• Enfance et jeunesse

Un projet d’habitat social modulable et transportable pour jeunes adultes

Mis en œuvre par l’association Habitat et Humanisme Rhône, le projet Passerelle consiste à fournir un logement pour une période déterminée (de six à dix-huit mois) à des adultes (de moins de 30 ans) rencontrant des difficultés d’accès au logement à une période charnière de leur vie (recherche d’un premier emploi, transition professionnelle, décohabitation, rupture…). L’immeuble se construit à Lyon depuis le printemps 2015 et se compose de 9 logements (T2 ou T3). Réalisé à partir de containers maritimes recyclés, il fait appel également à la filière bois. Soutenu par des subventions et des partenaires privés, un appel aux fonds a également été lancé sur une plate-forme de crowdfunding.

Lire la suite

Enquête : le nouveau visage des adolescents

Une grande enquête, coordonnée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et le pôle Universitaire de la Fondation Vallée, dresse un état des lieux des problématiques et enjeux actuels de l’adolescence. Ces données confrontent les perceptions de 15235 jeunes scolarisés (de la 4ème à la fin du second cycle), âgés de 13 à 18 ans, concernant leur propre adolescence. L’étude aborde des sujets aussi divers que leur santé physique et mentale, leurs consommations, leurs loisirs, ou encore leur sexualité. Les résultats obtenus réaffirment le caractère complexe de ces adultes en devenir, avec une différence fille/garçon bien inscrite et un gradient selon l’âge. Ils devraient permettre d’améliorer les connaissances sur les comportements de ces derniers, et d’identifier de nouveaux indicateurs de difficultés, utiles à la mise en place d’actions de prévention. Des données utiles pour penser des projets de développement à destination de – ou incluant – cette population.

Lire la suite

Grandir à la campagne : récit de ses jeunes années

Dans Les grandes villes n'existent pas, Cécile Coulon livre "un étonnant témoignage dans lequel elle tord le cou aux idées reçues sur la campagne" écrit Augustin Trapenard sur le site de France Inter. Née dans un village de 800 habitants en Auvergne, Cécile Coulon raconte dans cet ouvrage la vie qu’elle a connue enfant et adolescente. Elle se souvient d’une vie délimitée par les chemins forestiers, où la liberté ne dépasse pas certaines rues et où la sociabilité s’articule autour du stade et de la salle polyvalente. Une vie passée dehors à « faire un tour » avec les copains, très loin des cinémas et des centres commerciaux. Une vie aussi où les animaux font partie du quotidien. "Comment on grandit dans la France moyenne qui fait si peu parler d’elle" est un entretien à lire sur le site atlantico.fr qui aide à penser jeunesse et espaces ruraux.

Lire la suite

Un camping-car tourné vers la petite enfance : un outil d'animation dans une perspective d'empowerment

Le Bus pour Animer Les Liens : Accueil - Développement - Ouverture (Ballad'ou), mis en place par l'Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels (ACEPP) du Rhône en lien avec la CAF et le Conseil Général, est un camping-car aménagé pour petits enfants, accompagnés de leurs parents, de leur assistante maternelle ou de tout autre adulte référent. Ce véhicule, qui circule à Lyon et autour de Lyon, est équipé de matériel de puériculture et de jeux pour les enfants qui sont sortis du véhicule et faciles à installer (salles des fêtes dans les villages, en bas des tours dans les quartiers, terrains de gens du voyage, foyers d'hébergement provisoire...). L'objectif est de susciter une dynamique locale, de faire exprimer les besoins des parents et ceux des enfants en menant une réflexion autour de la petite enfance qui s'appuie sur ces activités concrètes. Il peut ainsi se construire collectivement un projet qui sera autonome, pérenne et pourra être innovant : relais petite enfance, lieu d'animation parents-enfants, relais assistantes maternelles itinérant ouvert aux parents, halte-garderie, passerelle entre les familles et les institutions locales....

Lire la suite

La Coopérative jeunesse de services

A l'été 2014, 12 jeunes volontaires du Coglais, en Ille-et-Vilaine, âgés de 16 à 18 ans, se sont organisés pour trouver des jobs d'été : explorant leur territoire, leurs propres envies, les possibilités de services à proposer aux habitants, entreprises et associations, ils ont créé leur propre entreprise collective d'un été sous forme d'une Coopérative jeunesse de services (CJS). Originaire du Québec, ce concept est un mélange de culture sociale européenne et de culture entrepreneuriale nord-américaine. L' "entreprise" des 12 jeunes, encadrée par des professionnels de l'ESS et de l'éducation populaire, a commercialisé 266 heures de prestations (travaux d'entretien de jardins ou du bâtiment) pour un chiffre d'affaires de 5300€. Transrural revient sur cette expérience qui créé du lien entre les acteurs différents d'un territoire, porte à l'entrepreneuriat, sensibilise à la vie démocratique, permet l'apprentissage de la coopération, ouvre à des réflexions conjointes dans les collectivités entre services jeunesse et économique.

Lire la suite