• Être en veille et se former
  • Vu, lu pour vous
  • Les jeunes dans les territoires ruraux : constats et préconisations du Conseil économique, social et environnemental

Les jeunes dans les territoires ruraux : constats et préconisations du Conseil économique, social et environnemental

Sollicité par le gouvernement, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) s’est penché sur la place des 1,6 millions de jeunes de 16 à 29 ans résidant dans les territoires ruraux. Dans un avis adopté le 11 janvier 2017, le CESE dresse des constats sur la situation des jeunes ruraux et émet des préconisations, dont celle de "créer une compétence "jeunesse" obligatoire dans les communautés de communes". Mairie-conseils a par ailleurs publié en 2017 les actes d'une journée de travail sur ce même sujet.

Constats du Cese sur les jeunes ruraux

  • Ils témoignent d’un fort attachement à leur territoire
  • Ils s’orientent après la 3ème davantage vers la voie professionnelle et font en moyenne des études supérieures plus courtes
  • Ils entrent plus tôt sur le marché du travail
  • Pourtant, 24,4 % des jeunes de 18-24 ans sont ni en emploi, ni en formation (contre 20,8 % des jeunes urbains)
  • Les différences femmes/hommes devant la formation et l’emploi sont fortes
  • L’automobile est souvent la seule possibilité pour les déplacements quotidiens, avec une mobilité plus couteuse qu’en ville
  • La facilité relative de l’accès au logement participe de l’attractivité des espaces ruraux mais l’offre de logements de petite taille y est limitée et la pression immobilière peut être élevée
  • L’offre de services de proximité est souvent insuffisante, où se posent des problèmes d’accès à la prévention et aux soins, en particulier pour les jeunes ruraux manquant de moyens financiers
  • La couverture numérique progresse mais des zones blanches subsistent
  • Les territoires ruraux sont aussi moins bien dotés en services et équipements culturels, même si des associations y remédient en partie
  • Des politiques dites "de jeunesse" se limitent souvent dans les faits à la petite enfance, alors qu’est en jeu l’insertion socio-professionnelle des jeunes.
  • Ils ont plus qu’en ville confiance dans les relations de proximité mais se sentent moins concernés par le sort des "personnes lointaines".
  • Leur confiance dans les institutions représentatives a fortement baissé (le cumul des mandats, l’âge des élus ou un sentiment d’abandon lié à la fermeture des services de proximité, notamment publics, peuvent y contribuer)
  • Toutefois, le bénévolat est chez les jeunes ruraux plus fréquent que dans les villes.

Les préconisations du Cese

  • Créer une compétence "jeunesse" obligatoire dans les communautés de communes
  • Créer une démarche de campus ruraux de projets dédiée à l'accompagnement des jeunes dans leurs projets
  • Mettre en place un pacte jeunes ruraux dans le cadre des Comités interministériels aux ruralités

Mairie-conseils et la construction d'une politique jeunesse intercommunale

Le 19 mai 2016, Mairie-conseils organisait une journée d'information et d'échanges autour de la  construction d'une politique jeunesse intercommunale, dont les actes ont été publiés en janvier 2017 avec cette note :

Aujourd’hui, dans ce domaine, deux actualités impactent particulièrement les intercommunalités : les fusions d’intercommunalités, tout d’abord, qui reposent la question du contenu des compétences jeunesse sur le nouveau territoire intercommunal. Le changement de nature des politiques jeunesse, ensuite, évoluant de la sphère du temps libre vers la prise en compte plus globale du jeune : orientation, logement, santé, mobilité, insertion, etc.

Autre enquête sur la jeunesse, par l'institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (Injep)

L'INJEP et le CREDOC ont réalisé un baromètre sur la jeunesse qui s’organise autour de trois grandes thématiques :

  • Le regard porté par les jeunes sur la société et sur leur propre situation.
  • L’engagement citoyen : adhésion associative, freins et leviers à l’engagement bénévole, mobilisation citoyenne sur les réseaux sociaux, opinion sur le service civique.
  • L’accès aux droits et aux dispositifs en faveur de l’insertion : les attentes d’aides des pouvoirs publics, l’accès aux droits sociaux, le renoncement aux soins médicaux, la mobilité internationale.

Un focus par région a été publié.

A télécharger : Baromètre jeunesse 2016 - Auvergne-Rhône-Alpes

A lire :

Mots-clés: emploi, social, mobilité, culture, santé, jeunesse, genre, associations, Collectivités