diagnostic

Adaptation au changement climatique, par où démarrer ?

Puis comment s'organiser ? Enfin, comment intégrer l'adaptation dans sa stratégie territoriale ? Trois étapes que l'Agence Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement invite les territoires à suivre, selon méthode. Pour passer à l'action, l'agence explicite, propose des ressources, point par point.

Agir avec Bruno Latour : ré-apprendre à faire territoire

Les apports théoriques et d'autres qui se veulent pragmatiques du sociologue, anthropologue et philosophe des sciences Bruno Latour, qui a publié plusieurs ouvrages pendant la crise sanitaire, sont souvent convoqués dans les réflexions/débats actuels. Un groupe de réflexion sur les "métamorphoses de l'action publique", animé par l'agence de design Vraiment Vraiment, a échangé avec Bruno Latour et livre un premier article dans lequel sont mis en avant : les apports "de Latour pour les politiques territoriales" ; des "principes d'action à partager avec les collectivités locales pour engager [un] travail d'auto-description collective" (i.e. "prendre conscience de la diversité des acteurs dont on dépend, et la rendre visible", "déplier une chaîne de subsistance"), qui est une autre manière de conduire un diagnostic territorial ; mais aussi des difficultés (à relever ?) pour passer à l'action en suivant ce cheminement.

Créer et utiliser des cartes pour faire un diagnostic ou animer un projet

Session de présentation (non soumis à cotisation)
15 décembre 2021 (11h-12h) - En ligne

Une heure pour découvrir comment la réalisation d'une carte papier ou numérique par les acteurs locaux permet de décrypter un territoire, un nouveau sujet ou thème : comprendre qui fait quoi, visualiser les ressources, repérer des flux, faire un diagnostic, conduire un projet, animer des séances de travail…

Créer et utiliser des cartes pour faire un diagnostic ou animer un projet

Session de présentation (non soumis à cotisation)
15 décembre 2021 (11h-12h) - En ligne

Une heure pour découvrir comment la réalisation d'une carte papier ou numérique par les acteurs locaux permet de décrypter un territoire, un nouveau sujet ou thème : comprendre qui fait quoi, visualiser les ressources, repérer des flux, faire un diagnostic, conduire un projet, animer des séances de travail…

L'analyse des besoins sociaux (ABS) à Grenoble

Depuis juin 2016, les CCAS et CIAS doivent produire une ABS de la population de leur territoire à raison d'une fois par mandat municipal, et la présenter à leur conseil d'administration. À Grenoble, l'ABS est réalisée chaque année. "Ce travail s'intègre dans le cadre d'une démarche globale d'observation et de veille sociale, permettant de mettre en lumière et d'analyser les spécificités, évolutions et enjeux du territoire en matière démographique, sociale et économique. L'analyse des besoins sociaux est un document ressource qui dépasse le cadre strict de l'obligation réglementaire pour constituer un outil partagé de connaissance de la population grenobloise." On peut découvrir en ligne toutes les ABS depuis 2012, y compris le dernier sorti en décembre 2020, qui "entreprend donc d'éclairer les impacts de la crise sanitaire sur la situation socio-économique des ménages les plus fragiles".

Une boîte à outils pour mesurer le bien-être sur un territoire : le projet PSDR4 BRRISE

A partir d'indicateurs de mesure du bien-être et d'outils de diagnostic complémentaires, le projet de recherche BRRISE (Bien-être, attRactivité des territoires Ruraux et Inégalités Socio-spatialEs) s'est attaché à étudier les inégalités socio-spatiales et les facteurs d'attractivité à l'échelle Rhône-Alpes et de cinq communes rurales et urbaines. L'objectif du projet était de produire des connaissances et des outils afin d'aider les acteurs du développement local à mieux comprendre les éléments constitutifs du bien-être à l'échelle de leur territoire et de saisir les leviers d'actions pour le rendre plus attractif. Après quatre ans de travaux, les chercheurs du projet BRRISE restitue leurs travaux sous la forme d'un guide méthodologique.