participation

"Premier Réinventer Rural" : un projet multi-sites d'aménagement innovant

La Communauté de Communes de Nozay (Loire-Atlantique, environ 15 000 habitants) lance l'appel à projet "Réinventer Rural" pour des terrains constructibles de ses sept communes en cœur ou en extension de bourg. Dans les réponses, elle attend un habitat de qualité qui se traduit par deux éléments clés : "construire différemment (matériaux, chantier école, habitat participatif…)" et "imaginer de nouvelles façons de vivre et de nouveaux usages (mutualiser certains programmes et certains espaces, favoriser les mobilités douces, penser l'intergénérationnel…)". La commune attend des réponses construites par des groupements mêlant habitants et futurs habitants, architectes, promoteurs, aménageurs, constructeurs et bailleurs.

Appel à manifestation d'intérêt : pour la dynamique culturelle et la participation citoyenne dans le PNR du Vercors

Pour collectifs - avant le 2 septembre 2019

"Cet AMI autour des 50 ans [du Parc] seront l'occasion de favoriser la genèse de projets culturels audacieux, de spectacle vivant en rapport avec les enjeux de la charte, impliquant la population (résidents permanents et temporaires) favorisant la mixité sociale et les rencontres inter-générationnelles."

Avec les "Greeters", une nouvelle offre de tourisme dans le "Nouveau Rhône"

Portage institutionnel et déclinaison rurale du concept des "Greeters" font l’intérêt de cette formule mise en place à l'été 2017 dans le Nouveau Rhône, un département au nouveau visage puisqu'il ne regroupe, depuis le 1er janvier 2015, que les territoires extérieurs à la métropole de Lyon, devenant ainsi un "territoire rural ceignant la métropole lyonnaise". Le principe de l'offre touristique : des offres de balades avec des habitants passionnés de leur territoire. Un article de Territoires Conseils explique ce dispositif.

Bois énergie et réseau de chaleur citoyen pour une commune de Haute-Savoie

ForestEner est une entreprise créée en Savoie en 2016 proposant des systèmes bois-énergie clefs en mains pour des chaufferies de moyennes puissances "avec une forte dimension locale et citoyenne". Cette société est constituée d’entreprises spécialisées en bois énergie et de deux acteurs du financement citoyen et de projets d’énergies renouvelables (Energie Partagée Investissement et Enercoop Rhône Alpes). La commune de Lucinges (74) a confié à ForestEner l'investissement, la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance de son futur réseau de chaleur bois énergie au travers d’un contrat de délégation de service public. Objectifs : approvisionner les habitants et bâtiments communaux en chaleur renouvelable, issue du bois des forêts environnantes, et confier aux actionnaires et à la commune la gouvernance du projet.

Boîte à outils des démarches de participation citoyenne

Les démarches de participation des citoyens ont pris de l’ampleur ces dernières années au sein de l’État français. Pour accompagner et amplifier le mouvement, le Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique (SGMAP) a créé une boîte à outils à destination des administrations. Des fiches (modalités, durée, coût, public visé…) présentent les différents types de dispositifs (consultation en ligne, atelier citoyen, hackathon, barcamp, open data camp, co-design de services…).

Breizh COP : une concertation pour la construction d’un nouveau projet de transition de territoire

Avec la Breizh COP, la Région Bretagne a décidé de mettre les Bretons au centre du grand projet régional, qui déterminera l’avenir de leur territoire. Ainsi, au-delà des ateliers territoriaux et de la consultation des institutions et acteurs partenaires, la Région a ouvert en 2018 un large débat public. Elle met ainsi à disposition de chaque commune, collectivité, association, organisme, entreprise, mais aussi de chaque citoyen des outils originaux (jeu de plateau, jeu vidéo de gestion/simulation territoriale, questionnaire) pour participer à l’élaboration de ce projet régional. A noter : le jeu Strategiezh, outil ludique de débat public et d’animation d’ateliers, sous forme de jeu de plateau, permet de manipuler les enjeux du développement durable, en jouant au jeu des 7 familles.

Capitalisation d'expériences innovantes d’ingénierie territoriale

En 2016, l’Association pour le développement par la formation des projets, acteurs et territoires (Adefpat) a engagé des démarches expérimentales avec des territoires volontaires en Occitanie (une commune, une communauté de communes, un PETR un PNR) en faisant appel à des intervenants issus du monde de l’innovation publique par le design pour travailler sur de la prospective économique, la co-construction d'un projet culturel et la redynamisation d'un centre-bourg. En parallèle, l’Adefpat expérimentait elle-même deux nouvelles approches : "lecture apprenante" pour se créer une culture commune autour de la notion de "panier de biens" dans un PETR, et "animation d’une démarche participative" dans un PNR pour instaurer une proximité avec les habitants. Un livret de capitalisation sur des "démarches de conception créative, participative et expérimentale" est à présent disponible.

Conseils citoyens : conditions et enjeux d’une réussite

Afin d’assurer l’autonomie des conseils citoyens et d’en garantir la pérennité et la vitalité, les acteurs publics de plusieurs villes autour de Nantes et l’État ont mis en place une expérimentation pour accompagner les dynamiques existantes, faire émerger des conseils citoyens sur d’autres quartiers et structurer l’échelle métropolitaine. A partir de l’expérience nantaise, un document court propose d’analyser les conditions et les enjeux de la réussite des conseils citoyens et livre quelques clés de réflexion pour garantir leur autonomie.

Coup de pouce en Livradois-Forez : un réseau pour aider ceux qui ont de bonnes idées à les mettre en pratique

Le but du réseau "Coup de pouce", lancé en 2019 et coordonnée par le PNR Livradois-Forez, est d'aider les porteurs d'initiatives (habitants motivés, collectifs, associations) à faire aboutir leurs idées. Celles-ci doivent répondre "à un intérêt collectif, à la notion de « bien commun », et (...) [s'inscrire] dans une logique de transition (écologique, énergétique…), de recherche de réponses collectives à des problématiques qui n'en trouvent pas dans le champ des activités et des compétences habituelles des collectivités publiques ou des entreprises privées." Le réseau met ainsi en relation ceux qui ont des idées avec ceux qui, par leur parcours, leur expérience, leur savoir-faire, leurs connaissances, peuvent leur apporter un soutien et un appui.

Des expériences de développement durable intercommunal

Pour aider les intercommunalités à s'engager dans un "processus de transition globale", Territoires Conseils et l'Union nationale des Centres permanents d'initiatives pour l'environnement (CPIE) ont coconstruit la DDmarche, dans laquelle plus de 50 territoires se sont engagés depuis 2009. Un recueil d'expériences a été publié en mai 2019 qui donne un aperçu de l'éventail d'actions possibles dans les thématiques suivantes : alimentation et productions locales, réduction et valorisation des déchets, transition énergétique, mobilités, services à la population/cohésion sociale, eau, biodiversité.

Énergie et territoires ruraux, vers des territoires à énergie positive

25-27 septembre 2019 - Clamecy (58)

La 9e édition de ces rencontres nationales s'adresse notamment aux élus et techniciens de collectivités locales, professionnels du secteur de l'énergie, entreprises, acteurs du monde agricole… Au programme : des retours d'expériences de pionniers sur le territoire national ou européen, des débats thématiques, des ateliers thématiques (conduite de la transition, rénovation de l'habitat, énergies renouvelables, écomobilité, nouveaux modèles, transition énergétique et solidaire, circuits courts de la biomasse, sensibilisation aux transitions) et "zoom sur" (facilitation de processus participatifs, paysages TEPOS, ménages et rénovation performante, montages juridiques), ainsi que des visites de sites exemplaires.

Face à la densification, le choix de la "division parcellaire qualitative"

Pour la révision de son PLU, la commune de Bouloc (4320 habitants, Haute-Garonne) a décidé d'associer ses habitants au-delà d'une action de participation classique. Elle a retenu la démarche "Bimby" ("Build in my backyard"), invitant tous les propriétaires d'une parcelle bâtie, pour la création raisonnée de nouveaux espaces d'habitats individuels et collectifs urbanisés. Récit de cette expérience dans l'hebdomadaire La Gazette.

Inspirée des logiques de projets issus du design : la démarche "Village du futur" dans la Nièvre

Le 31 décembre 2017, le pays Nivernais Morvan a sélectionné 14 villages et petites villes volontaires pour mettre en œuvre ce dispositif. Il s'agit de se projeter à dix ans afin de se fixer des objectifs, puis de déterminer les étapes pour les atteindre. Cette démarche, accompagnée par 11 agents de développement, doit permettre de mobiliser les habitants et de réunir les acteurs du territoire afin d'élaborer un "plan-guide", c'est-à-dire un mode d'emploi pour un projet partagé. Des initiatives multiples ont été lancées : création de logements intergénérationnels, espace culturel dédié aux 18-30 ans, espace d'exposition et d'apprentissage, espace de vente... Inspirée des logiques de projets issus du design, l'idée est de tester des équipements avant d'avoir résolu tous les problèmes. Le test permet, entre autres, de rendre visible le projet et de juger de sa pertinence.

Le développement territorial d'aujourd'hui et de demain : postures, ingénierie et savoir-faire

11 septembre, 23 octobre, 25-26 novembre, 18 décembre 2019 - La Plaine Saint-Denis (93) ou Paris (75)

Le séminaire du Carrefour des métiers se poursuit, explorant "de nombreux aspects relatifs aux mutations en cours, aux incertitudes mais aussi aux nouveautés qui se dessinent dans les pratiques et les thématiques supports [du] « développement territorial »." Au programme des prochains rendez-vous : les tiers-lieux, vitrines et ressources pour l'ingénierie territoriale ? ; penser les communs : de nouveaux regards sur la construction des territoires ; agir, ne pas subir - les territoires agissent pour la transition écologique et la justice sociale ; le "métier" de développeur territorial existe-t-il encore aujourd'hui ?

Le gouvernement lance un portail collaboratif dédié à la Conférence nationale des territoires (CNT)

La CNT constitue l’instance de dialogue permanent entre l’État et les collectivités sur toutes les politiques publiques qui les concernent. Elle se réunit deux fois par an, sous la présidence du Premier ministre, et la première séance s’est tenue le 17 juillet 2017. La plateforme interministérielle, ouverte en novembre 2017, a vocation à relayer les actualités de la CNT et l’avancée de ses différents chantiers, mais aussi l’ensemble des informations susceptibles d’intéresser les collectivités et les acteurs des territoires. Elle regroupera les consultations publiques lancées par le gouvernement (trois sont ouvertes à ce jour, dont une sur l'égalité hommes/femmes, et une autre pour préparer la Loi d'orientation des mobilités).

Le tourisme coopératif au Québec : un enjeu de développement des territoires

La participation des communautés locales aux processus de mise en tourisme des territoires est souvent présentée comme une condition du tourisme durable. Des formes originales de tourisme géré par les acteurs locaux ont émergé au Québec dans le sillage d'une longue tradition coopérative, en particulier dans les territoires dits périphériques. Les principaux résultats d'une recherche récente démontrent que le tourisme coopératif profite plus fortement aux territoires désavantagés démographiquement et économiquement, notamment en matière d'emplois générés.

Les conseils de développement : une ingénierie citoyenne et un levier pour la démocratie intercommunale ?

Des conseils de développement représentatifs de la société civile doivent être mis en place dans les intercommunalités de plus de 20 000 habitants et dans les pôles d’équilibre territorial et rural (PETR) pour donner leur avis sur le projet de territoire et, pour les EPCI, "sur les documents de prospective et de planification résultant de ce projet, ainsi que sur la conception et l’évaluation des politiques locales de promotion du développement durable". "Quelque 200 conseils seraient déjà actifs. Il en manquerait donc entre 300 et 500", rapporte Territoires conseils qui fait le point sur le sujet. "L'ingénierie citoyenne peut devenir une sorte de chaînon qui manque entre la République des experts et la décision publique", déclare un président de conseil de développement dans cet article. Mais pour fonctionner, rapporte l'auteur, il faut donner à leurs membres bénévoles un "vrai salaire : des moyens pour travailler [notamment l'appui de chargé(s) de mission] et de la reconnaissance".

Les difficultés de transport, frein à l'emploi pour un quart des jeunes

En 2016, 26% des jeunes ont renoncé à un emploi et 21% à une formation en raison de difficultés de transport, et plus de la moitié a dû restreindre sa vie sociale et ses activités de loisirs faute de moyens de transport adaptés. C’est ce que révèle un focus de la seconde édition du Baromètre sur la jeunesse 2017 de la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA), une enquête nationale menée auprès de 4500 jeunes réalisée par le Centre de Recherche pour l'Étude et l'Observation des Conditions de Vie (CRÉDOC) et l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP). A noter que le baromètre DJEPVA livre de nombreuses autres informations sur les conditions de vie, les modes de vie, aspirations et attentes des jeunes.

Les outils de financement alternatif à la disposition des collectivités

C'est le sujet de l'édition de janvier 2018 de la collection "Les 50 questions-réponses du Courrier des maires". 15 pages, 50 questions et 50 réponses portant sur le partenariat public-privé, le financement participatif, le mécénat et les contrats financiers.