recherche

"La périurbanisation offre une revanche aux villages"

Pour comprendre la formule, il faut lire le texte d'Eric Charmes publié le 24 octobre 2017 dans La Vie des idées. Pour le chercheur en sciences sociales appliquées aux questions urbaines et à l'urbanisme, et à contrecourant du discours/diagnostic qui oppose la richesse des villes à la pauvreté des campagnes, "les territoires en crise sont (...) avant tout des cœurs de ville, des territoires très urbains" ; en profitent alors "des campagnes périurbaines qui prennent le pouvoir".

Analyses de géographes sur les inégalités territoriales

En juillet 2017, France Stratégie, organisme de réflexion, d’expertise et de concertation placé auprès du Premier ministre, publiait une note intitulée "Dynamiques et inégalités territoriales". La Gazette a proposé à deux géographes, Gérard-François Dumont et Daniel Béhar, d'analyser les constats et les propositions de France Stratégie et les conséquences de la réforme territoriale. Une interview croisée et riche, sous le titre "Inégalités territoriales : un enjeu de la présidentielle ?"

Appel à contributions : préparation du Forum international pour le bien vivre

Pour tous - avant le 5 février 2018

Porté par des collectivités locales (Grenoble-Alpes Métropole et la Ville de Grenoble), la communauté universitaire de Grenoble (COMUE et Université Grenoble-Alpes) et la société civile (CCFD-Terre Solidaire et le collectif FAIR / Forum pour d’Autres Indicateurs de Richesses), ce forum européen se tiendra à Grenoble du 6 au 8 juin 2018. Il rassemblera élus, agents des collectivités, scientifiques, acteurs associatifs et citoyens engagés "pour penser la question des indicateurs de richesse(s) et agir ensemble face à la nécessité d’un changement de modèle". Les acteurs économiques et sociaux, chercheurs, élus ou citoyens engagés dans ces réflexions sont invités à proposer un atelier, une intervention, un débat… pour construire le programme de l’événement.

Approches territorialisées des usages de la forêt

Tel était le titre d'un colloque monté en janvier 2017 par le Réseau SEHS des sciences économiques humaines et sociales du Groupement d'Intérêt Public Ecofor, qui rassemble les principaux organismes forestiers français. Trois thématiques principales ont été traitées : la fourniture de biens et services forestiers à une échelle territoriale et de contributions à l’identité du territoire ; la forêt, source de tensions dans les territoires ; les territoires (collectivités locales et acteurs de terrain), berceaux d’instruments innovants pour la forêt. Toutes les contributions des chercheurs, gestionnaires ou acteurs sont à présent en ligne.

Assises régionales de la Recherche, de l’Innovation et du Développement (RDI) en agriculture, agroalimentaire et forêt : document de restitution

Ces Assises, auxquelles Cap Rural a participé, ont été organisées en décembre 2016 par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Temps d’échanges et de travail entre les acteurs concernés et impliqués, elles ont contribué à construire la mise en réseau de ces acteurs à l’échelle de la nouvelle région. Une restitution a été publiée, qui a vocation à constituer une base de référence pour choisir des thématiques prioritaires en matière de RDI pour le territoire régional.

Bien-être et attractivités des territoires ruraux et inégalités spatiales (BRRISE)

6 février 2018 (après-midi) - Lyon (69)

BRRISE est un des huit projets de recherche en Rhône-Alpes du programme Pour et Sur le Développement Régional (PSDR) 4. Il a pour objectif de saisir les inégalités socio-spatiales de bien-être à l'échelle de la partie rhônalpine de la région et de mettre en exergue les éléments constitutifs du bien-être, afin d'esquisser des stratégies participatives pour améliorer le bien-être dans les espaces ruraux et la qualité de vie de leurs habitants. Une première étape vient d'être réalisée avec des études sur cinq terrains, dont deux à Lyon. Aradel, qui participe au projet, organise une réunion de restitution pour présenter ces premiers résultats et plus particulièrement ceux concernant Lyon.

A noter : un second temps de présentation de résultats dans des territoires ruraux sera organisé le 13 mars 2018 par Cap Rural et l'équipe du projet BRRISE.

Cap Rural au comité de rédaction de la revue POUR

Cap Rural au comité de rédaction de la revue POUR

Cap Rural participe désormais au comité de rédaction de cette publication qui, depuis 1967, publie plusieurs fois par an des dossiers d’environ 200 pages sur des questions rurales à destination des chercheurs, élus et professionnels du développement.

Cap Rural contribue et alimente ainsi ce comité de rédaction avec les réalités et les enjeux des territoires ruraux de Rhône-Alpes. Selon les cas, nous mobiliserons différents acteurs (élus, agents de développement, institutionnels, membres de la société civile organisée…) de la région pour co-écrire des articles en fonction des thèmes retenus. Par sa participation au comité de rédaction de la revue, Cap Rural bénéficie aussi des travaux de publications d’origines diverses et d’une reconnaissance nationale.

Création d'un observatoire ressources de la restauration collective locale et durable

Sous la forme d'un site Internet, cet observatoire, réalisé par le programme de recherche Lascaux de l’université de Nantes, vise à faire connaître des exemples d’expériences et d’actions de collectivités territoriales qui mettent en œuvre des politiques publiques de restauration collective locale et durable. Outre les entrées par type de collectivités (communes, EPCI, départements, régions) ou par localisation géographique, la plateforme propose une circulation par thèmes en rapport avec la restauration collective : politique foncière, d'éducation, d'achat, agricole, RH, budgétaire, sociale, environnementale, d'approvisionnement, gouvernance, objectifs culinaires, nutritionnels et de santé.

Dynamique d’emploi dans les professions de l'économie verte

Selon la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), une étude "donne pour la première fois un aperçu de la dynamique de l’emploi dans les professions vertes et verdissantes". La dynamique d’emploi est particulièrement forte pour les professions vertes (professions liées à la production et distribution d’énergie et d’eau, à l’assainissement et au traitement des déchets et à la protection de la nature et de l’environnement) et moindre pour les professions verdissantes qui représentent néanmoins beaucoup plus d'emplois (agriculture, sylviculture et entretien des espaces verts, bâtiment, transports, recherche, tourisme et animation...). Ces professions ont connu une croissance d'actifs en emploi de 2,6% entre 2007 et 2012 (contre 1,4% pour l’ensemble de l’économie).

École Chercheurs Pour et Sur le Développement Régional (PSDR) 4

L’École Chercheurs du programme PSDR 4, organisée par l’INRA et Irstea, avec le soutien du Conseil Régional Occitanie et du Réseau Rural Français, s’est réunie en Haute-Garonne en 2016. Présent à cet évènement d'envergure nationale, Cap Rural a activement contribué aux travaux. Les objectifs de cette rencontre : créer des liens entre les membres de différents projets PSDR, favoriser l’avancée des projets et définir des thématiques de travail pour quatre ans. Des vidéos, podcasts, écrits sont à présent disponibles, ainsi qu'une synthèse.

Emploi : l'effet d'entraînement des métropoles est peu visible

La surperformance des métropoles en termes de création d’emplois se vérifie-t-elle systématiquement ? Les territoires avoisinants en bénéficient-ils, par effet d’entraînement ? Le CGET et France Stratégie produisent une note d’analyse, qui s'appuie sur une étude du laboratoire Economix de l'université Paris X Nanterre, et met 12 métropoles (dont Lyon et Grenoble) au banc d’essai. "En ce qui concerne les effets d’entraînement, l’étude identifie plusieurs groupes de métropoles", notamment celles qui "partagent leur dynamique d’emploi avec les territoires régionaux avoisinants : c’est le cas de Lyon (...)" ; et celles, c'est le cas de Grenoble, qui "présentent (...) une dynamique d’emploi inversée, plus forte dans les territoires avoisinants qu’au centre."

InTERface : un dispositif régional qui articule besoins des territoires et offre universitaire

Pour acteurs socio-économiques, associations, collectivités

Vous travaillez sur des projets de développement ? Vos projets peuvent bénéficier de ressources et de compétences du monde universitaire : accueil de stagiaires, recherche menée en partenariat, modules de formation, accès à des sources d’information (rapports, conférences, cours en ligne…)... Afin de permettre cet accès, y compris aux acteurs de territoires situés au-delà des métropoles où les universités sont localisées, la Communauté universitaire Grenoble Alpes propose, à travers le dispositif "inTERface Université-Territoires" (avec le soutien de la Région Auvergne - Rhône-Alpes), de l’aide et des conseils permettant d’envisager le recours aux ressources universitaires. Tous les territoires de Rhône-Alpes souhaitant s'ouvrir à l'innovation et bénéficier de collaborations avec l’enseignement supérieur et la recherche peuvent s’adresser directement à cette interface.

Métropoles vampires ou nouvelle alliance des territoires ?

En ligne, le titre du dossier s'interroge : "Les métropoles vont-elles vampiriser leurs voisins ?". Dans le magazine, le dossier s'intitule "Les métropoles la jouent perso". La Gazette estime qu'avec l'affirmation des métropoles et le renforcement des régions et des intercommunalités, chacun veut revoir "l'alliance des territoires" et la répartition des richesses. Le journal propose un tour de piste des points de vue et des attentes, et un zoom sur les contrats de réciprocité et les actions de coopération inscrites dans les pactes État-métropole.

Projet culturel dans un PNR : partage des eaux et création contemporaine

Il existe en Ardèche une ligne géologique originale : à l’est, eaux de pluie, rivières et torrents s’écoulent en direction de la Méditerranée ; à l’ouest, ils s’en vont rejoindre l’Atlantique. Autour de ce partage des eaux, le PNR des Monts d’Ardèche a mis en place depuis l'été 2017 un parcours artistique à ciel ouvert sur 228 000 hectares et 145 communes.

A signaler par ailleurs : un numéro de la Revue de géographie alpine consacré à la mise en art des espaces montagnards.

Qu'est-ce que la France des marges ?

À l'occasion de la parution d'une nouvelle question intitulée "La France des marges" aux programmes de l'agrégation externe de géographie et du CAPES d'histoire et de géographie, Géoconfluences et le Portail National d'Histoire et de Géographie proposent un dossier de ressources utiles pour l'étude de ce territoire. A découvrir notamment : le texte d'accompagnement du jury du CAPES d'histoire et de géographie et de nombreuses publications numériques en accès libre de géographes et de sociologues, ces derniers aidant à mieux comprendre et maîtriser les notions de marges, marginaux marginalité et marginalisation. On y trouve pêle-mêle des ressources sur la pauvreté, le périurbain, l'habitat, des indicateurs, l'innovation territoriale, le tourisme, l'aménagement, les espaces naturels, les territoires ruraux en marges...

Revue du Réseau rural français : 11ème numéro

Au sommaire : un dossier spécial sur le rencontres nationales du réseau rural (juin 2016), un zoom sur des projets de Mobilisation collective pour le développement rural (l’innovation par les usages dans le monde agricole avec l'Atelier Paysan ; l’agropastoralisme comme économie territorialisée en montagne avec SUACI Montagn’alpes ; la conception et l’utilisation de systèmes de production agricole et de pratiques agronomiques respectueuses de l’environnement dans les départements d’Outre-Mer avec le Cirad), des actualités sur LEADER et le PEI. A noter sur les réseaux ruraux régionaux, deux informations sur des actions menées en 2016 par Cap Rural : la 3ème journée régionale de l’ingénierie territoriale et une session de formation sur l'innovation.

Station de montagne de demain et adaptation au changement climatique

La perspective de baisse de l’enneigement questionne la résistance du modèle économique des stations au changement climatique… Aidés d’outils développés par les chercheurs (logiciels, bases de données et études) de l'IRSTEA, les opérateurs économiques et les politiques développent des stratégies qui s’appuient sur la fiabilisation de l’enneigement et la diversification de l’offre touristique.

Systèmes alimentaires : trois nouvelles publications

En fin d'année 2016, deux séminaires ont traité ce sujet. L'un organisé par la Fédération des Parcs naturel régionaux de France, visant à mieux cerner ce que sont les systèmes alimentaires territorialisés (SAT), les raisons et objectifs du développement de SAT et comment en développer sur les territoires. L'autre tourné plus globalement sur l'alimentation durable, à l'initiative de la Fondation Daniel et Nina Carasso, abordant notamment les modes de coopération à revisiter. Ces séminaires ont produit des actes, désormais en ligne. Une troisième publication, sous forme interactive, a été réalisée par le Centre de ressource du développement durable ; elle met l'accent sur les rôles opérationnels de la collectivité pour assembler et relier des initiatives existantes et éparpillées afin de créer un système alimentaire durable cohérent.

Un dictionnaire scientifique, en ligne et pour tous, sur l'agroécologie

Sujet d’actualité aux contours flous, parfois sujet à controverse, fortement médiatisé, l’agroécologie est à la fois un mouvement social, un modèle agricole souvent associé à une agriculture écologiquement et socialement plus responsable et un domaine scientifique. Issu d’un dispositif de veille territoriale né à l’Inra de Toulouse, puis adossé à un projet scientifique PSDR (Pour et sur le développement rural), le dictionnaire d’agroécologie a été conçu pour définir les contours sémantiques de ce domaine et pour permettre aux citoyens, agriculteurs, acteurs du développement et chercheurs, de comprendre ce qui se cache derrière chaque terme. Il propose des définitions claires rédigées et validées par la recherche.