• Être en veille et se former
  • Vu, lu pour vous
  • Se prêter de l’argent entre associations : c’est possible mais…

Se prêter de l’argent entre associations : c’est possible mais…

Un article de la loi Macron de 2015 reconnaît aux associations sans but lucratif et aux fondations reconnues d'utilité publique la possibilité de pouvoir "financer leur activité par des ressources empruntées, à titre gratuit et pour une durée qui ne peut être inférieure à deux ans, auprès de personnes morales..." Une transaction monétaire entre deux associations sous forme d'avance de trésorerie pour pallier une difficulté ponctuelle peut donc être envisagée, en attendant une subvention par exemple. Le prêt doit cependant être clairement formalisé dans une convention de trésorerie afin d'en minimiser les risques en cas de non-remboursement, ou pour éviter de constituer un soutien abusif. Sur ce sujet, Associations mode d'emploi propose une fiche pratique.

A lire : Se prêter de l’argent entre associations : c’est possible mais…, Associations mode d’emploi, mars 2016 (2 pages)
Demander cet article en copie (un service réservé aux cotisants à Cap Rural)

Mots-clés: financements, associations