• Être en veille et se former
  • Vu, lu pour vous
  • Emploi : l'effet d'entraînement des métropoles est peu visible

Emploi : l'effet d'entraînement des métropoles est peu visible

La surperformance des métropoles en termes de création d’emplois se vérifie-t-elle systématiquement ? Les territoires avoisinants en bénéficient-ils, par effet d’entraînement ? Le CGET et France Stratégie produisent une note d’analyse, qui s'appuie sur une étude du laboratoire Economix de l'université Paris X Nanterre, et met 12 métropoles (dont Lyon et Grenoble) au banc d’essai. "En ce qui concerne les effets d’entraînement, l’étude identifie plusieurs groupes de métropoles", notamment celles qui "partagent leur dynamique d’emploi avec les territoires régionaux avoisinants : c’est le cas de Lyon (...)" ; et celles, c'est le cas de Grenoble, qui "présentent (...) une dynamique d’emploi inversée, plus forte dans les territoires avoisinants qu’au centre."

A lire :

A télécharger : Analyse du lien entre les métropoles et les territoires avoisinants, Marc Brunetto Denis Carré Nadine Levratto (Responsable scientifique) Luc Tessier, Economix, CNRS

Mots-clés: emploi, recherche, relations villes-campagnes, création d'entreprise