création d'emplois

Basée à la Chapelle-aux-Pots (1600 habitants), un pôle d'insertion crée 145 emplois temps plein

La Maison de l'Économie Solidaire du Pays de Bray (Oise), Pôle Territorial de Coopération Économique depuis 2014, a pour objectif "de créer et développer de l’activité économique et de la rendre accessible aux publics prioritaires". Elle regroupe une association intermédiaire, une SARL espaces verts, un organisme de formation, une association de services à la personne, une association de gestion des déchets, une association d'éco-construction. Et offre quelque 300 emplois à des personnes sans qualification initiale. Le Centre ressource du développement durable (CERDD) raconte comment son président, par la création d'une succession de structures aux formes juridiques différentes (association, SARL... jusqu'à la SCIC actuelle) a su développer une offre d'insertion depuis 1989 en faisant un "développement local qu'on peut définir comme empirique" et en formalisant "un écosystème d'acteurs pertinent pour répondre au développement du territoire".

Des expériences de développement durable intercommunal

Pour aider les intercommunalités à s'engager dans un "processus de transition globale", Territoires Conseils et l'Union nationale des Centres permanents d'initiatives pour l'environnement (CPIE) ont coconstruit la DDmarche, dans laquelle plus de 50 territoires se sont engagés depuis 2009. Un recueil d'expériences a été publié en mai 2019 qui donne un aperçu de l'éventail d'actions possibles dans les thématiques suivantes : alimentation et productions locales, réduction et valorisation des déchets, transition énergétique, mobilités, services à la population/cohésion sociale, eau, biodiversité.

Dispositifs d'appui à l'émergence : retours d'expérience croisés

Ces dispositifs se multiplient, se professionnalisent et offrent la possibilité de soutenir la création d'activités répondant à des besoins sociaux non couverts. Comment détecter des idées d’innovation sociale sur un territoire, les tester et passer de l’idée au projet, comment identifier un porteur de projet et accompagner ces projets… ? L’Agence de valorisation des initiatives socio-économiques (AVISE) a recensé en France plusieurs dispositifs d’appui à l’émergence et les présente en pointant les spécificités de chacun.

Les Français et leurs territoires : vécus et attentes vis-à-vis des pouvoirs publics

Déménager pour trouver un nouveau travail quand on vit dans une zone sinistrée ou attendre des pouvoirs publics qu’ils redynamisent les territoires délaissés ? A la demande du CGET, une enquête nationale du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) portant sur le lien entre territoire et opportunité d’accomplissement personnel du point de vue des Français donne, selon La Gazette, "des pistes de réponse tout en soulignant l’urgence de la situation". "Si l’approche individuelle de la mobilité des résidents dans des territoires délaissés a eu les faveurs de l’État ces dernières années, continue l'hebdomadaire, les résultats de l’étude poussent plutôt à renforcer l’attractivité des zones les moins favorisées."

Migrants et réfugiés : accueil, intégration et entrepreneuriat

Le magasine Bastamag propose un reportage à la Fabrique nomade, qui accompagne les artisans-migrants dans un projet visant à remobiliser les savoir-faire (poterie, travail du marbre, broderie...) mis de côté dans l’exil. L’association s’est donné un triple objectif : valoriser leurs compétences, changer le regard que la société d’accueil porte sur eux, et les aider à s’insérer professionnellement. De son côté, La 27ème région se fait l'écho de deux projets européens : "Place", laboratoire d'innovation mêlant migrants et société civile pour créer de nouveaux produits et services, mais aussi produire de nouveaux récits de parcours migratoire afin de faire émerger une vision positive. Et "Migrapreneurs", initié par l’association L’élan interculturel, qui vise aussi à mettre en place des dispositifs innovants d’accompagnement à la création d’entreprise à destination de jeunes migrants. Enfin, on pourra lire l'expérience de Briançon "pour un accueil des migrants réussi", relatée par Territoires conseils.

A noter : lors de la 3ème édition des journées de l’ingénierie territoriale, organisée par Cap Rural, Aradel, le Ciedel et le CR•DSU (24 novembre 2016), intitulée "Intelligence collective et territoires : expérimentons !", les participants avaient choisi leurs thèmes de travail et deux d'entre eux portaient sur l'accueil et l'intégration de réfugiés/migrants.

Mobilité géographique et emploi : une analyse spatiale

Environ une personne sur dix en France change de logement chaque année. Si la plupart de ces mobilités ont lieu au sein d’une même commune, on assiste depuis le début des années 2000 à un accroissement des mobilités longues. L’étude de ces dernières, souvent motivées par un changement de situation professionnelle ou par la recherche d’un meilleur cadre de vie, fait apparaître des dynamiques territoriales fortement opposées en France ainsi que des éléments d’attractivité contrastés en matière de marchés locaux du travail ou de localisation de la population. S'appuyant sur les outils de l’économétrie spatiale, le Centre d'études de l'emploi et du travail publie un bref article sur les liens entre mobilité géographique et emploi.

Monographies économiques des Territoires à énergie positive (TEPOS) rhônalpins

Plusieurs régions, dont Rhône-Alpes, ont lancé chacune un appel à manifestation d'intérêt TEPOS entre 2012 et 2014 à partir du constat suivant : il est nécessaire de mobiliser les territoires et de les accompagner vers l'action concrète pour tendre à la diminution de leurs consommations d'énergie et leur couverture par les énergies renouvelables locales. Dans le cadre de l'animation TEPOS en Auvergne-Rhône-Alpes, une réflexion a émergé sur les impacts économiques et de développement local, qui a conduit à l'élaboration de monographies économiques pour cinq territoires du programme TEPOS régional : le Beaujolais vert ; la Biovallée ; Chambéry, Annecy et le PNR des Bauges ; le Trièves ; Saint-Étienne Métropole et le PNR du Pilat.

Prospective régionale et sectorielle de l'emploi : quelles méthodes, quels horizons et quelles sources ?

Le Réseau Emplois Compétences, de France Stratégie, a été créé dans l’objectif de progresser dans la réalisation de travaux de prospective chiffrés consistant à estimer l’évolution de postes à pourvoir sur un territoire pour différents métiers ou activités économiques. Il a publié en juillet 2017 un rapport qui cherche à identifier les difficultés communément rencontrées par les acteurs en charge de réaliser des travaux de prospective afin de dégager des principes pouvant être partagés par le plus grand nombre. Le document s’intéresse de ce fait aux objectifs que l’on peut assigner à un tel exercice de prospective chiffré, aux sources de données permettant le suivi de l’emploi, au niveau local et au niveau des branches, ainsi qu’aux méthodologies les plus couramment utilisées.

Rally'nov : un rallye de l'innovation sociale dans la Région Bourgogne-Franche-Comté

Depuis 2011, dans le cadre de la Stratégie régionale d’innovation, le dispositif Rally'nov poursuit un objectif de valorisation et promotion des pratiques socialement innovantes dans les entreprises et associations franc-comtoises. L'édition 2016, lancée officiellement le 23 mai, doit épouser les contours de la nouvelle grande Région Bourgogne-Franche-Comté. Plus de 70 initiatives sont à voir sur un site dédié, où l'on peut notamment découvrir les actions d'une fruitière pour relocaliser l'économie ou celles d'un incubateur d’initiatives rurales.

Revenu complémentaire, maintien en milieu rural, réponse au problème du vieillissement : la formation des agricultrices aux métiers du service à la personne

Avec d'un côté la baisse du nombre d'exploitations et une situation financière des fermes parfois difficile (notamment les petites structures), et d'un autre côté une politique de maintien à domicile des personnes âgées en raison du faible nombre d'établissements d'accueil, l'idée est née dans le Cantal d'une formation professionnalisante aux métiers du service à la personne à destination des femmes exploitantes agricoles, conjointes collaboratrices ou en recherche d'emploi. Pour cela, plusieurs partenariats ont été noués (MFR, MSA, conseil général...), un public-cible précis a été identifié et plusieurs freins ont dû être levés : conseil pour l'organisation, garde des enfants, permis de conduire... Sur les 24 femmes ayant suivi la formation (385 heures d'enseignement au centre et 385 heures de stages pratiques) depuis sa création, 21 sont à ce jour en situation d'emploi complémentaire.

Territoires zéro chômeur de longue durée : bilan à mi-mandat

En 2021, les 10 territoires sélectionnés (dont Thiers dans le Puy-de-Dôme et Villeurbanne quartier Saint-Jean dans le Rhône) par la ministre du Travail en 2016 auront remis 2000 chômeurs de longue durée au travail. "En mars 2018, environ 500 parmi eux ont déjà obtenu un CDI", indique la Lettre du cadre territorial, mais tous les territoires n'en sont pas au même point, et les retombées ne sont pas identiques partout. L'article avance ainsi quelques points clés (travail en amont du projet pour obtenir le consensus de tous les acteurs du territoire, importance de l'animation du comité local) et quelques freins (risque de concurrence avec les secteurs privé et public, rentabilité difficile pour certaines activités créées...), qui pourraient inspirer les 50 prochains territoires volontaires en 2019, à condition que la démarche ne soit pas remise en cause.