LEADER 5.0

L

E

A

D

E

R

Après LEADER I, LEADER II, LEADER +, LEADER, place à LEADER 5.0 !

Avec les nombreux défis – économiques, sociaux et environnementaux – que l'Europe doit relever, l'Union européenne souhaite être plus efficace dans son action, et ainsi atteindre les objectifs qu'elle s'est donnée à travers la stratégie Europe 2020.

La cohésion économique et sociale passant par une meilleure prise en compte de la dimension territoriale au sein des politiques communautaires, l'Union européenne valorise l'approche LEADER ("Liaison Entre Actions de Développement de l'Économie Rurale") dans sa prochaine programmation et généralise ses principes à l'ensemble des fonds européens via l'outil "développement local mené par des acteurs locaux (DLAL)".

Méthode de développement local, proposée pour la première fois en 1991, l'approche LEADER permet aux acteurs locaux de développer un territoire en exploitant son potentiel de développement endogène. La prochaine programmation connaitra ainsi la 5ème génération LEADER.

Cap Rural participe à un focus group européen sur les nouveaux arrivants en agriculture

Dans le cadre du Partenariat Européen pour l'Innovation en agriculture (PEI-AGRI), l'Europe met en place des groupes de réflexion thématiques ("focus group") qui disposent d'un an pour produire un état de l'art de leur sujet ainsi que des recommandations pour la recherche, mais aussi pour les "groupes opérationnels" à venir. Au regard de ses 15 ans d'expérience sur la construction d'offres d'activités (COA), l'agriruralité..., Cap Rural a été retenu pour participer à cet échange européen.
Parmi les questions en débat :
  • Pourquoi et comment les nouveaux arrivants démarrent-ils une production agricole ?
  • Quels business models choisissent-ils ?
  • Quelles sont les innovations qu'ils réalisent et qui pourraient être diffusées dans le monde agricole classique ?

Lire la suite

Un site de crowdfunding pour l'agriculture

Miimosa, c'est le nom du site de crowdfunding spécialisé sur les projets agricoles lancé début novembre 2014.

Spécialiser pour mieux collecter ?

Plusieurs plateformes de crowdfunding ont financé des projets agricoles et peuvent toujours le faire, comme nous l'avons vu dans notre dossier sur le crowdfunding pour les agriruraux. L'idée de Miimosa est de se concentrer uniquement sur les projets agricoles afin que ceux-ci ne soient pas "noyés" au milieu d'autres types de projets.

Lire la suite

Les conséquences juridiques et fiscales

Pour le bénéficiaire de prêts, des précautions contractuelles sont à prendre en amont

Sur le plan juridique, le prêt entre particuliers est possible. Cependant, pour le sécuriser, il est recommandé de signer une convention de prêt, et de le déclarer aux services fiscaux. L'aide d'un notaire ou avocat est conseillé.

Lire la suite

Réussir sa collecte

Les questions à se poser avant de se lancer dans une collecte de crowdfunding

L'entreprise MIPISE rappelle les principales règles qui président au lancement d'une campagne de collecte de crowdfunding dans un article pratique sous forme de questions à poser au créateur d'entreprise ou porteur de projet.

Les recommandations des gérants de plateformes

Nous avons interrogé trois gérants de plateformes de crowdfunding pour des entrepreneurs agriruraux qui voudraient mobiliser du crowdfunding :

  • Vincent Biot, des plateformes KissKissBankBank (dons avec contreparties) et Hello Merci (prêts 0%)
  • Paola Khawatmi, de la plateforme Ulule (dons avec contreparties)
  • Hortense Garand, de la plateforme Babeldoor (dons avec contrepartie)

Lire la suite

Les plateformes de crowdfunding

Qu'est-ce qu'une plateforme de crowdfunding ?

Voici la définition proposée par l'entreprise MIPISE :

"Une plate forme de crowdfunding permet d'organiser et de sécuriser les différents projets de financement participatif.

Il s'agit donc d'un intermédiaire entre les investisseurs et les porteurs de projets à la recherche de financements, qui anime une communauté de membres à l'intérieur de laquelle des informations s'échangent très rapidement, en toute indépendance.

Les plates formes d'intermédiation agissent pour sécuriser la relation Investisseurs/Porteurs de projets sous 4 axes :

  • Rigueur dans la sélection des projets à financer,

  • Information précise et valorisation des investisseurs,

  • Animation de la communauté,

  • Expertise dans le domaine des paiements (sécurisation des opérations - respect de la réglementation -...)"

Les gérants de plateformes se connaissent, échangent au niveau national, notamment en cette période de construction législative sur le sujet. Il existe également une association regroupant les professionnels du crowdfunding : Financement Participatif France.

Lire la suite

Les motivations des contributeurs et des entrepreneurs

Les contributeurs veulent du sens

Les particuliers qui contribuent aux projets via la finance participative, en dons ou en prêts, s'orientent vers des projets bien ancrés sur un territoire (pas forcément le leur), mais aussi bien entendu vers des projets proches de chez eux ou qui rendent des services dont ils pourront bénéficier.

Lire la suite

Financer son projet agrirural grâce à l'épargne citoyenne : témoignage

Le "crowdfunding". Indéniablement un terme en vogue. Et pour les entrepreneurs agriruraux, est-ce une opportunité ?

Traduit en français par "financement participatif",  ce mode de levée de fonds peut décrire des dons, des prêts, ou des investissements en capital. Le point commun : un groupe plus ou moins large de particuliers est sollicité pour cofinancer le projet.

Lire la suite