Gestion des remplacements, secteur de la santé

le mercredi, 09 novembre 2011. Posté dans Action sociale, santé

J'accompagne des services de soins infirmiers à domicile et des maisons de retraite confrontés à des difficultés pour remplacer leur personnel pendant les congés et les arrêts maladies.

Avez-vous connaissance d'une expérience équivalente aux services de remplacements agricoles, mais dans le secteur de la santé ? Dans ce cas, il s'agirait de remplacer des personnes salariés, plutôt que des indépendants...

Si oui, n'hésitez pas à me contacter, au 04 77 65 17 64 ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. !

Nadège Sugier
Site de proximité pour l'emploi et la création d'activités
Aix-Urfé-La Côte Roannaise-La Pacaudière-Saint-Alban les Eaux (42)

Commentaires (2)

  • Rédacteur en chef

    Rédacteur en chef

    02 janvier 2012 à 17:12 |
    Bonjour,

    Pour faciliter des recrutements ponctuels, voire créer des postes pérennes de remplaçants sur plusieurs structures, il est possible de recourir à la formule du groupement d'employeurs.

    Pour tout savoir sur les groupements d'employeurs (GE) :
    - la présentation qu'en fait l'Union des Groupements d'Employeurs de France : www.ugef.fr/spip.php?article79
    - la fiche pratique du Ministère du Travail : www.travail-emploi-sante.gouv.fr/informa...roupement-d,975.html

    Il existe des groupements dans le secteur sanitaire et social :
    - GE Médico-social, social et sanitaire, dans le Grand Ouest : www.gem3s.com/
    - un GE entre maisons de retraites dans le Var (en milieu de page) : www.proget83.com/fr/temoignages.htm

    Et si l'objectif premier d'un GE est d'employer ses salariés de manière durable, ce qui est plus simple en cumulant des temps partiels, il lui arrive de recruter des personnes en CDD voire pour des "extras" (dans l'hôtellerie-restauration) avec comme objectif de limiter au maximum la précarité des salariés.

    C'est ainsi que fonctionne par exemple ce GE multisectoriel : www.alise-regioncentre.com/faq.htm
    Ou ce GE dans l'hôtellerie-restauration, qui a démarré à petite échelle en proposant à ses salariés une accumulation de missions courtes : www.resoemploi.fr/Accueil.aspx

    Il est courant que des GE s'appuient sur les compétences de personnes ayant travaillé dans une entreprise d'intérim et souhaitant donner du sens à leur travail...

    Enfin, tous ces exemples sont des expériences de gros groupements, mais il en existe de plus modestes qui fonctionnent très bien :
    - entre associations de soins à domicile : www.servicesalapersonne.gouv.fr/cote-pro-%2893159%29.cml
    - autour d'un seul emploi, comme ces GE accompagnés dans la Drôme par l'association Aider : www.aider-initiatives.fr/ (rubrique GEI)

    Une autre possibilité, bien entendu, est la création d'une société d'intérim (entreprise de travail temporaire), à but lucratif cette fois, ou bien d'une entreprise de travail temporaire d'insertion (ETTI)...

    La construction d'une telle solution (GE ou ETT) pourrait-elle s'appuyer sur une démarche de Gestion Territoriale des Emplois et Compétences, pour lequel il existe des possibilités d'appui et de financement spécifiques ?
    Voici à ce sujet les nombreuses ressources de l'association Entreprises, Territoires et Développement : www.projetdeterritoire.com/index.php/pla...C-de-quoi-parle-t-on

    Espérant que ces pistes pourront vous être utiles,

    Adeline Parenty
    Chargée d’information

    Plate-Forme régionale développement rural - CRDR
    Avenue de la Clairette
    26 150 Die
    04 75 22 14 89

    Répondre

  • Laetitia Da Costa

    Laetitia Da Costa

    02 janvier 2012 à 17:14 |
    Bonjour,

    En effet, il est tout à fait possible de passer par un groupement d'employeurs.

    Justement, cette année, l'association AIDER a travaillé à la création d’un service de remplacement au travail pour les commerçants et les artisans. Nous nous sommes notamment informées sur les services de remplacement agricole et nous avons étudié les différentes formes juridiques possibles pour l’embauche mutualisée d’un remplaçant (GE, portage salarial, etc.)

    Il existe une forme spécifique de GE dédié aux remplacements : le GE à vocation de remplacement au travail. C’est la forme juridique sous laquelle sont constitués les services de remplacement au travail agricole. Au moins 80% du temps de travail de salariés des GE à vocation de remplacement doit être dédié à la mission de remplacement (remplacement du chef d’entreprise ou de son conjoint collaborateur ou d’un salarié). Les 20% de temps restant peuvent si nécessaire être utilisés pour des missions de complément de main-d’œuvre.

    La forme du GE à vocation de remplacement n’est pas réservée au monde agricole, toutefois je n’ai pas connaissance de l’existence de ce type de GE dans un autre secteur.

    Dans le domaine médico-social, le Groupement de Coopération Sociale et Médico-sociale peut être une forme de mutualisation d’emploi. Il existe un projet de remplacement du personnel de crèches sur le plateau ardéchois avec l’embauche mutualisée d’un remplaçant. Ce projet est suivi par le Site de proximité CeDRE et celui des Boutières...

    Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre contact avec nous, nous pourrons vous faire part de nos recherches sur les services de remplacements au travail...

    Cordialement,

    Laetitia Da Costa
    04 75 25 77 39
    l.dacosta@aider-initiatives.fr

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.