associations

"L’installation agricole à bas coût, pourquoi, comment"

"S'il est souvent possible dans un cadre familial de payer progressivement - voire partiellement - son installation (...), c'est rarement le cas pour les personnes qui s'installent en dehors du cadre familial et en particulier pour celles non issues du milieu agricole". Les aides à l'installation sont difficiles à obtenir pour des porteurs de projets considérés comme "atypiques" par l'institution, et certains avancent résolument en dehors du parcours de l'installation aidée. Sous le titre "L’installation agricole à bas coût, pourquoi, comment", un dossier du magazine Transrural initiatives, s'appuyant sur des travaux du Comité d’appui stratégique agricole du MRJC, montre comment des porteurs de projet agricole "ont surmonté ce frein du coût en s'installant à plusieurs, progressivement ou comment les collectivités ont, elles aussi, un rôle à jouer".

12 points pour améliorer l'animation d'un conseil d'administration

Le magazine Association Mode d'emploi propose 12 conseils pour avant, pendant et après un conseil d'administration afin que la réunion soit efficace, c'est-à-dire sans traîner en longueur et débouchant sur du concret. La plupart de ces conseils conviennent tout autant à la préparation et au déroulé d'autres types de réunions : commission, séminaire de travail... Un peu de rigueur et de méthode...

60 initiatives locales de lutte contre la précarité alimentaire et d'alimentation solidaire

Épiceries solidaires, achats groupés, paniers bio locaux accessibles, jardins d'insertion, ateliers cuisine et de sensibilisation. Toutes ces initiatives et bien d'autres sont décrites dans une publication spéciale de RESOLIS, élaborée avec le soutien financier de la Fondation Daniel et Nina Carasso, et qui fait suite aux états Généraux de l’Alimentation (2017) auxquels participait l'association.

Accueil et intégration des ressortissants étrangers

Comment faciliter l’intégration socio-économique et l’accueil des ressortissants étrangers à leur arrivée ? Porté par des associations italiennes et espagnoles, en partenariat avec RESACOOP, le projet D.I.S.Co.R.S.I Migranti (pour Dialogue Interrégional sur les Services en termes de Compétences, Résidence et Santé pour l’intégration des migrants) s’intéresse aux solutions mises en place par les institutions et la société civile. Premier objectif du projet : observer les pratiques innovantes ou émergentes et les services disponibles en Auvergne Rhône-Alpes et en Catalogne, pour proposer des ajustements dans le Piémont. Un ensemble de ressources est déjà en ligne. Face à l'urgence d'un accueil adapté aux mineurs non accompagnés, l'observatoire national de l'action sociale a publié en janvier 2018 une étude montrant comment certains départements ont réussi progressivement à transformer leur offre d’accueil et d’accompagnement de ce public afin de favoriser son intégration sociale. De son côté, Transrural Initiatives publie un dossier "Repenser l'accueil des migrants dans les territoires ruraux", qui fait suite au colloque organisé par le Réseau Civam et Accueil Paysan en 2017, proposant notamment des expériences d'accueil. Enfin, deux articles pointent le rôle des médiathèques dans l'accueil et le parcours des migrants. Enfin, un autre article de La Gazette montre comment plusieurs villages auvergnats "ont fait de l'accueil de réfugiés une deuxième nature".

Alimentation et développement durable : plusieurs publications

Au cours de ces derniers mois, plusieurs centres de ressources et acteurs institutionnels ont publié des documents portant sur l'"alimentation durable" et les "systèmes d’alimentation [ou "alimentaires"] durable territorialisés". Ceux-ci s'adressent selon les cas aux acteurs publics et privés et présentent les enjeux et défis d'une agriculture et d’une alimentation durables, des notions clés, des analyses de projets et donnent des clés pour entamer des projets alimentaires territorialisés.

Appel à contributions : les associations au défi des objectifs de développement durable

Pour associations

La Fonda et le Mouvement associatif relancent leur appel à contributions auprès des associations pour nourrir le site www.solutionsdassociations.org. Cette plateforme recense et valorise les réponses associatives pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) définis par l’ONU. L’objectif : partager les bonnes idées et inspirer. Elles permettront notamment de nourrir la réflexion conduite lors de la grande Université de prospective, organisée les 22 et 23 mars 2018.

Appel à manifestation d'intérêt : économie circulaire, zéro gaspillage

Pour porteurs de projets publics ou privés (dont les associations) - avant le 17 décembre 2018

La Métropole de Lyon lance cet appel à manifestation d'intérêt pour connaître l'ensemble des projets expérimentant de nouvelles boucles de l'économie circulaire, de nouveaux modèles économiques plus sobres en ressources et moins producteurs de déchets, développés sur le territoire du Grand Lyon dans les trois ans à venir. Les projets pourront bénéficier d'un accompagnement (soutien financier, mise à disposition de données, matières, compétences, locaux...).

Appel à projets : accompagner les enfants, leur famille et les jeunes en difficulté

Pour organismes à but non lucratif (associations) ou à gestion désintéressée (collectivités, établissements publics, MECS, structures d’accueil de jeunes enfants, GIP, coopératives...) - avant le 12 décembre 2018

Le programme Enfance de la Fondation de France encourage les actions favorisant une meilleure prise en considération de l'enfant et du jeune par la société comme par son entourage familial. Les projets doivent concernés l'accompagnement des enfants et de leur famille, ou les jeunes majeurs (18-25 ans) sans soutien familial, ou encore l'analyse et la diffusion des pratiques professionnelles.

Appel à projets : culture et innovation sociale

Pour porteurs de projet (individus, collectifs, associations, collectivités, équipes de recherche) entrepreneuriaux dans le champ culturel en Massif Central - avant le 31 décembre 2018

Le projet Développement des Arts Vivants (DAV) est un projet sur trois ans de coopération territoriale autour des arts vivants à l’échelle du Massif Central. Financé par l’Europe, il a comme chef de file Réseau en Scène Languedoc-Roussillon et fédère sept partenaires, implantés dans quatre régions différentes du Massif Central. Objectif principal : renforcer les filières professionnelles des arts vivants et développer des pratiques économiques, sociales et culturelles innovantes.

Appel à projets : Europe créative culture - projets de coopération à petite et à grande échelle

Pour porteurs de projet publics ou privés, à but lucratif ou non - avant le 11 décembre 2018

La circulation des œuvres culturelles et la mobilité des artistes, le renforcement des capacités, le développement de l’audience restent des axes clés qui sont complétés par deux nouvelles priorités : le dialogue interculturel afin de contribuer à l'intégration sociale des migrants et des réfugiés, et le patrimoine dans la continuité de l’année européenne. Cet appel à projets est doté d'un budget de 45 millions €.

Appel à projets : faire ensemble avec nos différences

Pour associations à but non lucratif et structures d’intérêt général ayant au moins deux ans d’existence - appel à projets permanent

Dans le cadre de cet appel à projets, la Fondation SNCF choisit de soutenir des actions inter-associatives (toute action doit être coconstruite et pilotée par au moins trois associations) qui permettent aux citoyens qui ne se côtoient pas habituellement ou se connaissent mal de se rencontrer et de partager des activités communes. L’objectif est de leur permettre de s’ouvrir aux autres, s’enrichir des différences, partager pour aller au-delà des idées reçues et aussi trouver leur place dans la société. Au-delà de la rencontre, la notion de "faire ensemble" est fondamentale, car l’action commune favorise le partage et l’enrichissement mutuel. Les projets peuvent par exemple associer deux générations ou plus, un public en situation de handicap et un public valide, des personnes de cultures différentes, favoriser la mixité... Enjeux de cette démarche : la co-construction associative qui multiplie les angles d’attaque, conforte la pertinence des actions, et qui par la mutualisation des ressources et des énergies optimise l’impact et fait bouger les lignes ;  le partage des "différences" dans l’action et la mise en œuvre de réalisations communes.

Appel à projets : fonds d'innovation sociale Auvergne-Rhône-Alpes

Notamment pour structures de l’ESS (associations, structures coopératives, structures d’insertion par l’activité économique, entreprises disposant de l’agrément "entreprise solidaire d’utilité sociale") - appel à projets permanent

Cet appel à projets permet de soutenir les projets qui apportent une solution innovante à des besoins sociétaux peu ou mal satisfaits. Ce soutien prend la forme d'un prêt Fonds européen de développement régional (FEDER) Innovation à taux zéro d’une durée de 5 à 8 ans avec différé de remboursement maximum de 3 ans, d’un montant minimum de 50 000 €, pouvant aller jusqu’à 60 % maximum des dépenses éligibles.

Appel à projets : INTERREG espace alpin

Pour acteurs publics et privés (dont les associations) - avant le 12 décembre 2018

Le quatrième appel de ce programme européen qui finance des projets de coopération transnationale concerne les quatre priorités du programme (innovation, bas carbone, qualité de vie et gouvernance). Les projets peuvent être cofinancés jusqu’à 85% par le FEDER.

Appel à projets : services innovants ViaRhôna/EuroVélo 17

Pour collectivités, associations, entreprises... - appel à projets permanent sur la période 2017-2018

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, autorité de gestion du Programme Opérationnel Interrégional Rhône Saône (POI) 2014-2020, lance cet appel à projets pour faire émerger et sélectionner des projets de services innovants spécifiquement adaptés aux utilisateurs et clientèles de ViaRhôna/EuroVelo 17 dans les champs du numérique et de l’offre de services.

Appel à propositions : accroître l’offre certifiée du bois d’œuvre alpin transformé localement

Selon le type d'actions : pour entreprises ou pour associations, organismes consulaires et interprofessionnels, collectivités publiques…

Cet appel à projets s'inscrit dans l'axe 2 "Structurer et consolider la filière alpine de la transformation du bois pour la construction" du Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes. Objectifs visés : contribuer à augmenter et à dynamiser l’activité de transformation locale du bois d’œuvre alpin certifié "Bois des Alpes" pour la construction. L'appel à propositions cible deux types d’actions : moderniser et développer les entreprises de la première et seconde transformation de bois d’œuvre local ; soutenir la structuration des acteurs de la transformation de bois d’œuvre local.

Appel à propositions : accroître la découverte estivale du massif par la valorisation du patrimoine naturel et culturel dans les espaces valléens

Pour collectivités et établissements publics, syndicats mixtes, associations, structures de réseaux, entreprises propriétaires d’infrastructures de découverte patrimoniale…

Cet appel à projets s'inscrit dans l'axe 1 "Protéger et valoriser les ressources alpines pour un développement durable des territoires de Montagne" du Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes. Objectifs visés : valoriser et renforcer l’attractivité du patrimoine naturel et culturel alpin par l’accroissement de la fréquentation des sites et infrastructures de découverte de la montagne (en dehors de la période hivernale). L'appel à propositions cible les actions en matière de développement des activités de loisirs et de valorisation et découverte des identités et savoir-faire locaux, ainsi que les investissements pour la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel.

Appel à soutien : Les Compagnons de la Terre

Pour tous et pour tous types de structures

A l'instar des pépinières d'entreprises, les Compagnons de la Terre accompagnent les porteurs de projets agricoles afin qu'ils testent la viabilité économique et technique de leur projet, mettant à disposition des terres, du matériel et une structure juridique agricole. Il manque 10 000 euros à cette association pour continuer à fonctionner en 2017. Pour soutenir cette structure et son action : adhésion et dons possibles sur helloasso.com, à la boutique de producteurs de la ferme à Eurre ou en envoyant un chèque.

Cap Rural accompagne actuellement Les Compagnons de la Terre dans une démarche de recherche de mutualisation des différentes fonctions d'un Espace-Test-Agricole (ETA).

Appréhender la gestion et le fonctionnement d'un groupe associatif

L’évolution des besoins, toujours plus complexes à satisfaire, et nécessitant une approche pluridisciplinaire et spécialisée, les questions liées au financement des activités, la pression des tutelles, conduisent les associations à se développer au sein de "groupes" à géométrie variable. Bien qu' "il n'existe pas de définition légale de la notion de groupe associatif", prévient Juris Association, son dossier de 19 pages propose d'appréhender les enjeux de ce dispositif complexe (pouvoir et argent, ressources humaines, fiscalité).

Après 10 ans, l'épicerie associative d'un village est parvenue à l'équilibre

En 2007, en réaction à la fermeture d'un commerce de proximité, les habitants de Rablay-sur-Layon (789 habitants, Maine-et-Loire) ont réfléchi "à un lieu de rencontre où consommer différemment deviendrait possible", rapporte Maires de France. La création d'une association pour porter le projet a suivi. Et la mairie, associée au projet, a accepté de louer des bâtiments à titre gracieux. 13 000 € sont levés par souscription populaire, ce qui a permis d'ouvrir l'épicerie en 2008. Aujourd'hui, ce sont quatre salariés, un chiffre d'affaire qui s'établit à 500 000 € par an et un lieu qui est devenu "le véritable poumon du village".

Association : comment réussir l'accueil des bénévoles ?

"Autour de la notion d'accueil des bénévoles s'articule le besoin d'une découverte mutuelle entre accueil et accueillant" indique un article pratique sur le sujet de Juris Associations. Car un processus de "recrutement" spécifique mérite d'être mis en œuvre, qu'il convient de distinguer d'un recrutement de salarié. Comment réussir les premiers contacts entre une association / un salarié et un bénévole ? Quels sont les premiers pas pour trouver l'adéquation entre les attentes d'un bénévole et les besoins de l'association ? Et quel processus d'intégration conduire pour que le bénévole s'approprie les valeurs, le projet et le fonctionnement de l'association ?