porteurs de projets

"Je construis mon projet" : nouvelle offre de formation à la création d'entreprise en Auvergne-Rhône-Alpes

Cette offre de formation-accompagnement de 280 heures (environ deux mois à temps plein), proposée par la Région, s'adresse à tous les porteurs de projet demandeurs d'emploi, indemnisés ou non par Pôle emploi. Objectifs : identifier les facteurs de réussite et les freins à la réalisation du projet, acquérir des compétences transverses de chef d'entreprise. Quel que soit le niveau de maturité de son projet, le stagiaire présente, en fin de session, son plan d'affaires devant un collège d'experts qui formule ses observations. Financée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l'Union européenne, la formation est gratuite.

"L’installation agricole à bas coût, pourquoi, comment"

"S'il est souvent possible dans un cadre familial de payer progressivement - voire partiellement - son installation (...), c'est rarement le cas pour les personnes qui s'installent en dehors du cadre familial et en particulier pour celles non issues du milieu agricole". Les aides à l'installation sont difficiles à obtenir pour des porteurs de projets considérés comme "atypiques" par l'institution, et certains avancent résolument en dehors du parcours de l'installation aidée. Sous le titre "L’installation agricole à bas coût, pourquoi, comment", un dossier du magazine Transrural initiatives, s'appuyant sur des travaux du Comité d’appui stratégique agricole du MRJC, montre comment des porteurs de projet agricole "ont surmonté ce frein du coût en s'installant à plusieurs, progressivement ou comment les collectivités ont, elles aussi, un rôle à jouer".

"Récolte" : un centre de ressources en ligne sur le foncier agricole

Terre de liens et INRAE ont lancé fin septembre 2020 une plateforme numérique visant à aider collectivités et citoyens à préserver les terres agricoles et à installer des agriculteurs. Elle est organisée sous forme de fiches expérience de projets fonciers menés à l'initiative ou avec le soutien des collectivités territoriales. Possibilité de filtrer, par exemple pour rechercher par dispositif ou type d'action (acquisition foncière, animation foncière, association foncière, document d'urbanisme, espace-test, ferme communale ou intercommunale...).

110 millions € pour développer les tiers-lieux dans les territoires

"Le phénomène des « tiers-lieux » s’impose à l’État" titre Le Monde. Estimés à quelque 600, la mission "Tiers-lieux et coworking", dont l'objectif était d’établir un diagnostic et de faire des propositions d’actions sur les thèmes du coworking, du numérique et des tiers-lieux dans les territoires fragiles, en a dénombré 1 463, dont près de la moitié hors des métropoles.

Avec 200 tiers-lieux (14% du total national) dont 69 hors métropoles (10% du total hors métropoles), Auvergne-Rhône-Alpes arrive en troisième position des régions avec le plus grand nombre de tiers-lieux hors métropoles, après Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.

A l’occasion de la remise de son rapport, le Gouvernement a annoncé le lancement en 2019 d'un programme national de développement des tiers-lieux sur trois ans. Une aide qui prendra la forme d’un fonds d’amorçage de 20 millions € par an pour permettre aux porteurs de projets de trouver le bon modèle économique. S’y ajouteront un fonds de dotation et un fonds d’investissement dans les sociétés qui portent les tiers-lieux à hauteur de 50 millions d’euros. Le programme devra se concrétiser par : la création ou le développement de 300 "Fabriques de territoires" dans les petites et moyennes villes et les quartiers prioritaires de la politique de la ville ; la création ou le développement de petits tiers-lieux ruraux ; la création d’une instance nationale pour organiser et valoriser la filière.

Appel à candidatures : création d'épiceries solidaires

Pour organismes publics ou privés, porteurs de projet

Dans le cadre de France Relance, ANDES (Groupe SOS) accompagne les projets : les frais d'accompagnement sont pris en charge et une subvention (de 2 000 € à 15 000 €) est accordée pour les premiers investissements matériels. Objectif : développer 300 nouvelles épiceries solidaires dans toute la France.

Appel à candidatures : création de 1 000 cafés multiservices

Pour communes de moins de 3 500 habitants - appel à candidatures ouvert en continu

Recréer des espaces de rencontres et des services de proximité dans les communes rurales qui n'en ont plus, c’est l'objectif de cette initiative du GROUPE SOS. Seront éligibles les communes dont le café est menacé de fermeture ou qui ne disposent plus de café mais d'un local adapté à cette activité. En plus de proposer boissons et petite restauration, ces cafés pourront accueillir des services de proximité (dépôt de pain, point de vente de produits frais locaux, relais poste, point d'accès numérique) mais aussi du co-working, une programmation évènementielle, culturelle et citoyenne, ou encore un point d'information touristique.

Appel à candidatures LEADER Ardèche3 : projets répondant aux besoins des jeunes

Pour porteurs de projets (communes, EPCI, syndicats mixtes, associations, micro-entreprises et petites entreprises - dont les sociétés coopératives -, établissements publics) - pour l’ensemble de la période de programmation LEADER 2014-2020

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie, le programme européen LEADER Ardèche3 lance un appel à candidatures visant à soutenir des projets répondant aux besoins des jeunes de 13 à 30 ans du territoire LEADER Ardèche3 : formation, emploi et entrepreneuriat des jeunes ; participation citoyenne des jeunes ; qualité de vie des jeunes et services à destination des jeunes ; outils numériques en faveur des jeunes. Doté de 100 000 € de FEADER, il permettra d'accompagner au fil de l'eau les projets qui amélioreront, par l'innovation, l'attractivité du territoire et la qualité de vie pour cette tranche d'âge.

Appel à manifestation d'intérêt : accélérer la transition alimentaire

Pour associations, coopératives, sociétés commerciales d'utilité sociale, entreprises publiques locales, SIAE - avant le 29 octobre 2021

Dans le cadre du plan de relance, la Banque des Territoires soutiendra (sous forme d'investissement et/ou d'accompagnement à l'ingénierie de projet) des porteurs de projets "engagés en faveur d'une alimentation saine, accessible à tous et écologiquement vertueuse". Cet AMI a pour objectif de soutenir la transition de l'ensemble de la chaîne de valeur alimentaire, et notamment financer les projets issus des dynamiques de type PAT. Il visera les projets suivants : projets de filières locales intégrées, outils de transformation (légumeries, conserveries…), plateformes logistiques et de stockage de denrées alimentaires, plateformes de distribution B2B (notamment marchés d'intérêt local) ou B2C, production agricole alternative et durable (permaculture...) inscrite dans une démarche intégrée (de l'amont à l'aval de la chaîne de valeur), projets relevant de l'économie circulaire, lieux de cohésion sociale (tiers-lieux nourriciers, food-lab, cuisines partagées…).

Pour mémoire : Cap Rural organise le 6 octobre 2021 (10h-12h) une session d'exploration en ligne, ouverte à tous, intitulée "Offre de services de la Banque des territoires en faveur de la transition alimentaire".

Appel à projets : agriculteurs ayant des projets d'agritourisme

Pour agriculteurs - avant le 1er octobre 2021

Airbnb et Bienvenue à la ferme s'associent avec MiiMOSA pour lancer cet appel à projets. Les porteurs de projets seront accompagnés par les équipes de MiiMOSA pour lancer une campagne de financement participatif. Dix projets lauréats seront sélectionnés par Bienvenue à la ferme et les équipes françaises d'Airbnb pour accélérer leur développement (Airbnb attribuera une aide financière allant jusqu'à 5 000 € par projet). Bienvenue à la ferme accompagnera les lauréats avec ses conseillers locaux des Chambres d'agriculture dans la mise en place de leur projet d'accueil.

Appel à projets : tissages d'initiatives sur le territoire du Nord Isère

Pour organismes à but non lucratif (associations, collectifs d'acteurs ou d'habitants, collectivités territoriales…) - avant le 27 octobre 2021

Ce programme, porté par la Fondation de France Centre-Est, affiche deux objectifs : poursuivre l'accompagnement proposé en 2020 face aux conséquences sociales de la crise sanitaire ; soutenir l'élaboration de dynamiques d'acteurs au bénéfice du développement local et du pouvoir d'agir des habitants.

Archimède : nouveau portail d’accompagnement des entrepreneurs et des porteurs d’idées innovantes dans la Drôme

Lancé début mai 2017, le site Internet Archimède est le résultat d’un travail collaboratif entre le Conseil Départemental, la CCI de la Drôme, le CRITT Drôme-Ardèche, le Moulin Digital et Digital League. Objectif : valoriser l'écosystème local et créer les meilleures conditions pour l'émergence et la concrétisation de projets innovants sur le territoire. Conçu sous la forme d’un annuaire, le portail Archimède permet aux porteurs de projet innovants de la Drôme de se repérer parmi l’ensemble des dispositifs existants et d’identifier les structures à même de les accompagner dans leurs démarches, qu’elles soient techniques, commerciales, financières, règlementaires, etc.

AuRA : trois nouveaux territoires labellisés French Impact

En Auvergne-Rhône-Alpes, après Clermont-Ferrand, Valence-Romans et Lyon-Métropole labellisés début 2019, Grenoble Alpes Métropole, le Grand Chambéry et le Genevois InnoVales rejoignent fin 2019 la liste des 27 territoires français labellisés French Impact par le Haut-commissariat à l'économie sociale et solidaire et à l'innovation sociale (ministère de la Transition écologique et solidaire). Ils bénéficieront d'un accompagnement visant à fédérer l'écosystème (porteurs de projets, entreprises de l'ESS, collectivités, entreprises engagées, incubateurs, ruches, investisseurs...) de l'innovation sociale et environnementale.

Auto-évaluer l'impact social de projets artistiques

La pratique artistique permet de rapprocher, d’expérimenter, de confronter, de transmettre, de contribuer au "vivre ensemble". Mais comment démontrer la contribution sociale de ce type de projets ? Si l’évaluation est d’abord une attente de financeurs, elle répond aussi à des questionnements portés par les partenaires, les artistes, les salariés ou les bénévoles des structures porteuses de projet sur l’efficacité de leur action d’un point de vue social en réponse à des besoins du territoire. La Fondation Daniel et Nina Carasso publie un bref guide méthodologique en ce sens, dans une logique d’auto-évaluation.

Autour du projet

Le mode projet est une méthode couramment utilisée dans le développement local. Le projet peut être participatif, complexe... 
La méthode s'adapte aux finalités, aux objectifs, aux thématiques… Elle se décline en étapes successives de l'émergence de l'idée
à sa formalisation en projet jusqu'à sa valorisation.

Cet espace regroupe des ressources classées selon le stade d'avancement du projet. Elles visent à répondre aux besoins d'un professionnel ou d'un acteur du développement local qui impulse, conduit, accompagne ou participe en tant que partenaire à un projet pour alimenter la réflexion, donner des idées... deux rubriques complémentaires recensent une, des expériences et d'autres ressources plus généralistes.

Cet espace ressources est enrichi en continu.

Bourgogne-Franche-Comté : l'Agence régionale pour l'environnement et le développement soutenable lance le réseau CapTer pour des projets de territoire intégrant la ressource en eau

Le réseau CapTer (Captages et Approches Territoriales) a pour rôle de : mettre en lien les porteurs de projets isolés avec les partenaires utiles (services de l'État, collectivités, agriculteurs, industriels, associations, etc.) pour favoriser les échanges et les synergies ; sensibiliser les acteurs à la protection des captages via une approche territoriale ; faciliter l'accès aux informations et valoriser les retours d'expériences. Plusieurs modalités d'action sont proposées ; notamment une lettre d'information, dont la première (fin 2020) s'intéresse au système alimentaire comme levier pour protéger la ressource en eau.

Cartographie de l'écosystème de l'innovation et de l'entrepreneuriat en Auvergne

En 2020, le média des innovateurs Le Connecteur a lancé une démarche de cartographie, actualisée en 2021. On y trouve les incubateurs, les réseaux et organismes d'accompagnement, les établissements d'enseignement/de formation, les soutiens financiers, les acteurs de la recherche, la galaxie des tiers-lieux, les pôles de compétitivité…

Changer de vie, comment se faire aider, conseiller, accueillir ?

"Vous souhaitez devenir agriculteur, artisan, commerçant, formateur, consultant ?", interroge le magazine Village ? Réponses dans un dossier de 10 pages qui présente les principales structures d'accompagnement, plusieurs dispositifs mis en place sur des territoires (notamment en Auvergne-Rhône-Alpes) et des expériences de porteurs de projets. A destination des porteurs de projets, ce dossier servira également aux agents de développement en charge de leur accompagnement. Car comme en témoigne une accompagnatrice : les porteurs de projets sont "des ressources" pour les territoires.

Choisir la forme juridique adaptée à un projet d’utilité sociale : un kit pour accompagner les porteurs de projets

L'Avise a développé un kit d'animation à destination de tous ceux qui souhaitent mener une intervention en direction de porteurs de projet d’entreprise de l’ESS s’interrogeant sur la forme juridique de leur structure (association, SCOP, SCIC, SARL, SA, SAS ?). Ce kit comporte plusieurs supports, notamment une présentation sous format PowerPoint à projeter pendant l’intervention et un guide pour l’animateur de la séance, ainsi qu'une grille à distribuer aux participants à l'issue de la séance intitulée "Prêt à choisir la forme juridique de mon projet ?".

Comment essaimer sans dupliquer ? L'implantation pour répondre aux besoins du territoire

29 septembre 2021 (9h-11h) - En ligne

"Aide aux personnes âgées, économie circulaire, services de proximité… Souvent, les solutions aux besoins des territoires existent déjà ailleurs (…). Seulement, si les problématiques sont comparables, les territoires ne se ressemblent pas. Comment trouver les réponses les plus adaptées à nos territoires sans réinventer des solutions déjà éprouvées ailleurs ? Comment essaimer les solutions qui marchent sans en faire de simples réplications inadaptées aux réalités locales ?" Ce RDV est un "prélude à l'appel à projets du programme d'accompagnement à l'implantation d'entreprises sociales qui sera lancé fin septembre" par Ronalpia.