• Être en veille et se former
  • Vu, lu pour vous
  • Un village espagnol devenu capitale du street art

Un village espagnol devenu capitale du street art

Alors qu'une équipe municipale prévoyait la construction d'une déchetterie, une partie des habitants de Fanzara (300 habitants, près de Valence) ralentissent le projet puis gagnent la mairie à la faveur d'une élection. On recherche alors un projet enthousiasmant et fédérateur, car une partie de la population s'oppose à une autre. Ce sera un festival annuel d'art mural, qui commence en 2014 : le "Miau", Musée inachevé d'art urbain et onomatopée du miaulement (Fanzara est envahi de chats), qui attire 22 graffeurs pour décorer les façades. Paris Match signe un reportage sur place pour décrypter cette expérience.

A lire : Espagne : Fanzara sauvé par ses fresques, François Musseau, Paris Match, 23 novembre 2016

Mots-clés: culture, relations villes-campagnes, Collectivités, société civile