• Culture - patrimoine

Un dispositif saisonnier de culture itinérant dans les villages

Depuis 2014, le Conseil départemental de la Nièvre organise l'été une "tournée générale d'alimentation culturelle", soit un camion conduit par une médiatrice culturelle, intermittente du spectacle rémunérée au cachet, qui élabore sa propre programmation. Une initiative qui a remporté en 2014 le prix de l'innovation territoriale remis par l'Assemblée des départements de France. A l'été 2015, 100 "propositions artistiques" ont eu lieu dans 24 lieux différents, rassemblant à chaque fois entre 15 et 60 personnes. Ces spectacles sont l'occasion de valoriser les "produits locaux", à savoir les compétences culturelles locales. Origine du projet, montage et budget, La Gazette fait le point sur cette expérience.

Lire la suite

Innovation et gouvernance associative : quelques références

La Nacre a organisé fin novembre 2015 une journée d'information intitulée "L'innovation sociale au service de l'innovation artistique : quand penser différemment son organisation interne favorise le projet artistique". Cette association, dont l'objectif est d’accompagner les professionnels de Rhône-Alpes à appréhender les évolutions du spectacle vivant, a réalisé ensuite une fiche regroupant une sélection de ressources autour de la gouvernance des projets culturels. En raison du peu de ressources concernant la gouvernance des institutions culturelles, le champ des références sélectionnées a été élargi à ce qui concerne la gouvernance des associations ainsi que le projet culturel.

Lire la suite

Après les AMAP(aysannes) voici les AMAC(ulturelles)

En 2011, une troupe de Lailly-en-Val, près d’Orléans, organise une rencontre internationale autour des marionnettes. Elle sollicite à cette occasion l’aide de la population, notamment pour l’hébergement et l’intendance. Poursuivant cette dynamique, la troupe lance alors l’idée d'une association de maintien d’actions culturelles (AMAC), qui séduit les bénévoles sur des notions différentes : acte citoyen, action militante pour que la culture continue d’exister en France, importer la culture en milieu rural, programmation indépendante... Chaque adhérent contribue selon ses moyens, participant à hauteur de 40 € ou plus pour soutenir un spectacle, le groupe ayant choisi d’en organiser quatre par an. Grâce à la loi sur le micro-mécénat culturel, les adhérents bénéficient d’un abattement correspondant à 66 % des sommes versées. En retour, ils reçoivent une place pour chaque spectacle soutenu. Ils participent en outre à une action solidaire dans la mesure où le prix public de la place est fixé à 10 € (5€ pour les moins de 26 ans). Les sommes collectées auprès des adhérents, environ 5000 € par an, représentent le budget prévisionnel attribué à la programmation culturelle. Quel mode de gouvernance, quelle programmation, quel public rassemblé ? Réponse à découvrir dans un article du magazine Kaizen.

Lire la suite

Une expérience de démocratie culturelle

A Sené (9 156 habitants dans le Morbihan), la commune a constitué des groupes locaux d’orientation de la programmation (GLOP) ayant pour mission de sélectionner spectacles et exposition pour alimenter la programmation culturelle de la ville. L’ambition de la commune : intégrer les citoyens au cœur de la programmation artistique municipale pour "faire avec eux" plutôt que "faire pour eux", jugeant que les habitants sont qualifiés pour participer à ces choix. Moteur et étapes de cette démarche : une volonté (2008) de créer un centre culturel en centre-ville ; puis la création d’un office municipal de la culture, le recrutement d’un directeur de la culture et de la vie associative et la nomination d’un maire adjoint à la culture ; une concertation mise en place en 2009-2010 afin de déterminer les modalités de fonctionnement du centre ; l’inauguration du lieu en 2013. Comment fonctionnent ces GLOP, qui les composent, quel est le circuit de validation de la programmation… ? Reportage détaillé dans Maires de France.

Lire la suite

Un outil simple pour évaluer rapidement la santé économique de sa structure

Créé par le Centre de Ressources DLA financement pour Opale/CRDLA Culture et destiné aux porteurs de projets artistiques et culturels, Diag_Cultureflash est un outil (sur Excel) permettant un diagnostic rapide de la situation économique et financière de sa structure. En se munissant uniquement des bilans et comptes de résultats des trois dernières années (ou deux dernières + le budget prévisionnel), il devient possible d'obtenir une photographie de la santé financière de sa structure avec une analyse qui reprend les grands indicateurs (fonds de roulement, besoin en fonds de roulement, trésorerie) et permet des alertes si la situation le nécessite.

Lire la suite