social

60 initiatives locales de lutte contre la précarité alimentaire et d'alimentation solidaire

Épiceries solidaires, achats groupés, paniers bio locaux accessibles, jardins d'insertion, ateliers cuisine et de sensibilisation. Toutes ces initiatives et bien d'autres sont décrites dans une publication spéciale de RESOLIS, élaborée avec le soutien financier de la Fondation Daniel et Nina Carasso, et qui fait suite aux états Généraux de l’Alimentation (2017) auxquels participait l'association.

Accompagner l'essor d'un entrepreneuriat de territoire

Territoires conseils a conduit une étude en 2016 sur les nouvelles dynamiques entrepreneuriales à l'œuvre sur les territoires. "Fondées sur la valorisation des ressources territoriales et les coopérations locales, ces démarches multi-acteurs et multi-parties prenantes, repositionnent le territoire au cœur de dynamiques d’innovations et des enjeux de développement durable" peut-on lire à présent dans une publication de l'établissement public, qui décrypte et analyse des expériences pionnières afin d’en tirer les enseignements transférables à destination des élus, des collectivités, et de l’ensemble de leurs partenaires économiques.

Accompagner la création d'entreprises durables

Comment inciter les personnes qui créent ou reprennent une entreprise à adopter une démarche "durable", sur le plan social et environnemental ? Dans une "note d'interpellation", des professionnels de l'accompagnement proposent leurs pistes de travail...

Accueil et intégration des ressortissants étrangers

Comment faciliter l’intégration socio-économique et l’accueil des ressortissants étrangers à leur arrivée ? Porté par des associations italiennes et espagnoles, en partenariat avec RESACOOP, le projet D.I.S.Co.R.S.I Migranti (pour Dialogue Interrégional sur les Services en termes de Compétences, Résidence et Santé pour l’intégration des migrants) s’intéresse aux solutions mises en place par les institutions et la société civile. Premier objectif du projet : observer les pratiques innovantes ou émergentes et les services disponibles en Auvergne Rhône-Alpes et en Catalogne, pour proposer des ajustements dans le Piémont. Un ensemble de ressources est déjà en ligne. Face à l'urgence d'un accueil adapté aux mineurs non accompagnés, l'observatoire national de l'action sociale a publié en janvier 2018 une étude montrant comment certains départements ont réussi progressivement à transformer leur offre d’accueil et d’accompagnement de ce public afin de favoriser son intégration sociale. De son côté, Transrural Initiatives publie un dossier "Repenser l'accueil des migrants dans les territoires ruraux", qui fait suite au colloque organisé par le Réseau Civam et Accueil Paysan en 2017, proposant notamment des expériences d'accueil. Enfin, deux articles pointent le rôle des médiathèques dans l'accueil et le parcours des migrants. Enfin, un autre article de La Gazette montre comment plusieurs villages auvergnats "ont fait de l'accueil de réfugiés une deuxième nature".

Action sociale des départements : bilan positif mais crise financière selon une enquête

Dans sa dernière enquête annuelle sur les dépenses départementales d'action sociale, l'Observatoire national de l'action sociale décentralisée (ODAS) examine l'évolution de la dépense en fonction des quatre grands domaines d'intervention (insertion, soutien à l'enfance et à la famille, accompagnement à la perte d'autonomie et autres dépenses d'intervention) et des charges de personnel puis l'évolution structurelle de la dépense (par domaine puis par nature de prestation). Sur cette base, l'ODAS constate qu' "avec une progression considérable des charges affectées à certains domaines d'intervention, et tout particulièrement au RSA, les Départements sont dorénavant confrontés à une situation périlleuse pour leur avenir, car leurs ressources ne peuvent suivre le même rythme de progression. Leur capacité d'épargne se réduit de plus en plus et ce n'est pas lorsqu'elle s'épuisera qu'une solution alternative pourra être mise en oeuvre. Or la disparition annoncée des Départements ne résoudra en rien ce problème de financement, voire l'accentuera, car la départementalisation de l'action sociale s'est accompagnée d'une maîtrise des dépenses de fonctionnement."

Alimentation et développement durable : plusieurs publications

Au cours de ces derniers mois, plusieurs centres de ressources et acteurs institutionnels ont publié des documents portant sur l'"alimentation durable" et les "systèmes d’alimentation [ou "alimentaires"] durable territorialisés". Ceux-ci s'adressent selon les cas aux acteurs publics et privés et présentent les enjeux et défis d'une agriculture et d’une alimentation durables, des notions clés, des analyses de projets et donnent des clés pour entamer des projets alimentaires territorialisés.

Appel à idées et projets : tissages d’initiatives dans le territoire du Nord Isère

Pour habitants, collectifs, associations ou collectivités territoriales - avant le 31 janvier ou le 28 mars 2018 pour un jury en juillet, et avant le 12 septembre ou le 17 octobre 2018 pour un jury en décembre

"Convaincue de l'intérêt d'une approche territoriale, la Fondation de France a choisi d'engager des moyens au profit du développement social, socio-économique et culturel du Nord Isère". Toute idée visant à contribuer à l'amélioration des conditions de vie des habitants, formalisée ou non, est la bienvenue.

Appel à projets : agir pour l'insertion et l'éducation en France

Appel à projets permanent

La Fondation Financière de l’Échiquier agit en France en faveur de personnes en difficulté sociale et professionnelle. Elle soutient des projets qui ont pour objet l’insertion par l’activité économique ou l’éducation et la formation de personnes en difficulté. Ce soutien ne peut concerner que des dépenses d’investissement (entre 15 000 et 30 000 euros).

Appel à projets : inclusion numérique

Pour association ou structure à caractère social - appel à projets permanent

La Fondation Free soutient des projets ayant vocation à éduquer, former ou plus largement soutenir un public fragilisé à accéder aux technologies de l’internet et dont la demande financière n’excède pas les 30% du budget alloué au projet.

Associations et logiques d’investissement social : que faut-il en comprendre ?

Investissements à impact social (IIS), Banque publique d’investissement (BPI), Programme investissements d’avenir (PIA), prêts participatifs et titres associatifs, finance solidaire… Que signifie le développement de ces nouveaux modes de financement de l’intérêt général fondés sur une logique d’investissement ? Quels opportunités et risques pour les associations ? Quelles transformations pour leurs modèles socio-économiques ? Quelles conséquences en termes de mesure d'impact social ? Afin de répondre à ces questions, la Commission Économie du Mouvement associatif a organisé un débat le 16 avril 2015 à l’Institut de la décentralisation à Paris. Toutes les vidéos des interventions sont à présent disponibles en ligne.

Auto-évaluer l'impact social de projets artistiques

La pratique artistique permet de rapprocher, d’expérimenter, de confronter, de transmettre, de contribuer au "vivre ensemble". Mais comment démontrer la contribution sociale de ce type de projets ? Si l’évaluation est d’abord une attente de financeurs, elle répond aussi à des questionnements portés par les partenaires, les artistes, les salariés ou les bénévoles des structures porteuses de projet sur l’efficacité de leur action d’un point de vue social en réponse à des besoins du territoire. La Fondation Daniel et Nina Carasso publie un bref guide méthodologique en ce sens, dans une logique d’auto-évaluation.

Auvergne-Rhône-Alpes : portraits sociaux départementaux

Ces portraits ont été publiés début 2018 par la Plate-forme de l'observation sanitaire et sociale Auvergne-Rhône-Alpes. En quatre pages, ils proposent une approche synthétique de la précarité pour chaque département. Ils ont été réalisés à partir des données issues du tableau de bord social, lui-même actualisé avec les données de 2015 et téléchargeable sous format Excel.

Basée à la Chapelle-aux-Pots (1600 habitants), un pôle d'insertion crée 145 emplois temps plein

La Maison de l'Économie Solidaire du Pays de Bray (Oise), Pôle Territorial de Coopération Économique depuis 2014, a pour objectif "de créer et développer de l’activité économique et de la rendre accessible aux publics prioritaires". Elle regroupe une association intermédiaire, une SARL espaces verts, un organisme de formation, une association de services à la personne, une association de gestion des déchets, une association d'éco-construction. Et offre quelque 300 emplois à des personnes sans qualification initiale. Le Centre ressource du développement durable (CERDD) raconte comment son président, par la création d'une succession de structures aux formes juridiques différentes (association, SARL... jusqu'à la SCIC actuelle) a su développer une offre d'insertion depuis 1989 en faisant un "développement local qu'on peut définir comme empirique" et en formalisant "un écosystème d'acteurs pertinent pour répondre au développement du territoire".

Ces agriculteurs qui accueillent des personnes en difficulté

En Rhône-Alpes, il existe environ 300 initiatives d'agriculture sociale et thérapeutique, et plusieurs de nos réseaux associatifs régionaux sont en pointe sur l'accompagnement de ces projets. Zoom sur une forme d'innovation sociale qui se structure progressivement.

Ceux qui font : portraits d'initiatives citoyennes

Depuis juin 2016, le quotidien Le Monde a initié une série de portraits sur ceux qui, "face au pessimisme ambiant, (...) agissent, font bouger la société à petite ou grande échelle". A retrouver, des initiatives ancrées dans les territoires ruraux portées par une institutrice, une agricultrice, un sculpteur, une maire, une assistante sociale, une ancienne magistrate.

Circuits courts et développement durable

Le CERDD - centre ressource du développement durable - propose une grille d'analyse des projets de circuits courts alimentaires, pour mesurer leur "durabilité" sans se focaliser sur l'opposition entre produits locaux et produits bio.

Collectivités : apprendre à mobiliser des mécènes pour son territoire

Communes, intercommunalités, départements, régions… les collectivités territoriales sont devenues en quelques années des acteurs majeurs du mécénat dans les territoires. Souvent habituées à faire appel aux dons pour des initiatives ponctuelles, par exemple la restauration et la mise en valeur de leur patrimoine historique, elles sont de plus en plus nombreuses à pérenniser, systématiser et structurer leur recherche de fonds privés afin de répondre à la baisse des dotations de l’État. Dons financiers, dons en nature et apport de compétences, contribuent à la réalisation de projets d’intérêt général menés sur le territoire par la collectivité ou ses établissements en régie. Particuliers et entreprises participent ainsi au développement socio-économique et au rayonnement local en soutenant des initiatives publiques. Les missions sociales, éducatives et environnementales des collectivités sont également concernées. La mise en place de démarches structurées (création d’un poste ou d’une cellule dédiée, création d’un organisme de collecte) fait encore figure d’innovation au sein des collectivités et nécessite une adaptation des agents, des élus et des parties prenantes externes. La gestion de cette transition passe par une professionnalisation de ses acteurs. L'association Admical a mis en ligne fin octobre 2015 un guide à disposition des collectivités territoriales pour inspirer des stratégies de mécénat et mobiliser les mécènes sur un territoire.

Comment obtenir l'agrément "entreprises solidaires d'utilité sociale"

Publié le 23 juin 2015, le décret relatif à la réforme de l'agrément "entreprises solidaires d'utilité sociale" (ESUS), disposition figurant dans la loi ESS de juillet 2014, définit les critères d'éligibilité ainsi que les modalités d'attribution de l'agrément. Réservé aux entreprises de l'ESS dont l'activité présente un impact social significatif, cet agrément, qui rénove le précédent agrément "entreprise solidaire", a pour vocation de permettre d’identifier les entreprises à forte utilité sociale répondant à des besoins sociaux spécifiques et de flécher des dispositifs de soutien et de financement, dont l’épargne salariale solidaire, vers ces structures.

Compostage collectif en pied d'immeuble d'une commune rurale

Optigede, plate-forme d'échanges et de diffusion d'outils et de retours d'expérience sur la prévention et la gestion des déchets, publie une fiche sur une expérience de compostage collectif en pied d'un immeuble regroupant 47 logements, menée par la Communauté de Communes de Nozay (Loire-Atlantique). Les objectifs recherchés par cette expérience : réaliser une première expérience de compostage partagé pour acquérir un savoir-faire réutilisable sur d’autres sites, créer une dynamique sociale entre les habitants au sein du collectif choisi, ainsi qu’avec la collectivité, diminuer la part de déchets fermentiscibles pour les usagers en habitat collectif, baisser le coût de la redevance incitative pour ces habitants. La fiche d'Optigede établit les résultats quantitatifs et qualitatifs obtenus, revient sur le déroulé du processus de mise en œuvre, propose des recommandations et des contacts.