• À propos
  • Organisation
  • Commission Cap Rural : les orientations pour 2017

Commission Cap Rural : les orientations pour 2017

Accompagner les changements et redonner des perspectives

L’année 2017 démarre avec de profonds bouleversements en Auvergne-Rhône-Alpes : de nouvelles intercommunalités toujours plus grandes, l’interterritorialité qui est "bousculée" (avec la disparition des syndicats mixtes), des associations de développement local ou agissant en rural en difficulté financière considérable. Ceci dans un contexte où la loi NOTRe rebat les cartes des compétences des institutions publiques, de poursuite de la mise en œuvre de la nouvelle région et de démarrage décalé de la programmation européenne.

A Cap Rural nous sommes convaincus de la capacité de rebond des acteurs ruraux, de leurs solides expériences et compétences et de leur volonté de conserver un espace rural vivant. Nous savons aussi que c’est dans ces moments de "gros temps" qu’il faut être réactif, analyser avec un nouveau regard son environnement et identifier de nouveaux alliés pour se redonner des marges de manœuvre.

Nous pensons que les principes du développement local sont toujours pertinents, mais que peut-être il faut faire un pas de coté et interroger ses modalités d’agir.

Dans ce contexte, l’action de 2017 se construira autour de trois priorités :

Continuer à décrypter les évolutions du contexte et leurs déclinaisons locales pour que les acteurs locaux gardent des marges d’action.

Contribuer à un développement régional équilibré : Auvergne / Rhône-Alpes, rural / urbain, développement / aménagement... :

  • Accompagner les espaces ruraux pour qu’ils trouvent leur place dans les recompositions en cours et contribuent à l’équilibre régional, y compris en termes de gouvernance,
  • Redonner du sens au développement local dans un contexte nouveau et en évolution
  • Maintenir dans les espaces ruraux des compétences et des savoir-faire indispensables : redonner des perspectives aux agents de développement (métiers, posture,
    compétences…) ; faire émerger les nouvelles figures de l’agent de développement (issues de l’économie collaborative notamment)
  • Rassembler les acteurs locaux et poursuivre la réflexion avec eux pour que l’ingénierie soit au service du territoire et pas seulement au service d’une structure.

Faciliter le repérage et la mobilisation de financements pour les projets.

2017 sera aussi l’occasion pour Cap Rural de travailler le rapprochement avec le réseau rural Auvergne et la mise en place progressive d’une offre de services partagée à l’échelle de la nouvelle région.

La souplesse et la réactivité seront de mises tout au long de l’année pour que l’équipe de Cap Rural soit au plus près de vos préoccupations.

Les co-présidents de Cap Rural :
Claude Aurias, conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes, vice-président du conseil d’administration de l’EPLEFPA de Valence, Le Valentin
Maurice Chalayer, directeur de l’EPLEFPA de Valence, Le Valentin