• Participation

Guide pratique sur l'emploi de méthodes participatives

Comment animer, manager, former, contribuer en mode réel à plusieurs et de façon créative. Pour éviter la « réunionite », les conférences traditionnelles et ateliers formels avec orateurs ne donnant pas la parole à l’audience, pour refonder la formation… Pour rompre les habitudes, la Fondation Roi Baudouin propose un guide pratique « boite à outils » qui présente de manière approfondie 13 méthodes participatives. Une introduction fournie contient des directives générales sur l’emploi des méthodes participatives. Le guide propose ensuite un panorama méthode par méthode : définition, quand l’utiliser, procédure, ressources (calendrier et budget), "autres bonnes pratiques et pièges éventuels", références et ressources. En fin du guide, 50 méthodes et techniques participatives supplémentaires sont brièvement décrites. Ce guide est destiné aux praticiens qui souhaitent initier un processus participatif.

Lire la suite

Participation citoyenne aux politiques culturelles

"Curieusement, la culture, en principe champ de prédilection de la créativité et de l'audace, accuse du retard en matière de démocratie participative, comparée à d'autres domaines comme l'urbanisme", écrit La Gazette dans un dossier consacré à la participation des habitants dans les politiques culturelles. Pourtant la participation culturelle existe, relèvent les auteurs qui rapportent une démarche de réflexion prospective en Alsace et l'organisation de festival et de gestion de la médiathèque-cinéma à Mouans-Sartoux... Certains secteurs culturels sont en principe plus à l'aise que d'autres avec la participation, comme les écomusées dont la charte prévoit un comité des usagers. Mais les modalités de cette participation "souffrent d'un grand « flou » dans lequel s'engouffrent beaucoup de professionnels pour conserver le contrôle des activités ou palier le manque de moyens de leur institution par une délégation qui ne dit pas son nom", peut-on lire encore. Autrement dit, la participation ne peut s'exercer sans cadre et modalités précis pour réguler le débat entre politiques, professionnels et habitants.

Lire la suite

Réussir le recours à la participation dans le cadre d'une politique publique

La démarche participative, "à la mode" pour définir, conduire ou évaluer une politique publique, nécessite plusieurs préalables. Gilles Bonnenfant, président d'Eurogroup Consulting, dégage trois natures de réflexions à mener pour la valider, orienter son périmètre, son ampleur et ses modalités, et maximiser les chances de son succès : clarifier son besoin et déterminer ses objectifs et ses priorités ; identifier les "barrières à l'entrée" ; anticiper les risques pour mieux les maîtriser. Une fois prise la décision de recourir à la participation, il s'agit selon lui de faire le choix de sa forme en fonction de six axes de réflexion : choisir qui faire participer, bien maîtriser le tempo, ne pas négliger le coût, choisir les bons outils, définir l'animation, garantir un dialogue objectif et transparent pendant et après la démarche. Les clés de réussite du recours à la participation, à la fois techniques et "philosophiques", sont explicitées dans un article publié dans Les Echos.

Lire la suite

Le forum ouvert, comment ça marche ?

A partir d'un exemple réel, à savoir le défrichage des enjeux d'un plan climat énergie, La lettre du cadre territorial détaille le dispositif du forum ouvert mis en place à cette occasion par la collectivité Rennes métropole dans le but de faire participer un nombre élevé de personnes dans des conditions matérielles resserrées et idéalement avec une liberté d'expression totale. Le forum ouvert, une méthode au service de la "progression collective" ?

Lire la suite

Le parlement des invisibles, selon Pierre Rosanvallon

Raconter la vie est à la fois une collection de livres et un site internet participatif dévoilant des vies ordinaires, des aspirations quotidiennes, des lieux. L'ambition de son créateur, l'historien et professeur au Collège de France Pierre Rosanvallon, est de rendre plus lisible la société et d'aider les individus qui la composent à s'insérer dans une histoire collective, et de créer ainsi un "Parlement des invisibles". Sur ce site qui s'enrichit sans cesse, on peut lire par exemple le récit de vie d'un trésorier d'un groupement d'achats de légumes bio en zone périurbaine, le cheminement d'une infirmière psychiatrique partie s'installer à la campagne, l'expérience d'un attaché agricole à l'Ambassade de France à Bagdad, le parcours d'une maraîchère dans le Berry...

Lire la suite