entrepreneuriat

"Je crée en Rhône-Alpes" : la boite à outils numérique des créateurs d’entreprises

"Je crée en Rhône-Alpes" est le nouveau nom de la démarche "Créafil", initiée en 2009, qui a vocation à organiser sur l’ensemble du territoire régional les opérateurs et structures qui accompagnent les créateurs d’entreprises. "Je crée en Rhône-Alpes" a été officiellement lancé le 2 juin 2015 lors du salon des entrepreneurs à Lyon. Ce site internet propose des services numériques gratuits à destination des créateurs d'entreprises et aux personnes qui les accompagnent au quotidien. Les créateurs d'entreprise ou porteurs de projet y trouveront la liste des structures et personnes à contacter, ainsi que des événements, réunions d'information, forums, salons, formations ; ils pourront présenter sur le site internet leur projet, lancer des questionnaires pour le tester, demander conseil à un professionnel, s'inscrire en ligne à un événement, utiliser la base ressources de la communauté des créateurs d'entreprise. Les professionnels de l'accompagnement à la création d'entreprise pourront valoriser leur offre de services, contribuer à la communauté des créateurs d'entreprise en Rhône-Alpes, bénéficier de services réservés aux professionnels.

2018 : Des territoires ruraux d’Auvergne-Rhône-Alpes de retour au Salon des Entrepreneurs

13 et 14 juin 2018 - Lyon (69)

Neuf territoires ruraux et périurbains de la Région* se mobilisent pour aller en ville à la rencontre des entrepreneurs intéressés pour s’installer au vert ! Ils ont choisi d’être présents au Salon des Entrepreneurs en animant un stand commun et en organisant une conférence.

Accompagner et financer localement les projets d'installation agricole

Retour de session

Cap Rural a organisé le 30 mars 2018 une webconférence dont l'objectif était de faire connaître le dispositif national d'accompagnement et de financement des projets d'installation et de développement agricole porté depuis quelques mois par le réseau Initiative. 

A cette occasion, Initiative Seuil de Provence Ardèche Méridionale a présenté le réseau Initiative (organisation, missions, actions...) et le dispositif dédié aux projets agricoles, à partir de l'expérience mise en place sur le sud Drôme et Ardèche.

Accompagner et financer localement les projets d'installation agricole

Retour de session

Cap Rural a organisé le 30 mars 2018 une webconférence dont l'objectif était de faire connaître le dispositif national d'accompagnement et de financement des projets d'installation et de développement agricole porté depuis quelques mois par le réseau Initiative. 

A cette occasion, Initiative Seuil de Provence Ardèche Méridionale a présenté le réseau Initiative (organisation, missions, actions...) et le dispositif dédié aux projets agricoles, à partir de l'expérience mise en place sur le sud Drôme et Ardèche.

Accompagner l'émergence d'entreprises de l'ESS en faveur du bien vieillir

Ce guide méthodologique, réalisé en partenariat avec AG2R LA MONDIALE et à destination des porteurs de projet et des accompagnateurs d'entreprises de l'ESS, vise à mieux appréhender la thématique du bien vieillir, analyser les tendances actuelles et identifier de potentiels partenaires. Il comporte également deux fiches de capitalisation : créer une conciergerie séniors, créer une plateforme d'aide aux aidants actifs ; ainsi que des retours d'expériences pour faire grandir son projet dans le secteur du bien vieillir.

Accompagner l'essor d'un entrepreneuriat de territoire

Territoires conseils a conduit une étude en 2016 sur les nouvelles dynamiques entrepreneuriales à l'œuvre sur les territoires. "Fondées sur la valorisation des ressources territoriales et les coopérations locales, ces démarches multi-acteurs et multi-parties prenantes, repositionnent le territoire au cœur de dynamiques d’innovations et des enjeux de développement durable" peut-on lire à présent dans une publication de l'établissement public, qui décrypte et analyse des expériences pionnières afin d’en tirer les enseignements transférables à destination des élus, des collectivités, et de l’ensemble de leurs partenaires économiques.

Boutiques à l'essai, en test ou éphémères dans des locaux vacants

Ce type de "boutiques" se développe depuis quelques années, en lien avec un évènement ou la mise en œuvre d'une politique en faveur des commerces ou de l'accompagnement de porteurs de projets. Un territoire rural s'intéressant à la question a interpelé le service Questions-réponses de Cap Rural afin qu'il sélectionne plusieurs ressources pour l'aider dans sa réflexion.

Cap Rural est lauréat de l'appel à projet AFE/Région AURA "Entrepreneuriat dans les territoires fragiles"

"Développer des coopérations villes-campagnes pour favoriser les mobilités et la création d'activités" figure au nombre des 16 projets retenus dans le cadre de l'appel à projets lancé en décembre 2017 par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l'Agence France Entrepreneur (AFE). L'ambition de la démarche proposée par Cap Rural est de structurer une dynamique et de dépasser l'expérimentation en allant vers des actions innovantes et plus ambitieuses à l'échelle régionale et ce jusqu'à juin 2020. Les objectifs sont doubles :

  • Accompagner des actifs urbains, candidats potentiels à une installation à la campagne : plus et mieux
  • Mettre en réseau les territoires ruraux, les acteurs de l'accompagnement, mutualiser et transférer des outils : professionnaliser

Pour ce projet à la fois novateur et concret, Cap Rural coordonne et accompagne des territoires ruraux d'Auvergne-Rhône-Alpes en partenariat avec Les Localos et Macéo.

Cap Rural participe à un focus group européen sur les nouveaux arrivants en agriculture

Dans le cadre du Partenariat Européen pour l'Innovation en agriculture (PEI-AGRI), l'Europe met en place des groupes de réflexion thématiques ("focus group") qui disposent d'un an pour produire un état de l'art de leur sujet ainsi que des recommandations pour la recherche, mais aussi pour les "groupes opérationnels" à venir. Au regard de ses 15 ans d'expérience sur la construction d'offres d'activités (COA), l'agriruralité..., Cap Rural a été retenu pour participer à cet échange européen.
Parmi les questions en débat :
  • Pourquoi et comment les nouveaux arrivants démarrent-ils une production agricole ?
  • Quels business models choisissent-ils ?
  • Quelles sont les innovations qu'ils réalisent et qui pourraient être diffusées dans le monde agricole classique ?

Clôture du projet européen "Éléments de Développement d'Attitudes Entrepreneuriales" (EDEA)

27 mai 2019 (après-midi) - Vaulx-en-Velin (69)

Financé par le programme européen Erasmus + et porté par la Scop Oxalis, EDEA forme un réseau d'échange de pratiques entre organisations travaillant avec de jeunes entrepreneurs en milieu rural d'Italie, de Croatie et de France en situation de fragilité économique, vivant des difficultés d'accès aux circuits traditionnels de l'entrepreneuriat - y compris des jeunes migrants demandeurs d'asile ou ayant le statut de réfugié. L'évènement de clôture sera l'opportunité de découvrir cette initiative qui a permis à plusieurs jeunes d'échanger sur leurs pratiques, de gagner en compétences et expériences et de développer leurs activités.

CoopVenture : un fonds d'investissement Evergreen et Participatif pour startups coopératives

Posant comme constat que les startups du numérique n’arrivent à se financer que par du capital-risque, système conduisant à la revente des entreprises à moyen terme et donc à leur départ du territoire, la SCIC Digital Grenoble, la Confédération générale des Scop et la Scop Alma ont souhaité développer une alternative : financer en fonds propres les startups mais baser le modèle économique du fonds d’investissement sur le long terme. Le fonds CoopVenture est ainsi né, à la fois fonds de financement original et dispositif d'accompagnement individualisé. Sont éligibles à ce fonds toute entreprise du numérique qui partage et applique au quotidien les valeurs coopératives et a une stratégie d’ancrage local de l’emploi et de création de valeur. Pour commencer, Coopventure sera testé sur le territoire grenoblois.

Créer une structure d’utilité sociale : l’association est-elle la seule solution ?

Quand on pense à créer une structure d’utilité sociale, on pense rapidement à une association. Pourtant, il existe d’autres formes juridiques, peut-être mieux adaptées au projet : SCIC, SCOP, SARL, SA, SAS... Say Yess, media créé et animé par le Programme Jeun’ESS, propose un tour d’horizon des solutions et des (bonnes) questions à se poser, car le choix à des conséquences importantes : gouvernance, financement, emplois...

Des collectivités "investissent" dans les start-up

Pour les collectivités, l'enjeu est de faciliter la naissance des "pépites" de demain, promesses d'emplois et de développement économique, mais "jeunes pousses" fragiles. Un pari sur l'avenir que testent actuellement plusieurs territoires. "En général, écrit La Gazette dans un dossier que le magazine consacre au sujet, le principal frein à ce mariage d'intérêt entre collectivités et start-up est la méconnaissance mutuelle existant entre les deux univers. Notamment dans les collectivités de petite ou de moyenne taille." Création de tiers-lieux, lancement d'appel à projets, ouverture de la commande publique... quelles sont les recettes gagnantes des territoires ?

Des projets en phases d'amorçage développés par un "accélérateur rural"

La Mutinerie, espace de coworking à Paris, a annoncé en juin 2015 le lancement de MutCamp, "un programme en immersion qui allie l’entrepreneuriat avec un mode de vie simple, authentique et collaboratif". Cet "accélérateur rural" s'adresse aux porteurs de projets ayant une idée de startup, d’application ou de projet entrepreneurial, en lien avec l’économie collaborative, l’open-source, le mouvement des makers, l’écologie ou l’agriculture. Les quatre entrepreneurs sélectionnés sont "accélérés" pour une période de trois mois dans une ferme de 45 hectares basée dans le Perche, à 1h30 de Paris, lieu de "coworking et de coliving rural" ouvert en 2014. Ce lieu, baptisé "Mutinerie Village" propose le gîte et le couvert, un espace de coworking, un atelier de fabrication numérique, un potager en permaculture, et d'y croiser des entrepreneurs, développeurs, designers, architectes ou journalistes…

Économie circulaire : quel chemin pour une stratégie territoriale ? Quel rôle de la commande publique ?

De mai à novembre 2017, L'ARENE (Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies) Île-de-France a organisé une formation-action "Économie circulaire et territoires", avec pour objectif de construire une forme de culture commune de l'économie circulaire pour les collectivités territoriales, de décrypter leurs compétences et les leviers d'actions, d'aider méthodologiquement la mise en place de projets locaux et de coconstruire des outils techniques. Parmi les livrables, un premier document traite des questions méthodologiques de la mise en place d'une stratégie territoriale, un second synthétise les connaissances actuelles (enjeu, leviers, organisation) en matière de commande publique circulaire.

En République tchèque, des produits fermiers livrés chez les particuliers

En 2008, dans le contexte de crise économique, un fermier (vaches laitières) tchèque, producteur de fromage de feta, perd un partenaire. Il décide d'augmenter ses volumes en se fournissant chez d'autres producteurs laitiers et de développer une nouvelle activité, en camion, pour livrer en lait et en fromages des particuliers sur des territoires isolés de Bohème. Ce qui correspond à une attention accrue des consommateurs à l'égard de l'origine des produits. Six ans plus tard, l'entrepreneur propose une large gamme de produits (glaces, yoghourts...), distribués par 12 véhicules à destination de 15000 clients chaque semaine qui peuvent utilisés des moyens de géolocalisation et de SMS pour leurs achats. Une expérience dont le récit est fait (en anglais) par le Partenariat européen de l'Innovation en agriculture (PEI-Agri).

Entrepreneuriat de territoire et collectivités : agir ensemble pour générer des réponses aux besoins locaux

Retour de session

Cap Rural et Territoires Conseils ont organisé le 21 septembre 2018 au Ninkasi à Tarare (69) une journée régionale dont les objectifs étaient de mieux comprendre les nouveaux enjeux du développement économique local et la place de l'entrepreneuriat de territoire, d'aider les collectivités et les agents de développement à se positionner dans l'émergence et l'accompagnement de ces nouvelles dynamiques, et d'identifier les nouvelles formes d'ingénierie comme conditions de succès au développement de ces initiatives.

Cette journée a réuni une trentaine de personnes, mêlant des acteurs divers (porteurs de projets collectifs, agents de développement de collectivités…), ce qui en a fait toute sa richesse.

A retrouver : les productions issues de la journée.

Entrepreneuriat de territoire et collectivités : agir ensemble pour générer des réponses aux besoins locaux

Retour de session

Cap Rural et Territoires Conseils ont organisé le 21 septembre 2018 au Ninkasi à Tarare (69) une journée régionale dont les objectifs étaient de mieux comprendre les nouveaux enjeux du développement économique local et la place de l'entrepreneuriat de territoire, d'aider les collectivités et les agents de développement à se positionner dans l'émergence et l'accompagnement de ces nouvelles dynamiques, et d'identifier les nouvelles formes d'ingénierie comme conditions de succès au développement de ces initiatives.

Cette journée a réuni une trentaine de personnes, mêlant des acteurs divers (porteurs de projets collectifs, agents de développement de collectivités…), ce qui en a fait toute sa richesse.

A retrouver : les productions issues de la journée.