économie

"L'égalité territoriale est un fantasme. Ce n'est qu'un concept, une idée, une chimère"

Des propos tenus par Laurent Davezies, professeur au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), dans le cadre d'une rencontre intitulée "France, Europe : les territoires entre égalité et égoïsme", organisée en 2016 par l'association Les Cafés Géographiques. Le compte-rendu de cette rencontre, à laquelle participait également Philippe Estèbe, directeur de l’Institut des Hautes Études d’Aménagement du Territoire (IHEDATE), apporte des éclairages sur l'égalité des territoires, notamment sur sa généalogie, son efficacité, son coût, son traitement dans d'autres pays...  Invitant à prendre davantage en compte aujourd'hui la notion de trajectoires, les deux universitaires pointent des rapports et une redistribution des richesses à réinventer entre territoires.

"L'emploi : la face cachée du dynamisme des campagnes"

C'est sous ce titre que Le journal des maires ruraux propose un "retour en chiffres et en exemples sur la vitalité de l'emploi rural", complété d'un entretien avec Laurent Rieutort, géographe et professeur à l'université Clermont-Auvergne, et du récit de plusieurs expériences dont celle du Parc Naturopôle Nutrition Santé dans l'Allier.

"Recycler pour transformer un territoire" : la reconversion architecturale et économique d'une ancienne filature

Ronchamp, 3000 habitants en Haute-Saône, dispose d'une filature bâtie au XIXème siècle et désaffectée depuis 2011. Sa reconversion se veut "un modèle d’architecture et d’urbanisme en milieu rural", selon un article du Moniteur. Le site abrite désormais le siège de la communauté de communes Rahin et Chérimont ainsi qu'une salle de répétition ; bientôt s'ajouteront une galerie d’expositions, une halle d’événements, une salle omnisports et une "cour des artisans", conformément à la double vocation économique et culturelle voulue par le nouveau propriétaire public. La colonne vertébrale de cet ensemble sera apportée par une voie verte, aménagée sur près de 2 kilomètres. Ce projet a été accompagné par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, très engagé sur la relation entre urbanisme et environnement en montagne.

12 projets innovants dans les PNR

En 2011, le Ministère de l'Écologie et la DATAR ont lancé un appel à projets auprès des Parcs naturels régionaux autour de trois thématiques : la construction des solidarités écologiques entre les territoires, l'innovation des Parcs pour maîtriser quantitativement et qualitativement l'urbanisation et les outils à développer pour anticiper la mutation des territoires ruraux. Les douze projets lauréats sont aujourd'hui achevés. Retrouvez ci-dessous 12 fiches explicitant chaque projet, sa dimension d'innovation, des conseils, informations et contacts. La Fédération des Parcs, qui a été chargée d'assurer le suivi, l'accompagnement et la valorisation de cet appel à projets, a organisé une restitution nationale le 9 juillet 2014 avec une présentation générale, le bilan et les perspectives de ces projets.

5 min. pour comprendre l’innovation en vidéo

Depuis 2015, Cap Rural a engagé, en partenariat avec le Centre international d’études pour le développement local (CIEDEL), un travail exploratoire pour mieux cerner les concepts d’innovation, identifier le lien entre innovation et développement local, et repérer les conditions qui favorisent l’émergence et la construction des innovations dans les territoires ruraux.

A découvrir : deux vidéos pour mieux comprendre ce qu’on appelle innovation.

Accompagner l'essor d'un entrepreneuriat de territoire

Territoires conseils a conduit une étude en 2016 sur les nouvelles dynamiques entrepreneuriales à l'œuvre sur les territoires. "Fondées sur la valorisation des ressources territoriales et les coopérations locales, ces démarches multi-acteurs et multi-parties prenantes, repositionnent le territoire au cœur de dynamiques d’innovations et des enjeux de développement durable" peut-on lire à présent dans une publication de l'établissement public, qui décrypte et analyse des expériences pionnières afin d’en tirer les enseignements transférables à destination des élus, des collectivités, et de l’ensemble de leurs partenaires économiques.

Actualité de la stratégie macrorégionale alpine (SUERA)

Une stratégie macrorégionale est un outil de coopération territoriale européenne, proposé par la Commission européenne à des États et des régions d’un même ensemble géomorphologique pour leur permettre de répondre ensemble aux enjeux communs de leur macrorégion. En 2013-2015, la SUERA a émergé. La mission des Affaires européennes du Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) propose depuis l'été 2017 une lettre d’information trimestrielle thématique, dont les deux premiers numéros portent sur l'actualité de la SUERA. Ceux-ci rapportent notamment qu'une enveloppe de 2 M € est consacrée en 2017 pour des initiatives en lien avec l'économie circulaire, la lutte contre le dépeuplement dans les zones reculées, les transports durables à l'échelon local.

Agriculture urbaine : une diversité de formes et de fonctions

Dans une "Note rapide" de juin 2018, l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France et ses partenaires reviennent sur les fondamentaux de l'agriculture urbaine et distinguent cinq grandes formes et quatre fonctions principales. Et ce document de préciser que "l’agriculture urbaine est ainsi devenue un incontournable des politiques de la ville. Si les collectivités ont déjà bien perçu les nombreux services potentiellement rendus, il leur faut souvent s’adapter pour en permettre le développement (...) [et] de plus en plus de collectivités se dotent de chargés de mission "agriculture urbaine" (...) [et] manifestent le besoin d’être épaulées".

Agriculture, agroalimentaire et forêt d'Auvergne-Rhône-Alpes : panorama en chiffres et en cartes

La Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de la région Auvergne-Rhône-Alpes a mobilisé les données statistiques en sa possession pour brosser un panorama factuel d’Auvergne-Rhône-Alpes. Pour chaque thématique (données de cadrage, exploitations, cultures, élevages, démarches de valorisation, agroalimentaire, forêt et bois, économie agricole et enseignement agricole) sont présentés successivement : les chiffres-clés de la région ; sa place dans le paysage national ; ses principales caractéristiques ; les évolutions marquantes ; quelques traits particuliers. A noter que ce document a fait l'objet d'une version corrigée en juillet 2016.

Alimentation et développement durable : plusieurs publications

Au cours de ces derniers mois, plusieurs centres de ressources et acteurs institutionnels ont publié des documents portant sur l'"alimentation durable" et les "systèmes d’alimentation [ou "alimentaires"] durable territorialisés". Ceux-ci s'adressent selon les cas aux acteurs publics et privés et présentent les enjeux et défis d'une agriculture et d’une alimentation durables, des notions clés, des analyses de projets et donnent des clés pour entamer des projets alimentaires territorialisés.

Ancrage territorial : quand la dynamique de l’entreprise participe au développement de son territoire

Les PME constituent l’essentiel du tissu entrepreneurial sur de nombreux territoires ruraux. Malgré leur rôle majeur sur l’économie et l’emploi locaux, ces entreprises ne se sentent pas toujours concernées par l’ancrage territorial. Or l’ancrage territorial représente une problématique clé pour la performance des PME et le développement des territoires. Avec l'évolution des mobilités, la globalisation des économies, des activités de plus en plus nomades… l'instauration d'un dialogue entre une entreprise et son territoire devient une véritable stratégie. Comment capitaliser dans son activité les spécificités de son territoire et, inversement, comment l'entreprise va-t-elle devenir acteur de son territoire ? La Plate-forme 21 et le Centre des Jeunes Dirigeants ont organisé en 2015 en Auvergne une rencontre entre entreprises et responsables de collectivités pour échanger sur ce sujet. Des documents apportent à présent des clés pour comprendre l’ancrage territorial et les attentes (différentes et convergentes) des différentes parties prenantes, et pour mettre en œuvre des coopérations (ex : inter-entreprises à l’échelle d'un bassin économique ; valorisation et marketing du territoire ; rôle des clusters ou groupement d’entreprises ; coordination par un territoire...).

Approches territorialisées des usages de la forêt

Tel était le titre d'un colloque monté en janvier 2017 par le Réseau SEHS des sciences économiques humaines et sociales du Groupement d'Intérêt Public Ecofor, qui rassemble les principaux organismes forestiers français. Trois thématiques principales ont été traitées : la fourniture de biens et services forestiers à une échelle territoriale et de contributions à l’identité du territoire ; la forêt, source de tensions dans les territoires ; les territoires (collectivités locales et acteurs de terrain), berceaux d’instruments innovants pour la forêt. Toutes les contributions des chercheurs, gestionnaires ou acteurs sont à présent en ligne.

Arrêter la CAME (compétitivité, attractivité, métropolisation, excellence)

Titre déformé d'un article, "conçu comme un essai" par ses auteurs Olivier Bouba-Olga et Michel Grossetti (Université de Poitiers), intitulé réellement "La mythologie CAME (Compétitivité, Attractivité, Métropolisation, Excellence) : comment s’en désintoxiquer ?". Celui-ci entend déconstruire "l’émergence d’une mythologie séduisante dans le champ du développement économique : l’approfondissement de la mondialisation plongerait l’ensemble des territoires face à un impératif de compétitivité, seules quelques métropoles pouvant rivaliser pour attirer les talents et les leaders de demain, métropoles qu’il conviendrait donc de soutenir en concentrant les efforts sur l’excellence." Et propose une analyse des différents composants de la CAME ainsi que quelques éléments de réflexion sur des alternatives envisageables.

Arrivées d'emplois et de résidents : un enjeu pour les territoires

Tel est le titre d'une note d'analyse de l'Insee publiée en novembre 2016 qui mesure les emplois créés dans la sphère productive et l'arrivée de résidents (retraités ou personnes travaillant en dehors du territoire) dans les zones d'emploi en France en 2013. L'analyse conclue notamment que :

  • "Les zones d’emploi autour des grandes agglomérations concentrent les arrivées d’emplois, qu’il s’agisse de créations ou de transferts"
  • "Lorsqu’elles sont dotées d’atouts naturels et résidentiels, et d’équipements suffisants, (...) certaines zones d’emploi éloignées des grandes villes sont prisées par les retraités"
  • "Les zones d’emploi proches des grandes agglomérations offrent un cadre de vie et des possibilités de logements recherchés par les actifs mobiles et leurs familles".

Auvergne-Rhône-Alpes : bilan de l'économie régionale en 2017

Fruit de la collaboration avec la DIRECCTE, la DREAL, la DRAAF, la Cellule Économique Régionale de la Construction et la Banque de France, l'Insee a publié le 31 mai 2018 un bilan économique de la région constitué de neuf fiches thématiques sur : l'emploi, le chômage, la construction, les transports, le tourisme, le crédit, l’énergie et le climat mais aussi la démographie des entreprises et la conjoncture agricole. L’année 2017 est marquée par un dynamisme dans la plupart des secteurs. L’emploi salarié connaît une croissance soutenue et le chômage poursuit son recul. Les créations d'entreprises s’accélèrent, notamment grâce aux micro-entrepreneurs. Les secteurs de la construction et des transports confirment leur reprise. La fréquentation touristique de la région atteint un niveau record. En revanche, le bilan est plus mitigé pour l’agriculture.

Auvergne-Rhône-Alpes : création d'une agence économique régionale

Finies l'ARDI, l'ARDE ou l'AEPI et bien d'autres. Chef de file de l’accompagnement économique sur son territoire depuis la Loi Notre, la Région Auvergne-Rhône-Alpes redéfinit son mode d’intervention auprès des entreprises avec la naissance d'une nouvelle agence régionale qui, à compter du 1er septembre 2017, sera le guichet unique pour les entreprises. Intitulée "Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises" et basée à Lyon, elle sera aussi dotée d'antennes dans chacun des douze départements le la région : si certaines structures préexistantes deviendront des antennes départementales, de nouvelles agences verront le jour comme en Drôme-Ardèche ou dans le Cantal. A noter : dans la nouvelle entité, les chefs d'entreprise seront fortement présents dans les trois instances de gouvernances de l'association, à savoir son assemblée générale, le conseil de surveillance et le directoire.

Auvergne-Rhône-Alpes : géographie des déplacements, flux et mobilités

À l'occasion de la naissance de la nouvelle région, un regard croisé de statisticiens et de géographes a été posé sur la région au travers d'un Atlas de l'Insee qui comporte trois tomes. Le premier (2015) était dédié aux composantes physiques, humaines et économiques de la région. Le second (2016) s'est intéressé aux habitants de la région, à leur environnement et leurs conditions de vie. Un troisième et dernier tome, publié en octobre 2018, apporte une analyse des flux et des mobilités au sein de la région mais aussi vis-à-vis de l'extérieur : flux de voyageurs, déplacements domicile-travail, migrations, flux économiques. Un zoom est proposé sur Lyon, Grenoble, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand et le Genevois français.

Capitalisation d'expériences innovantes d’ingénierie territoriale

En 2016, l’Association pour le développement par la formation des projets, acteurs et territoires (Adefpat) a engagé des démarches expérimentales avec des territoires volontaires en Occitanie (une commune, une communauté de communes, un PETR un PNR) en faisant appel à des intervenants issus du monde de l’innovation publique par le design pour travailler sur de la prospective économique, la co-construction d'un projet culturel et la redynamisation d'un centre-bourg. En parallèle, l’Adefpat expérimentait elle-même deux nouvelles approches : "lecture apprenante" pour se créer une culture commune autour de la notion de "panier de biens" dans un PETR, et "animation d’une démarche participative" dans un PNR pour instaurer une proximité avec les habitants. Un livret de capitalisation sur des "démarches de conception créative, participative et expérimentale" est à présent disponible.

Ces professionnels que les collectivités s’arrachent

Sur fonds de transferts de compétences et de fusions, certains métiers se retrouvent au centre d’une concurrence, à la fois géographique et salariale, entre territoires. Les urbanistes et les développeurs économiques sont particulièrement concernés.