groupement d'employeur

Construire des espaces de coopération pour l’emploi, la formation et le développement économique

L’Institut national du travail de l’emploi et de la formation professionnelle (Intefp) et le Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq) restituent dans une publication de décembre 2017 des travaux menés sur les nouvelles formes de collaboration et de coopération (de l'entreprise "libérée" aux coopératives ou aux groupements d’employeurs) à l'heure où la numérisation accélère les changements économiques et sociaux.

Groupements d'employeurs et réforme des rythmes scolaires et éducatifs

L'Agence de Valorisation des Initiatives Socio-Economiques (AVISE) a publié un document sur le dispositif groupement d'employeurs (GE) à destination des dirigeants associatifs s'interrogeant sur leur fonction employeur, des professionnels de l'accompagnement et des collectivités territoriales qui cherchent des réponses innovantes pour la mise en place de partenariats efficaces, notamment pour la réforme des rythmes scolaires et éducatifs. Composé de deux parties, ce document précise en premier lieu les contours du dispositif ainsi que ses avantages (exemple pour une collectivité : maintenir des emplois, développer une politique durable de l'emploi, structurer une filière d'activité). La deuxième partie est centrée sur la réforme des rythmes scolaires et éducatifs, à saisir de concert par les associations et les collectivités territoriales pour réussir leur partenariat (comme en témoigne la présentation du GE de la communauté de Communes du Val de Boutonne qui regroupe 18 adhérents, même si tout indique que ce montage a été complexe) ainsi que plus largement sur les GE en tant qu'animateurs de territoire.

Premier groupement d'employeurs mixte en Rhône-Alpes

Pour embaucher leurs saisonniers en CDI, des employeurs privés et publics du Haut-Chablais ont créé "atoutsaison", un groupement d'employeurs mixte, avec pour objectif de fidéliser et déprécariser les travailleurs saisonniers, de les faire monter en compétences et de simplifier la gestion des ressources humaines saisonnières des employeurs. L'objectif à trois ans de ce dispositif est l'embauche d'une quarantaine de saisonniers en CDI à plein temps toute l'année, partageant un emploi d'hiver et un emploi d'été.