• Être en veille
  • Vu, lu pour vous
  • Pourquoi 2018 ne sera pas l’année du déclin des fablabs

Pourquoi 2018 ne sera pas l’année du déclin des fablabs

La question du modèle économique est régulièrement soulevée, s'agissant des fablabs, d'autant que plusieurs d'entre eux ont connu des déboires. Toutefois, pour Yann Paulmier, cofondateur de la Machinerie (fablab à Amiens), "beaucoup d’initiatives ont passé en 2017 le cap des trois ans, une période habituellement considérée comme la plus « à risque » dans le cadre d’une création d’entreprise. L’année 2017 aura donc été pour beaucoup une année charnière." Dans un article publié sur Makery, il affirme qu'on "peut résoudre l’équation économique des labs" et dessine plusieurs pistes : les inscrire dans un ensemble de services, développer une activité de formation, développer une communauté de compétences.

A lire : Pourquoi 2018 ne sera pas l’année du déclin des fablabs, Yann Paulmier, Makery, 11 janvier 2018

Mots-clés: formation, numérique, développement économique, artisanat