Pauvreté et précarité en rural

Pauvreté et précarité en rural

Pauvreté et précarité constituent une réalité plus ou moins bien cernée par les acteurs du développement local des territoires ruraux d'Auvergne-Rhône-Alpes et par les pouvoirs publics. Cette réalité touche des personnes privées d'emplois comme en emplois (salariés ou indépendants) dont l'activité et les revenus sont insuffisants, mais aussi des jeunes, des personnes seules et des personnes âgées. Elle peut prendre plusieurs formes : absence d'emploi ou emploi précaire, difficultés financières, logement insalubre et précarité énergétique, problèmes de santé, de mobilité, d'alimentation, d'accès aux services et aux nouvelles technologies, isolement et exclusion… Elle peut toucher aussi bien les populations rurales natives que des nouveaux arrivants qui s'installent en campagne par choix et/ou par contrainte économique.

Cap Rural souhaite initier une dynamique régionale sur ce sujet important de cohésion sociale et se positionne non en spécialiste, mais comme catalyseur.

Les objectifs

Dans un premier temps, il apparaît nécessaire de favoriser une meilleure interconnaissance : interconnaissance entre territoires ruraux acteurs sur cette thématique, mais aussi maillage avec les structures en charge de l'action sociale (CAF, MSA, départements…). Cap Rural souhaite organiser des sessions d'explorations et d'échanges de pratiques et d'expériences sur le sujet et travailler sur le maillage des compétences, avec les professionnels du développement local.

Le succès du premier évènement régional amène Cap Rural à envisager d'organiser d'autres journées de décryptage/rencontres sur ce modèle, dans d'autres lieux de la région pour répondre aux besoins de rapprochement des acteurs du développement local et ceux de l'action sociale.

Dans cette dynamique, et en partenariat avec le Laboratoire d'études rurales Université Lyon 2, Cap Rural travaille à la mise en place d'une thèse sur le sujet de l'accessibilité à une alimentation de qualité pour les habitants pauvres et précaires du rural.

Enfin, Cap Rural souhaite lancer un groupe de travail régional pour réfléchir sur le sujet de la pauvreté et faire du lobbying afin qu'il soit mieux pris en compte dans le développement local et les projets de territoire.

Une première journée régionale : se doter de clefs pour comprendre et agir sur le sujet

Le 28 mars 2019, Cap Rural - réseau rural Auvergne-Rhône-Alpes - a proposé avec ses partenaires (le Laboratoire d'études rurales Université Lyon 2 et la Mission régionale d'information sur l'exclusion) une journée pour décrypter le sujet "pauvreté et précarité en rural" et initier une dynamique de travail collective dans le champ du développement local à l'échelle régionale. Plus d'une centaine de participants ont assisté à cet évènement, organisé dans la Loire.

Pour mémoire : le programme de la journée du 28 mars 2019

Pour Cap Rural et ses partenaires, les objectifs de cette journée étaient de :

  • Rendre visible ce sujet, faire un état des lieux de cette réalité
  • Croiser les regards et décloisonner les approches : avec les apports des acteurs de terrain, des chercheurs, des organisations et pouvoirs publics en charge des politiques sociales, économiques, culturelles…
  • Partager des actions/projets en cours et inciter les acteurs locaux à inclure cette thématique dans les projets de territoire
  • Réinterroger les modes d'action des acteurs du développement local sur ce sujet
  • Proposer et construire une dynamique régionale au-delà de cette journée

Interventions des témoins/experts

Une bibliographie sur le sujet

A télécharger également, une bibliographie indicative, réalisée à l'occasion de la rencontre :

Un dossier spécial dans le magazine Transrural Initiatives 

Pour mieux comprendre le sujet et revenir sur ce premier évènement régional, le magazine Transrural Initiatives a publié un dossier intitulé "Agir contre la pauvreté dans les territoires ruraux".

A lire : Agir contre la pauvreté dans les territoires ruraux, Transrural Initiatives, n°473, mai-juin 2019 (12 pages)

Une thèse en préparation sur les difficultés d’accès à l’alimentation en milieu rural

Dans cette dynamique, et en partenariat avec le Laboratoire d'études rurales de Lyon 2, Cap Rural travaille à la mise en place d’une thèse sur le sujet de l'accessibilité à une alimentation de qualité pour les habitants pauvres et précaires du rural. Conduite par Mathilde Ferrand, cette recherche vise à faire émerger des leviers d'actions de lutte contre la pauvreté en termes alimentaires dans les territoires ruraux. A travers cette proposition d'étude, l'objectif est aussi de capitaliser des expériences locales de lutte contre la pauvreté - précarité.

Collectivités, associations et autres acteurs, vous pouvez vous impliquer dans cette dynamique (terrain d'étude, participation au groupe de suivi, cofinancement ou portage de la thèse).

Si vous êtes intéressé, consultez la note d’intention du projet et contactez-nous.

A télécharger :

Contacts

Concernant ce chantier en général :

Patrick Grimault, chargé de mission Mise en réseaux et sujets émergents, 06 12 06 74 23, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Concernant plus spécifiquement la thèse :

Le LER :

  • Mathilde Ferrand, chargée de mission, 06 79 19 49 33, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Claire Delfosse, directrice, 06 82 85 00 94, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour Cap Rural :

  • Anne Carton, directrice, 06 89 93 87 27, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Dominique Bernier, chargée de mission Coopérations entre acteurs, CM Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mots-clés: social