• Échanger et co-construire
  • La coopération entre acteurs
  • Coopérations urbain-rural pour raisonner l’approvisionnement local… l’exemple du bois-énergie

Coopérations urbain-rural pour raisonner l’approvisionnement local… l’exemple du bois-énergie

Une trentaine d'acteurs - élus, agents et techniciens des territoires, opérateurs de la filière Forêt-Bois… - ont participé à la journée d’échanges d’expérience et de capitalisation du 16 décembre 2014 à Goncelin et apporté leurs contributions à cette réflexion proposée par Cap Rural en partenariat avec le CRPF et l’association des Communes Forestières.

Une journée consacrée à la découverte et à la capitalisation d'outils et de méthodes pouvant être mobilisés en vue d'un approvisionnement local en bois-énergie par les territoires urbains et ruraux de Rhône-Alpes. A l'heure où les questions de bouquet énergétique et de développement des énergies renouvelables interpellent les territoires, la valorisation des ressources forestières constitue en effet une double opportunité de travailler un potentiel économique et d'œuvrer à la réduction des gaz à effet de serre.

Que retenir de cette journée ?

La nette augmentation du nombre de chaufferies bois installées depuis 10 ans (en nombre d’équipements et en puissance) marque la réelle prise en compte des enjeux et opportunités en matière de mobilisation de la ressource. Les analyses - basées sur le nombre de projets en cours d’étude et/ou lauréats à des appels à projets - annoncent d’ailleurs que cette tendance haussière devrait se poursuivre encore avant de trouver un équilibre à l’horizon 2017.

Toutefois, à ce jour, et malgré une économie régionale dynamique pour cette filière (5,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013 et plus de 10 000 établissements pour quelques 41 000 emplois), la filière présente un déficit extérieur important : le bois régional entre pour moins d’un tiers dans les approvisionnements des industries de la seconde transformation.

Les marges de manœuvre en matière d’approvisionnement local apparaissent donc élevées !

Partant du principe que l’autonomie énergétique est un atout pour une plus grande résilience des territoires - c'est-à-dire une capacité d’adaptation et de rebond face aux chocs et aux crises -, la question/dynamique des coopérations entre acteurs et entre territoires en faveur d’un approvisionnement local est un enjeu pour valoriser et gérer durablement les potentiels de cette filière.

Quelques collectivités et opérateurs se sont d’ores et déjà saisis du sujet à l’instar de la Communauté de communes Le Grésivaudan (Isère) à travers son projet stratégique forestier ou encore de la Compagnie de Chauffage Intercommunale de l’Agglomération Grenobloise (CCIAG) qui a décidé d’investir sur la plate-forme de Goncelin pour sécuriser l’approvisionnement biomasse de son réseau de chaleur.

Cette journée a été également l’occasion de découvrir de nouveaux outils issus de l’actualité législative ou des schémas et dispositifs élaborés à l’échelle régionale et présentés par le CRPF et l’association des Communes Forestières de Rhône-Alpes. Ils viennent compléter les diverses politiques publiques qui ont pu être proposées ou sont encore à l’œuvre pour accompagner les acteurs des territoires dans la déclinaison locale de stratégies ou de projets forestiers.

Enfin, les réflexions au cours des ateliers ont permis de réaffirmer ou suggérer un ensemble de pistes pour guider l’action des élus, agents et techniciens, professionnels ou acteurs de la filière Forêt-Bois à différents échelons territoriaux.

En guise de conclusion…

La filière Forêt-Bois est un objet complexe et technique. Les acteurs de la filière sont nombreux et issus d’univers variés, mais unis/liés par la technicité des questions à traiter et l’importance des enjeux à partager en matière de développement économique local, de préservation de l’environnement, d’adaptation au dérèglement climatique et de transition écologique et énergétique.

Avant « d’envisager de renoncer à l’approvisionnement local de proximité » comme a pu le suggérer l’un des participants, la filière Forêt-Bois offre de multiples opportunités pour coordonner un développement local à une nouvelle échelle… sur des territoires plus grands, plus mixtes… mais dont les potentiels permettent d’envisager et de co-construire des complémentarités et des solidarités à travers des coopérations.

Pour mémoire... le programme de la journée

A découvrir en complément de cet article

Vidéo Décryptage de l’étude européenne EDORA sur les enjeux et opportunités de développement des espaces ruraux

Fiche Compétences et territoires Le bois  - édition 2013 de la MIPRA

Etude présentant l'économie autrichienne et la filière forêt-bois en Autriche