en diversifiant les modes d'engagement, développer l'intermédiation pour renforcer la capacité d'accueil des associations, favoriser l'intergénérationnel dans les pratiques associatives, renforcer et accompagner les coopérations territoriales.

Lire la suite

Comment débattre de la transition vers des modes de vie durables ?

"Les mesures mises en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19 (...) ont relancé le débat sur le respect des libertés individuelles". Une problématique "également très présente dans le débat sur la transition écologique, dès lors que l'on aborde la question des changements de modes de vie". L'Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) explore dans une courte note l' "enjeu de l'articulation entre liberté individuelle et politiques publiques environnementales à travers le prisme de la légitimité de l'action publique." Jusqu'où la puissance publique peut-elle aller sans remettre en cause les libertés individuelles ? Les auteurs d'une courte note entendent montrer "que la réponse à cette question est liée, notamment, à la grille de lecture utilisée pour expliquer les modes de vie, et qu'il en existe plusieurs suivant les points de vue adoptés. Ainsi, légitimer l'action publique demande avant tout de débattre collectivement des différentes visions des déterminants des modes de vie, afin de choisir démocratiquement des changements plutôt que de se les voir imposer par l'urgence de crises futures." Le think tank présente ici huit grilles de lecture pour penser les changements de modes de vie, pour lesquelles la question de la liberté se pose à chaque fois différemment.

Lire la suite