• Être en veille
  • Vu, lu pour vous
  • Un cinéma itinérant comme vecteur de désenclavement

Un cinéma itinérant comme vecteur de désenclavement

Dès sa création en 2013, la communauté de communes du Piémont Cévenol (21 082 habitants, Gard) a fait du cinéma itinérant une compétence à développer. Elle a créé un poste dédié à la coordination des programmes pour le spectacle vivant et le cinéma et fait appel par convention à deux associations professionnelles de projection. Malgré son prix de revient deux fois plus cher qu'une séance en salle classique, le bilan de l'année 2017 (50 projections sur 21 des 34 communes de la collectivité, 1000 spectateurs) est positif car dynamisant des villages privés d'animation. Une expérience détaillée par Maires de France.

A lire : Piémont Cévenol : le cinéma itinérant comme vecteur de désenclavement, Thierry Guerraz, Maires de France, janvier 2018 (1 page)
Demander cet article en copie (un service réservé aux cotisants 2018 à Cap Rural)

Mots-clés: mobilité, culture, services, Collectivités