• Être en veille
  • Vu, lu pour vous
  • Quelles sont les compétences collaboratives et comment les acquérir ?

Quelles sont les compétences collaboratives et comment les acquérir ?

Les capacités à animer un projet coopératif sont peu développées dans la formation et le management des collectivités ou des associations. "Animacoop : Animer un projet collaboratif", formation sur trois mois à la fois en présentiel et à distance, destinée aux personnes impliquées dans un projet collaboratif/coopératif, est un exemple rare de dispositif de formation à la coopération. Une thèse, publiée en 2018, s'intéresse à la manière dont ce dispositif de formation peut permettre de développer des compétences collaboratives. Un récent entretien avec son auteur présente 11 compétences en la matière.

11 compétences collaboratives

Dont trois "compétences pivot" (soulignées ci-dessous) :

Antécédents pour coopérer :

  • "L’état d’esprit collaboratif " est une attitude reconnaissable par trois indicateurs : un a priori positif pour des activités effectuées en commun ; l’intégration d’un mécanisme d’échanges réciproques et une conscience d’un soi interdépendant des autres
  • "L’humilité et un égo mesuré" découle de la conscience d’interdépendance avec autrui ; elle consiste à adopter une attitude de "contenance de soi" ; mais c’est également une capacité à questionner ses certitudes sans pour autant remettre en question sa personne
  • "Être bienveillant" correspond à une attitude empathique ; celle-ci se manifeste par la communication non agressive et dans des micro-gestes (sourire, regard…).

Processus  (évaluer / démarrer / animer / mettre en œuvre) :

  • "Savoir engager des partenaires" selon l’origine du projet, les pratiques en liens oscillent entre co-construction et incitation à participer
  • "Co-concevoir la structure du projet" intervient au démarrage de la collaboration. La co-conception est un processus séquencé d’attention, d’échanges constructifs, d’ajustement des points de vue et de formalisation d’un projet
  • "Animer le groupe pour faciliter le travail" implique une posture d’attention et de lâcher prise ; l’animation s’appuie, en présentiel, sur les techniques d’émergence de "l’intelligence collective" et à distance, sur la communication et la mise en commun des informations
  • "Être à l’écoute des personnes et des avis" se déploie sur un axe qui démarre dans l’attention portée aux personnes et se transforme progressivement en attention portée au projet
  • "Développer et maintenir un réseau d’acteurs" passe par des compétences de communication en échanges directs et en communication écrite, et englobe la mise en visibilité du projet à l’intérieur du collectif (qui travaille en commun) ainsi qu’à l’extérieur, ce qui implique la connaissance des outils de communication via le web
  • "Gérer les informations" consiste à savoir choisir les informations nécessaires à la construction collective et à les partager avec le groupe.

Résultat :

  • "Avoir le souci du bien commun" est lié au résultat de la collaboration. Elle relève d’un idéal du "vivre ensemble en société". Sa mise en pratique passe par la gestion des contenus réalisés collectivement et mis en partage
  • "Agir pour atteindre les objectifs communs" est un gage d’efficacité de la collaboration.

A lire :

Mots-clés: coopération, compétences, ingénierie