Développement local : de quoi parle-t-on ?

En attendant la rédaction d'un Livre blanc qui rassemblera des propositions en faveur "des dynamiques de développement des territoires et de la démocratie locale", l'Université d'été du développement local, en septembre dernier, aura été l'occasion de revenir sur la notion même de développement local, son histoire et ses contradictions.

Pour l'Unadel et l'Adels, la notion de développement local, "familière aux plus anciens militants (...) est moins évidente pour les plus jeunes. Elle mérite donc quelques explications."

Derrière l'expression de "développement local", "trop souvent banalisée" se cachent :

  • l'envers du sous-développement : où comment transposer en France les analyses et méthodes employées dans les pays en voie de développement
  • la mise en valeur des ressources locales, qui passe par un inventaire exhaustif des ressources et potentialités, notamment humaines
  • la mobilisation de l'ensemble des acteurs qui partagent le même espace, et doivent donc s'entendre pour se développer
  • une approche globale, en terme de qualité de vie notamment, qui ne se réduit pas à la croissance économique ou au nombre d'emplois générés
  • l'engagement et le recours à l'expertise des citoyens et acteurs locaux, dans une démarche "ascendante"

Comment ces valeurs s'articuleront-elles avec la réforme territoriale et la crise économique ?

Développement local : les racines du futur. Territoires, octobre 2011, 4 pages
disponible 2 mois en copie pour les agents de développement rural en Rhône-Alpes
Une version plus complète de cet article est disponible sur le blog dédié à l'Université d'été du développement local et à ses suites : www.decentralisonsautrement.fr