agent de développement

"Manager" ses élus...

"Un management qui ne soit pas seulement dirigé vers le bas mais aussi vers le haut de la chaîne hiérarchique (...). Un principe également adapté aux relations entre les cadres et les élus". Comment manager son élu ? Prendre connaissance de ses objectifs et de sa vision du projet politique, identifier ses contraintes (notamment en termes d'agenda) et son style de travail (lecteur ou auditeur ?), lui fournir les éléments de connaissance dont il a besoin pour comprendre la situation et des propositions, l'orienter vers des formations adéquates... Pour une relation équilibrée, il faut également être lucide sur ses propres forces et faiblesses, contraintes, style de travail... La lettre du cadre territorial propose un dossier sur le sujet, présentant témoignages, conseils et neuf rôles types pour qualifier un élu qui sont autant de pistes pour collaborer avec lui dans une relation adaptée.

12 points pour améliorer l'animation d'un conseil d'administration

Le magazine Association Mode d'emploi propose 12 conseils pour avant, pendant et après un conseil d'administration afin que la réunion soit efficace, c'est-à-dire sans traîner en longueur et débouchant sur du concret. La plupart de ces conseils conviennent tout autant à la préparation et au déroulé d'autres types de réunions : commission, séminaire de travail... Un peu de rigueur et de méthode...

5 profils d'agents de développement

Les chercheurs du programme IngéTerr ont dégagé un "bouquet de compétences" dont les agents de développement et autres développeurs territoriaux se saisissent "de manière très variable".

Chargé(e) de coopération : une mission, des spécificités

A l’occasion d’une session organisée en 2016 par Cap Rural, des agents issus de différentes structures se sont prêtés au décryptage de leurs missions et responsabilités en matière de coopération. 

Ces échanges ont permis de consolider des outils pouvant constituer une aide pour :

  • Définir ou clarifier des postes en lien avec l’animation ou la contribution à des projets de coopération
  • Rechercher des compétences, recruter des agents en charge de dynamiques de coopération
  • Cerner les compétences et postures requises pour animer des projets de ou en coopération
  • Se positionner comme chargé(e) de coopération

Collectivités : apprendre à mobiliser des mécènes pour son territoire

Communes, intercommunalités, départements, régions… les collectivités territoriales sont devenues en quelques années des acteurs majeurs du mécénat dans les territoires. Souvent habituées à faire appel aux dons pour des initiatives ponctuelles, par exemple la restauration et la mise en valeur de leur patrimoine historique, elles sont de plus en plus nombreuses à pérenniser, systématiser et structurer leur recherche de fonds privés afin de répondre à la baisse des dotations de l’État. Dons financiers, dons en nature et apport de compétences, contribuent à la réalisation de projets d’intérêt général menés sur le territoire par la collectivité ou ses établissements en régie. Particuliers et entreprises participent ainsi au développement socio-économique et au rayonnement local en soutenant des initiatives publiques. Les missions sociales, éducatives et environnementales des collectivités sont également concernées. La mise en place de démarches structurées (création d’un poste ou d’une cellule dédiée, création d’un organisme de collecte) fait encore figure d’innovation au sein des collectivités et nécessite une adaptation des agents, des élus et des parties prenantes externes. La gestion de cette transition passe par une professionnalisation de ses acteurs. L'association Admical a mis en ligne fin octobre 2015 un guide à disposition des collectivités territoriales pour inspirer des stratégies de mécénat et mobiliser les mécènes sur un territoire.

Embarquez à la découverte de la co-construction territoriale !

Trois évènements en 2018, à partir du 3 avril

Le CNFPT et Le RAMEAU développent un cycle de découverte des avancées de la co-construction territoriale à destination des élus et agents des collectivités territoriales.

Enquête bien-être au travail 2015 : les agents des intercos et des régions au plus mal

Tels sont les résultats de l'enquête 2015 sur le bien-être au travail dans les collectivités locales, réalisée par La Gazette des communes. Fusion, mutualisation, disparition… Quand 66% des territoriaux se disent satisfaits de leur collectivité d’exercice, les agents d’intercommunalités, touchés de plein fouet par les restructurations issues de la réforme territoriale, révisent ce chiffre à la baisse. Près de 40% répondent même par la négative. Mais attention : dans un clivage flagrant entre villes et campagnes, la morosité s’étend surtout sur les structures urbaines et périurbaines. Quant aux agents régionaux, un quart s’avoue pas du tout satisfait, taux le plus fort de toutes les strates et collectivités réunies. Les agents des régions font montre des inquiétudes les plus vives, que ce soit en termes de perspectives personnelles ou collectives, sur l’avenir du statut et du service public. A noter encore: c’est en Auvergne que les territoriaux apprécient le plus leur environnement professionnel, révélant des taux de satisfaction supérieurs à 75%, contre 66% pour l’ensemble des répondants tous territoires confondus.

Flash'diag : 4 jours pour identifier un projet

Formation-action
1er semestre 2018

(Re)trouver de l'envie, de l'énergie, et créer de l'émulation pour monter rapidement un projet en lien avec des équipements, des services, des locaux ou du foncier vacant... Découvrez la nouvelle proposition de formation-action de Cap Rural !

Guide pour mieux comprendre le burnout, prévenir et réagir au travail

"Risques psychosociaux (RPS)", "burnout", "épuisement professionnel", ces termes recouvrent aujourd’hui une diversité de situations qui, toutes, sont à analyser au regard du travail et de ses conditions d’exercice. Comme pour l’ensemble des risques psychosociaux, le syndrome d’épuisement professionnel provient d’une situation de travail dégradée, mettant en jeu l’individu et l’organisation au sein de laquelle il travaille. Il est donc important de bien circonscrire ce que recouvre ce syndrome, plus communément appelé burnout, afin de permettre à toute structure publique ou privée d’agir en amont pour éviter son apparition. Dans cet objectif, la Direction générale du travail, l’Institut national de recherche et de sécurité et l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail, avec l’appui d’enseignants-chercheurs et d’experts de terrain, publient un guide pour aider l’ensemble des acteurs de la prévention (employeurs notamment) à agir en prévention sur ce syndrome. Le guide met notamment en évidence les facteurs liés au travail sur lesquels l’entreprise peut agir en répondant à trois questions : que recouvre le burnout ? Quelles sont les actions collectives et individuelles qui peuvent être mises en œuvre pour prévenir ce syndrome ? Quelles recommandations peuvent être données pour réagir, collectivement et individuellement, face à un ou plusieurs cas de burnout ?

Guide pratique : Les groupements permanents d'entreprises en faveur de la performance énergétique des bâtiments

Ce guide pratique a été réalisé par le CODEM Picardie, centre de transfert de technologie spécialisé dans la construction durable et les éco-matériaux, en partenariat avec la région Hauts-de-France (Nord-Pas-de-Calais - Picardie) et l'ADEME. Il vise à inciter les artisans du bâtiment à se constituer en groupement pour pouvoir répondre à des appels d'offre de rénovation énergétique de l'habitat, mais aussi plus largement à aider les entreprises du bâtiment à se diversifier et à développer leurs activités au travers d’une approche collective. Si ce guide cherche à sensibiliser les acteurs de la filière bâtiment aux étapes clés de la constitution d’un groupement permanent, il intéressera également les agents de développement par ses aspects détaillés sur les principes de l'accompagnement à la création de groupements.

L’urbanisme transitoire : aménager autrement

L’urbanisme transitoire englobe toutes les initiatives qui visent, sur des terrains ou bâtiments inoccupés, à réactiver la vie locale de façon provisoire, lorsque l’usage du site n’est pas encore décidé, ou le temps qu’un projet se réalise. "L’ouverture des possibles sur ces sites suscite innovation, créativité et, souvent, mixité des usages, ferment d’une ville ouverte, co-construite et répondant aux besoins de ses habitants, actifs, étudiants, etc.", écrit l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France sur ce sujet. Dans cette note, illustrée principalement d'exemples intéressants repérés en ville, on y trouvera également un décryptage des projets, de leurs acteurs, usages et échelles, ainsi que l'ensemble des règles juridiques encadrant l’occupation temporaire. Cette note pointe encore la naissance de nouveaux métiers, dont celui d’animateur de lieux d'urbanisme transitoire.

Les Actes du deuxième congrès des développeurs territoriaux

Organisé en juin 2015 à Rennes par l’UNADEL, l’IRDSU et le Collectif Ville Campagne, ce congrès a permis de rappeler les fondamentaux du développement local : la co-construction d’un écosystème fertile entre les parties prenantes des territoires et la nécessité d’une ingénierie territoriale portée par une approche globale et transversale. Les actes des deux journées sont à présent téléchargeables. On y lira notamment :

  • Une présentation des travaux du Carrefour des métiers sur les évolutions et l'institutionnalisation du développement local
  • La restitution d'un débat sur la manière de faire émerger la participation citoyenne dans les territoires
  • Des articles sur :
    • la fabrique du développement à partir d'un écosystème d'acteurs
    • les différentes manières de faire du développement selon le type d'opérateurs du développement local
    • les nouveaux modes d'accompagnement de projets
    • les nouvelles articulations entre communautés de communes, pays et communautés d’agglomération
    • la thérapie sociale comme pratique innovante pour débloquer des collectifs et les aider à entrer ensemble dans des dynamiques de co-transformation
  • des retours sur des visites d'expériences

Les mesures emploi-formation de la loi Travail

La loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels a été publiée au Journal officiel du 9 août 2016. L’Agence régionale de la Formation tout au long de la vie Poitou-Charentes (ARFTLV) a réalisé un dossier présentant les principales mesures emploi-formation-insertion de cette loi : Compte personnel d'activité, Compte d’engagement citoyen et CPF, Information et conseil aux personnes, droits à la VAE, Formation continue et professionnalisation...

Les métiers du développement économique

L'Association Rhône-Alpes des professionnels du Développement Économique Local (ARADEL) a entièrement revu son cahier de présentation des métiers du développementéconomique.

Que s'est-il dit au 2e Congrès des développeurs territoriaux ?

Suite à un premier Congrès en Rhône-Alpes en 2013 (450 participants), une seconde édition a eu lieu à Rennes les 25 et 26 juin 2015 en présence de Cap Rural. L'ambition des co-organisateurs (Unadel, Collectif Ville Campagne, IRDSU) : faire le point sur les évolutions en cours en matière d’organisation territoriale, évaluer leur impact sur les professionnels du développement territorial, réfléchir ensemble sur comment garder le cap et continuer à faire du développement local dans ce contexte changeant. A écouter les témoignages et les échanges, un sentiment d’inquiétude perce chez nombre de professionnels. Aux évolutions sociétales, la réorganisation territoriale ajoute de la complexité dans les processus et les procédures. Beaucoup de développeurs territoriaux s’interrogent sur ce que seront leurs métiers, leurs postes et les organisations dans lesquels ils évolueront à l’avenir. Chacun convient néanmoins que cette période peut et doit être une opportunité pour redéfinir le métier d’agent de développement et (ré)inventer des pratiques correspondant davantage à la réalité des territoires et aux besoins des citoyens.

Quelques méthodes de créativité

Les méthodes de créativité permettent d’explorer une idée, un problème sous tous les angles et de trouver une solution adéquate et innovante. Utilisées en groupe ou seul, elles aident à s’extraire du banal pour aller vers l’original, l’inattendu. Elles supposent de sortir de son cadre habituel de pensée, de surmonter ses blocages pour oser un autre regard. Dans le contexte professionnel, favoriser l’utilisation de ces méthodes profite à l’amélioration continue des activités et des productions. Le CEDIP, entité du Centre ministériel de Valorisation des Ressources Humaines, présente dans un document synthétique quelques méthodes de créativité : pensée latérale (ex. : les chapeaux de Bono), méthodes antithétiques (ex. : le concassage), associatives (ex. : le brainstorming), analogiques (ex. : le portrait chinois) ou aléatoires.

Réenchanter l'Europe avec l'économie sociale et solidaire

Le Centre de ressources régional d'Ile de France de l'ESS (L'Atelier) a organisé en 2015 un forum professionnel intitulé "ESS + Europe !" organisé autour de trois axes : ESS + Europe = opportunités et financements ; ESS + Europe = inspiration et bonnes pratiques ; ESS + Europe = collaborations et coopérations. Des comptes-rendus très détaillés sont à présent disponibles. Il y est notamment question d'innovation sociale, de leviers de développement, de financements, de transition écologique, de changement d'échelle, de réseaux européens pour échanger, innover et se développer, d'animation territoriale, de culture, de mobilité...

Réforme territoriale : quel impact pour les agents ?

La loi du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ne traite pas directement des agents territoriaux, fonctionnaires ou contractuels. Est-ce à dire qu'elle n'aura aucun impact ?

Retour sur les rencontres Auvergne-Rhône-Alpes du commerce 2017

Les rencontres régionales du commerce 2017 se sont tenues à Vienne le 6 février, à l'initiative de la DIRECCTE Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et ARADEL, autour de la thématique "Peut-on revitaliser les centres-villes ?" La synthèse des échanges de la journée et des ateliers est à présent en ligne.