élus

"La périurbanisation offre une revanche aux villages"

Pour comprendre la formule, il faut lire le texte d'Eric Charmes publié le 24 octobre 2017 dans La Vie des idées. Pour le chercheur en sciences sociales appliquées aux questions urbaines et à l'urbanisme, et à contrecourant du discours/diagnostic qui oppose la richesse des villes à la pauvreté des campagnes, "les territoires en crise sont (...) avant tout des cœurs de ville, des territoires très urbains" ; en profitent alors "des campagnes périurbaines qui prennent le pouvoir".

17 juillet 2017 : première Conférence nationale des territoires

Le président de la République a installé, selon ses mots, une "nouvelle instance d’échange, de concertation et de décision, qui doit désormais se réunir tous les six mois, sous la présidence du Premier ministre". Composée de membres du Gouvernement, de représentants des collectivités territoriales, des présidents des organismes de concertation et de représentants du Parlement, elle doit aboutir à un pacte de confiance entre l’État et les territoires, définissant pour la durée du quinquennat les engagements respectifs de chacune des parties. Parmi les annonces : la création d’une agence nationale de la cohésion des territoires, placée sous l’autorité du ministre de la Cohésion des territoires, ainsi qu'une réduction de 13 milliards € en cinq ans des dépenses publiques locales.

A voir : des exemples d'ÉcoQuartiers en milieu rural

"Un ÉcoQuartier est un projet d’aménagement urbain qui respecte les principes du développement durable tout en s’adaptant aux caractéristiques de son territoire", indique le ministère de la Cohésion des territoires. En 2017, le réseau ÉcoQuartier de la DREAL et des Directions Départementales des Territoires et de la mer de Bretagne a accompagné la réalisation d’un film consacré à cette démarche dans les communes rurales. A travers trois exemples de projets labellisés, la vidéo illustre l’évolution de la démarche au cours des dernières années. Elle permet notamment d’accompagner les collectivités rurales dans leur projet de revitalisation de centre-bourg. La vidéo est accompagnée de fiches d'expériences.

Actualités du groupe de travail foncier forestier

Depuis mars 2016, en accord avec les acteurs régionaux de la filière forêt-bois et la région Auvergne-Rhône-Alpes, Cap Rural - dans le cadre de sa mission "Sujets émergents" - anime un groupe de travail régional "Foncier forestier" composé d'acteurs des territoires forestiers. Les objectifs : se professionnaliser sur cet enjeu, élaborer des propositions d’actions innovantes en matière de foncier forestier, et capitaliser, diffuser et tester des outils et des démarches à destination des acteurs de la filière et des territoires.

A découvrir : les sujets travaillés en 2016, les perspectives pour 2017, les propositions du groupe, d'autres ressources.

Associations : l'importance des ressources humaines

"Qu’elles soient bénévoles, salariées, volontaires ou encore mécènes, les richesses humaines sont une des pierres angulaires de l’association." S'appuyant sur les deuxièmes rencontres "Richesses humaines associatives et modèles socio-économiques" organisées fin 2017 par le CRDLA Environnement, le magazine Juris Association livre un dossier étoffé sur les évolutions en cours de ces "richesses humaines" (hybridation croissante au sein et entre les leviers du modèle socio-économique, nouveaux modèles d'organisation, projet associatif évolutif, changement de gouvernance, nouveau management...). Le dossier s'arrête également sur un exemple d'organisation en mode projet.

Cap Rural au comité de rédaction de la revue POUR

Cap Rural au comité de rédaction de la revue POUR

Cap Rural participe désormais au comité de rédaction de cette publication qui, depuis 1967, publie plusieurs fois par an des dossiers d’environ 200 pages sur des questions rurales à destination des chercheurs, élus et professionnels du développement.

Cap Rural contribue et alimente ainsi ce comité de rédaction avec les réalités et les enjeux des territoires ruraux de Rhône-Alpes. Selon les cas, nous mobiliserons différents acteurs (élus, agents de développement, institutionnels, membres de la société civile organisée…) de la région pour co-écrire des articles en fonction des thèmes retenus. Par sa participation au comité de rédaction de la revue, Cap Rural bénéficie aussi des travaux de publications d’origines diverses et d’une reconnaissance nationale.

Ceux qui font : portraits d'initiatives citoyennes

Depuis juin 2016, le quotidien Le Monde a initié une série de portraits sur ceux qui, "face au pessimisme ambiant, (...) agissent, font bouger la société à petite ou grande échelle". A retrouver, des initiatives ancrées dans les territoires ruraux portées par une institutrice, une agricultrice, un sculpteur, une maire, une assistante sociale, une ancienne magistrate.

Changer de vie, comment se faire aider, conseiller, accueillir ?

"Vous souhaitez devenir agriculteur, artisan, commerçant, formateur, consultant ?", interroge le magazine Village ? Réponses dans un dossier de 10 pages qui présente les principales structures d'accompagnement, plusieurs dispositifs mis en place sur des territoires (notamment en Auvergne-Rhône-Alpes) et des expériences de porteurs de projets. A destination des porteurs de projets, ce dossier servira également aux agents de développement en charge de leur accompagnement. Car comme en témoigne une accompagnatrice : les porteurs de projets sont "des ressources" pour les territoires.

Clés de réussite pour des projets alimentaires territoriaux

"Les projets alimentaires territoriaux (PAT), lancés par la loi d’avenir de 2014, sont des projets politiques transversaux permettant d’unir de multiples initiatives", indique La Gazette. "Quel que soit leur point de départ, les PAT sont des fusées à plusieurs étages. « Il faut avoir des entrées diverses pour pouvoir rassembler un maximum de monde »", note un élu impliqué dans un de ces projets. L'hebdomadaire décortique, outre la ou les bonnes entrées à choisir pour fédérer les acteurs, les leviers qui ont permis à trois PAT de fonctionner : réserve foncière, développement d'un projet agricole, outils de transformation. Et de rappeler que le diagnostic ("ce qui est produit, transformé, distribué et consommé sur son territoire" puis l'analyse des flux physiques) est un préalable indispensable.

Collectivités : des outils pour s’orienter vers une économie locale favorable au territoire et au bien-être de la population

La démarche Néolab² (Nouvelles économies, opportunités et leviers d’actions pour le bien-être en Bretagne), initiée par la DREAL Bretagne, visait à développer une réflexion et un engagement sur la transition économique au service du bien-être territorial (la construction de nouvelles économies locales soutenables, soucieuses de l’usage des ressources et de l’épanouissement des êtres humains) et une sensibilisation des acteurs aux démarches de coresponsabilité (collectivités, entreprises, citoyens). Pour cela, elle s'est appuyée sur l’accompagnement méthodologique de trois collectivités (une commune et deux communautés de communes). Les expériences des territoires pilotes ont été capitalisées pour proposer des outils aux élus et agents de développement qui souhaitent s'investir à leur tour dans ce genre de démarches.

Comment densifier les opérations menées en secteur rural, pour des locataires culturellement attirés par le logement individuel ?

Les 5èmes rencontres du Forum des politiques de l'habitat privé, le 22 mars 2017, ont été l’occasion de zoomer sur trois types d'innovation susceptibles d'impacter les politiques locales de l'habitat : innovation technologique (numérique), sociale et de produits/services/usages. Parmi les "Innovations de services" présentées dans les actes de ces rencontres, on trouve un zoom sur une démarche de design associant professionnels, élus et habitants, menée par Finistère Habitat, en vue de la construction d'une dizaine de logements à Saint-Pol-de-Léon (7400 habitants). Objectif de la démarche : proposer une alternative qualitative à l'habitat individuel qui permette à la fois de densifier et de valoriser le foncier.

Concertation et participation : un dossier de l'Adcf

Les différents outils et vecteurs de la participation présupposent un minimum de règles du jeu, des méthodes éprouvées, des ingénieries adaptées, une adéquation entre le sujet traité et l’outil utilisé. S’agit-il d’un cadre de participation ponctuel ou pérenne ? Doit-il refléter la diversité sociologique de la population ? À quelle échelle territoriale faut-il organiser la concertation ? Souhaite-t-on une simple réponse binaire (oui ou non) à une question unique, comme dans un référendum, ou une participation beaucoup plus engageante dans la vie civique et les projets locaux ? Le mensuel Intercommunalités, de l'Assemblée des communautés de France (Adcf), revient dans un dossier étoffé sur les différentes formes de concertation, leurs vertus et limites, en essayant d’y voir plus clair dans leurs contributions respectives à un débat public et citoyen éclairé.

Conseils citoyens : conditions et enjeux d’une réussite

Afin d’assurer l’autonomie des conseils citoyens et d’en garantir la pérennité et la vitalité, les acteurs publics de plusieurs villes autour de Nantes et l’État ont mis en place une expérimentation pour accompagner les dynamiques existantes, faire émerger des conseils citoyens sur d’autres quartiers et structurer l’échelle métropolitaine. A partir de l’expérience nantaise, un document court propose d’analyser les conditions et les enjeux de la réussite des conseils citoyens et livre quelques clés de réflexion pour garantir leur autonomie.

Consultations citoyennes : quelle est votre Europe en 12 questions

Pour tous (collectivités, têtes de réseaux, porteurs de projets, associations, citoyens...) - avant octobre 2018

Ces consultations cherchent à créer des débats sur le terrain pour recueillir les impressions, les attentes, mais aussi les propositions des citoyens sur les politiques européennes. Une restitution nationale sera faite en novembre pour être discutée au Conseil européen mi-décembre. Le thème de la ruralité est attendu et le Réseau rural national souhaite qu'il soit largement traité, d'où l'importance de la mobilisation des acteurs du développement rural.

Coopération transfrontalière : expériences, boîte à outils, défis

Pour son 20ème anniversaire, la Mission Opérationnelle Transfrontalière (MOT) a publié une brochure qui dresse un bilan et des perspectives pour son action et, plus largement, pour la coopération transfrontalière en Europe. Elle présente des expériences (santé, emploi, développement économique, mobilité, tourisme, culture, énergie...) qui "sont autant de bonnes pratiques transférables sur d’autres frontières", une "boîte à outils du transfrontalier", ainsi que "des réponses politiques aux niveaux local, régional, national et européen pour faire face aux défis de la coopération".

Coopérations entre territoires urbains et forestiers

L'Observatoire régional de la forêt méditerranéenne (Ofme) de (PACA) revient sur une journée de travail et d’échanges entre territoires urbains (notamment métropolitains) et forestiers qui a abordé trois sujets : la forêt dans les documents d’urbanisme, la réciprocité entre urbain et rural, le développement de nouvelles filières territoriales basées sur la valorisation des pins méditerranéens.

Création conjointe d'un espace de coworking et d'une médiathèque

Le blog de Silvae (bibliothécaire engagé pour le développement des médiations numériques et des biens communs de la connaissance) publie le témoignage de la directrice de la médiathèque d’Auterive (10 000 habitants, Haute-Garonne) qui explique pourquoi et comment s'est imposé, au moment de la création de la médiathèque, l’opportunité de créer un espace de coworking pour que le public (y compris le tissu économique et industriel local) et les élus se réapproprient le projet. Et d'expliquer que de ludique et culturelle, la médiathèque a également une vocation sociale et économique.

Création du Conseil national d'évaluation des normes applicables aux collectivités territoriales et à leurs établissements publics

La création de ce Conseil fait suite aux travaux des États généraux de la démocratie territoriale au Sénat en 2012. L'objectif est de limiter le poids des normes applicables aux collectivités territoriales, et ses conséquences sur les budgets locaux. Composé d'élus locaux, de représentants des administrations compétentes et du Parlement, le Conseil national d'évaluation des normes (CNEN) remplace l'actuelle commission consultative d'évaluation des normes (CCEN) et dispose de plus larges attributions pour contrôler le flux de normes nouvelles et proposer des simplifications au sein du stock de normes existantes.

Démarrer, initier une réflexion sur une démarche alimentaire territoriale

Promus par la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt de 2014, les projets alimentaires territoriaux ont vocation à développer l’agriculture et la qualité de l’alimentation sur les territoires. Que ce soit en réponse à une demande ou une commande politique, dans le cadre de la mission d’aide à la décision des agents et techniciens des collectivités, sous l’impulsion de la société civile… démarrer ou initier de telles démarches nécessitent quelques préalables.